×

Cette recherche est sponsorisée par Fabergé

Rechercher dans :
SIHH
HYT - H1.0 : la nature à l'état brut

HYT H1.0 : la nature à l'état brut

La HYT H1.0 pose de nouvelles bases et signale l’évolution future de la collection de la marque.

La HYT H0 fut la toute première expression de la philosophie et de l’esthétique de HYT, sous la direction du CEO Grégory Dourde et du designer François Nunez. Elle visait à mettre en évidence ce que représentait HYT, en adoptant une approche moins virile et mécanique en faveur de lignes plus naturelle et d’une esthétique plus fluide démontrant l’essence de HYT et sa manière unique d'afficher les heures. Les deux soufflets, ces éléments clés agissant sur le déplacement des deux liquides non miscibles dans le minuscule capillaire, restaient toujours visibles, mais tous les autres composants mécaniques étaient cachés. Le boîtier avait été complètement redessiné pour adopter l’aspect d’un galet, une forme que nombre d’horlogers aiment utiliser comme incarnation de la douceur, mais peu y parviennent aussi bien que HYT, car un caillou est poli au cours des millénaires par la force originelle de l’eau - un liquide.

Ayant défini leurs objectifs, les têtes pensantes et créatives de HYT sont désormais prêtes à nous montrer comment leur design va évoluer. Après la H0 arrive assez logiquement la H1.0. La forme du boîtier reste la même mais les concepteurs se sont quelque peu libérés des contraintes du minimalisme de la H0. Le cadran s’ouvre sur une série de détails qui, au lieu de simplement montrer des éléments du mouvement (ce qu’ils ne font pas, d’ailleurs), ajoutent une certaine valeur à la construction de la montre. On constate avec plaisir, par exemple, le retour de la roue en rotation continue à 10 heures qui égraine inexorablement les secondes sans aucune graduation. Et à 2 heures, l’indicateur de la réserve de marche adopte un design plus classique – une aiguille parcourant une échelle sectorielle - même si cette échelle est teinte en vert vif et que l’aiguille semble flotter dans les airs. Le sous-cadran des minutes à 12 heures a été agrandi et ouvert, l’aiguille squelettée pointant sur un anneau tridimensionnel. Mais le détail le plus important - et sans doute le plus séduisant - reste le travail effectué autour des deux soufflets. Deux dômes donnent l’impression d’un moteur de voiture qui aurait été tranché. Pas d’angles polis ou biseautés ici, mais juste une impression de mécanique brute. Deux ouvertures de chaque côté des soufflets, comblée par ce qui ressemble à un treillis métallique, viennent accentuer cette impression, tout comme les deux plots fixant les ponts, bruts eux aussi, de la réserve de marche et des secondes.

H1.0: une touche de brut

H1.0 © HYT

Les lignes du boîtier tridimensionnel ont également été retravaillées. Des rainures ont été ajoutées aux flancs, sous lesquelles les chiffres des heures, pareils à des ombres, sont à peine perceptibles. Le look du boîtier noir DLC et fluide vert est peut-être le plus agressif et le plus proche des premiers modèles HYT. Mais un boîtier au revêtement DLC anthracite associé à un fluide rouge et un boîtier en acier inoxydable brossé (il est assez rare que HYT n'applique pas un revêtement sur un métal non précieux) et fluide bleu prouvent une fois encore à quel point les designs de HYT peuvent être versatiles.

Inutile de s’étendre sur le mouvement qui anime la HYT H1.0. Il s'agit du même calibre à remontage manuel de manufacture que celui qui anime tous les modèles HYT à soufflet vertical et qui offre une réserve de marche de 65 heures. Une connexion isostatique relie ce mouvement mécanique aux soufflets multicouches contenant les deux fluides non miscibles qui sont poussés dans les deux sens dans le tube capillaire en verre borosilicate et au nano-revêtement intérieur spécial. Des restricteurs de fluides en céramique de haute technologie garantissent le déplacement des fluides à la vitesse appropriée pour afficher l'heure avec précision, tandis que des soufflets séparés contenus dans l'un des deux plus grands soufflets contiennent un liquide spécial qui se dilate et se contracte en réaction aux plus minimes changements de température pour garantir un fonctionnement optimal du mouvement quelle que soit la météo.

La marque

Les pionniers du «temps fluidique» sont devenus des spécialistes de ce qui a longtemps été considéré comme impossible: combiner mécanique et fluides dans une montre-bracelet.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi