X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Sequent

Rechercher dans :
HYT - Soonow : la préciosité de l’instant

HYT Soonow : la préciosité de l’instant

HYT propose une interprétation inédite de la lecture du temps. « Un temps fluidique qui passe du bientôt à maintenant de manière continue », comme l’explique François Nunez, directeur artistique de la marque.

À l’heure où les marques horlogères sont en quête de précision absolue et de performances révolutionnaires, HYT ne suit pas le courant dicté par ses consœurs et trace son propre chemin. La marque possède une vision du temps qui sort des sentiers battus et la conception de ses montres repose sur la manière de restituer le temps. « Notre objectif c’est de donner du sens au temps. Nous ne nous percevons pas comme des « timekeepers », mais comme des « time tellers », confie François Nunez, directeur artistique de la marque.

Mais quelle histoire se cache donc derrière cette toute nouvelle collection rimant avec immédiateté ? « Cette collection s’appelle “Soonow” avec un seul “n” entre les deux pour bien montrer l’idée d’un temps fluidique qui passe du “bientôt” à “maintenant” d’une manière continue », explique François Nunez. « C’est votre histoire. C’est le rappel de l’importance de vivre l’instant, mais c’est aussi la puissance de ne pas se prendre au sérieux », ajoute-t-il. La notion de temps est donc propre à chacun et dépend du sens qu’on choisit de lui donner.

Dans un monde où le virtuel règne en maître, la notion de tridimensionnalité se révèle incontournable. Cette notion de 3D est d’ailleurs au cœur de la réflexion de la marque. Avec sa montre Soonow, HYT a poussé la tridimensionnalité si loin que le cadran se confond avec le boîtier pour former un tout. Le capillaire en verre servant à indiquer l’heure suit le motif de skull qui trône en son centre, comme pour les modèles de la collection Skull. Néanmoins, les contours plus anguleux de la tête de mort ont donné du fil à retordre à ses concepteurs, car rien de tel n’avait encore été réalisé auparavant, pas même par les maîtres-artisans de Murano ou les laboratoires de verrerie. Avec des kilomètres et des kilomètres au compteur, la marque a développé sa propre technique et est passée maître en l’art de plier le verre à la main.

Soonow : la préciosité de l’instant

Soonow avec heures fluidiques bleues © HYT

HYT ne s’est pas contentée de changer la forme du capillaire, mais a choisi d’inverser le sens des deux liquides non miscibles des heures fluidiques. « Contrairement à d’habitude, c’est le liquide transparent qui indique le temps déjà écoulé et le liquide coloré qui représente le futur. Ce qu’on a voulu montrer, c’est que le passé, par votre expérience et la maturité que vous avez acquise, est réglé et donc transparent. Ce qui nous importe au temps présent, c’est la tension entre ces deux moments, mais c’est aussi l’idée que la responsabilité que vous avez c’est la vie devant vous », dit-il. Quant à l’aiguille des minutes, elle a disparu.

L’esprit d’innovation de la marque ne s’est pas arrêté là. Le cadran en titane arbore un design inédit composé de 313 picots en or gris 18 carats (version avec les heures fluidiques vertes) ou en or jaune (version avec les heures fluidiques bleues) selon le modèle. « C’est presque du travail d’orfèvrerie, car on doit poser, voire pratiquement sertir, chacun des picots de manière individuelle. Non seulement on doit respecter les espacements donnés par les perforations, mais on doit aussi respecter le volume, c’est-à-dire que, si on le regarde depuis dessus ou de profil, un galbe est donné à la tête de mort », avance François Nunez. Ce garde-temps a ainsi été minutieusement étudié jusque dans les moindres détails et la perception de l’objet varie en fonction de l’angle de vue. « Le simple changement de perspective transforme le skull en une impression de skyline, un peu comme si vous arriviez à JFK et rouliez jusqu’à Manhattan », poursuit-il. Si la partie supérieure du cadran est en relief, les côtés de celui-ci affichent une esthétique diamétralement opposée, ponctuée d’environ 1 000 petits trous. Les traditionnels gros chiffres arabes ont ainsi laissé place à des chiffres pointillés écrits en toutes lettres. La volonté de la marque était de rompre avec une vision du temps saccadée et en suspension. « À 9h30, on se situe entre 9h et 10h. Il n’est déjà plus 9h. On est dans la continuité donc on a voulu montrer, avec un jeu stylistique, l’idée d’un temps qui serait dans une constante progression. »

Soonow : la préciosité de l’instant

Soonow avec heures fluidiques vertes © HYT

Quant au motif du skull, il n’a pas non plus été choisi au hasard. Il s’est depuis longtemps imposé comme une signature de la marque et orne de nombreux modèles appartenant à de précédentes collections. « Ce skull a l’air un peu menaçant mais on l’a voulu ainsi. Un skull est a priori antipathique. On a essayé de le rendre sympathique par deux informations distinctes qui s’opèrent au niveau des yeux », évoque François Nunez. En effet, chaque oeil comporte un disque qui tourne et remplit une fonction bien particulière. L’oeil gauche remplace l’aiguille des secondes. Il effectue un tour par minute et affiche en alternance les mots « soon » et « now » pour rappeler à son porteur l’importance de profiter de l’instant présent. Contrairement aux idées reçues, les têtes de morts visent davantage à célébrer la vie que la mort. L’oeil droit sert, quant à lui, de réserve de marche. Lorsque la montre est pleinement remontée, il arbore une pupille un peu dilatée qui semble fixer son porteur droit dans les yeux. À mesure que la montre se décharge, la pupille change de teinte jusqu’à devenir rougeoyante. François Nunez raconte que, lors de chaque démonstration, un sourire se dessine sur le visage de son porteur.

Soonow : la préciosité de l’instant

© HYT

Cette nouvelle création innovante de HYT se décline en deux versions de 48,8 mm de diamètre pour une épaisseur de 20,8 mm. La première se présente dans un boîtier en acier avec des heures fluidiques bleues et quelques touches d’orange, tandis que la seconde reprend les codes couleurs de la marque avec un boîtier en acier recouvert d’un revêtement DLC noir et doté d’heures fluidiques verte fluo. Ces nouveaux garde-temps abritent un mouvement mécanique exclusif à remontage manuel, qui oscille à une fréquence de 28 800 alternances par heure et garantit une réserve de marche de 65 heures.

Une nouvelle collection à la fois surprenante et épatante qui vient souligner la préciosité et la continuité du temps.

La marque

Les pionniers du «temps fluidique» sont devenus des spécialistes de ce qui a longtemps été considéré comme impossible: combiner mécanique et fluides dans une montre-bracelet.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi