×

Cette recherche est sponsorisée par Eterna

Rechercher dans :
Hysek - Une surprise pour le Ladies Championship Gstaad

Hysek Une surprise pour le Ladies Championship Gstaad

Chronométreur Officiel de ce tournoi de tennis féminin, Hysek était présent dans l’Oberland bernois et en a profité pour présenter la IO Automatic Manufacture animée par son premier calibre de base.

Situé dans la commune de Saanen, le village de Gstaad jouit d’un charme authentique et offre une vue imprenable sur les paysages montagneux de l’Oberland bernois. Non loin de la gare, une vaste place accueille une kyrielle d’événements sportifs, tels que le Hublot Polo Gold Cup Gstaad, le Swatch Major Gstaad de Beach Volley, le J. Safra Sarasin Swiss Open Gstaad de tennis masculin et le Ladies Championship de Gstaad.

Gstaad et le tennis féminin

Si le tournoi masculin de Gstaad a fêté son 100e anniversaire en 2015, le compteur du tournoi féminin s’est arrêté pendant 33 ans, après 66 éditions consécutives disputées entre 1917 à 1983, pour des raisons de place. En 2016, l’arrêt du tournoi de Bad Gastein en Autriche permit de faire renaître ce rendez-vous emblématique du circuit WTA et d’avoir à nouveau un tournoi féminin sur sol helvétique.

Du 16 au 22 juillet 2018, le Ladies Championship de Gstaad a donc célébré sa 3e édition depuis son retour avec sept Suissesses en lice : Conny Perrin, Patty Schnyder, Jil Teichmann, Timea Bacsinszky, Stefanie Vögele, Leonie Küng et Viktorija Golubic, titrée lors de la première édition en 2016. La finale de cette année a souri à la Française Alizé Cornet qui s’est imposée face à la Luxembourgeoise Mandy Minella au terme d’un match extrêmement accroché (6-4 7-6). En double, Timea Bacsinszky et sa partenaire Lara Arrubarrena Vecino se sont hissées en finale et ont remporté le premier set avant de subir la loi de la paire Alexa Guarachi/Desirae Krawczyk lors du super tie-break (4-6 6-4 10-6).

Un partenariat qui fait exception à la règle

En tant que Chronométreur officiel du Ladies Championship Gstaad, Hysek a récompensé les gagnantes avec d’élégants garde-temps aux couleurs du tournoi. Loris Benoît, Directeur artistique de la marque, a remis à Alizé Cornet un modèle Abyss 38 mm en acier, surmonté d’une lunette sertie de diamants, et abritant un mouvement quartz. Cette montre deux aiguilles résolument féminine arbore un cadran noir soleillé finement gravé, laissant apparaître un guichet à date à 3h, et s’accompagne d’un bracelet en alligator rose, clin d’œil à la couleur du tournoi. Quant à Alexa Guarachi et Desirae Krawczyk, elles ont reçu un modèle Kilada.

Une surprise pour le Ladies Championship Gstaad

Abyss 38mm aux couleurs du tournoi © Hysek

Ce partenariat représente une exception pour la marque et est d’ailleurs le seul de ce type. La décision d’ajouter le Ladies Championship Gstaad au calendrier WTA a coïncidé avec le lancement d’une nouvelle collection féminine par Hysek, la Kalysta. Estimant qu’il existait une corrélation favorable entre les deux événements, la marque a décidé de s’associer à ce tournoi véhiculant des valeurs qui lui correspondent. En effet, le caractère authentique, familial et indépendant du Ladies Championship Gstaad fait écho aux valeurs de la marque intégrée composée de 30 personnes réparties sur deux sites : la manufacture et le pôle création, marketing et assemblage situé à Lussy-sur-Morges.

La IO Automatique Manufacture et son calibre de base

Cet événement sportif a aussi été l’occasion pour la marque de présenter son tout nouveau modèle IO Automatique Manufacture, animé par son premier mouvement manufacture de base qui a nécessité environ 2 ans de développement. A l’exception du balancier, de l’ancre et du spiral, dont la fabrication requiert des technologies basées sur la croissance de matière, l’intégralité des composants du calibre HW31 a été fabriquée à l’interne, de même que les rouages, les décorations, les finitions et les anglages.

Une surprise pour le Ladies Championship Gstaad

Calibre manufacture de base HW31 © Hysek

Côté boîtier, la collection IO est la première à dévoiler un boîtier en rupture avec les codes horlogers. Les cornes, le cœur de boîte et les barrettes ont ainsi été usinés en une seule pièce et présentent toutes les finitions de l’horlogerie, à savoir poli, sablage et brossé. Quant au micro-rotor en métal lourd, il a lui aussi été fabriqué en un seul bloc et peut être admiré à travers le fond saphir. 

L’objectif de ce garde-temps battant au rythme du nouveau mouvement manufacture automatique était de créer, comme l’explique la Responsable Marketing Céline Dessimoz, « un produit d’entrée de gamme sans compromis sur la qualité » et susceptible d’attirer les clients de produits non manufacturés vers des produits manufacturés. Pour l’heure en version 3 aiguilles avec petite seconde, cette base de mouvement a été imaginée pour intégrer par la suite des complications, telles qu’un quantième, un chronographe ou une heure sautante. Sa conception a exigé un important travail sur l’épaisseur pour que le mouvement puisse intégrer les complications sans être trop volumineux.

Clin d'oeil au Hysek Pen

Contrairement aux traditionnels cadrans brossés, sablés ou épurés, celui-ci joue sur la notion de volumique en conservant la structure alvéolaire sur deux étages des molécules de graphite. Créé à partir d’étampes, le cadran monochrome de la IO Automatique Manufacture est un clin d'oeil aux origines de la marque et au Hysek Pen, le premier instrument d’écriture réalisé par Jörg Hysek il y a 20 ans. « Il s’agit là, à travers la molécule de graphite dont je tire le motif, d’un écho à l’histoire de la Maison née à partir des instruments d’écritures. C’est aussi un clin d’œil au fait que tout projet naît d’un coup de crayon esquissé sur du papier », confie Loris Benoît, Directeur artistique de Hysek.

Une surprise pour le Ladies Championship Gstaad

Hysek Pen © Hysek

Quant à la disposition des éléments du cadran, elle est fidèle aux codes esthétiques de la marque et sera utilisée pour tous les modèles à complications qui seront créés par la suite. Les index, en or rose ou en titane, sont composés des emblématiques quatre chiffres arabes disposés en rectangle à 1h, 5h, 7h et 11h. L’emplacement de la petite seconde à 6h a également été mûrement réfléchi et permet de rétablir l’axe vertical 12h-6h.

Une surprise pour le Ladies Championship Gstaad

IO Automatique Manufacture en or rose © Hysek

Ce garde-temps au caractère affirmé et authentique fait honneur à son héritage et saura séduire un large spectre de passionnés d’horlogerie avec sa « version access » en titane et sa « version plus haut de gamme » en or rose, toutes deux disponibles en 43 mm ou en 41 mm.

Une surprise pour le Ladies Championship Gstaad

IO Automatique Manufacture en titane © Hysek

La marque

Avant-gardisme et technicité sont les fondements de la Maison. Chaque nouvelle pièce ne se contente pas d’être modifiée sur la base d’une esthétique existante mais est repensée à partir d’une page intégralement vierge. Cette remise en question perpétuelle aboutit à la création de pièces toujours très audacieuses et contemporaines.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi