×

Cette recherche est sponsorisée par A L’Emeraude

Rechercher dans :
Ferdinand Berthoud - Un chronomètre FB1 unique en son genre

Ferdinand Berthoud Un chronomètre FB1 unique en son genre

Ferdinand Berthoud présente une version unique de son chronomètre FB1 au SIAR à Mexico.

Le salon horloger haut de gamme qui se tient chaque année au St. Regis Hotel à Mexico City est la plateforme parfaite pour lancer des pièces uniques. Les clients bien informés et exigeants qui visitent ce salon sont toujours à l’affût de quelque chose de différent et Ferdinand Berthoud a quelque chose de spécial pour eux cette année : une version unique de son chronomètre FB1 primé.

Chronomètre FB1, Edition Malaspina, dos

Chronomètre FB1, Edition Malaspina © Chronométrie Ferdinand Berthoud

Le chronomètre Ferdinand Berthoud FB1 a reçu l’Aiguille d’or, le prix le plus convoité en horlogerie, au Grand Prix d’Horlogerie de Genève en 2016. Depuis lors, cette montre n’a cessé de s’affirmer, avec une collection comprenant maintenant cinq références, y compris une architecture de mouvement fascinante avec des ponts en verre saphir. Ella a réussi à combiner le traditionnel et le moderne avec l’utilisation de métaux précieux et d’inserts en céramique au niveau des boîtiers, mais cette nouvelle pièce unique arbore un boîtier entièrement réalisé en or rose 18 carats . Pour compléter la force de ce design classique, de subtiles touches de bleu ont été ajoutées sur le cadran en laiton argenté satiné à la verticale. On les trouve sur le sous-cadran bleu galvanique à midi qui affiche les heures et les minutes, ainsi que sur un disque périphérique autour du bord du cadran avec une échelle des secondes (de façon inhabituelle pour un tourbillon, le FB1 possède une deuxième aiguille centrale des secondes, dans l’esprit de la tradition des chronomètres de marine, et la cage du tourbillon elle-même n’affiche pas les secondes).

Chronomètre FB1, Edition Malaspina, dos

© Chronométrie Ferdinand Berthoud

Au fur et à mesure que les gens chez Ferdinand Berthoud continuent de compulser l’immense héritage laissé par cet horloger prolifique, ils découvrent des faits encore plus intéressants à son sujet. Par conséquent, ce modèle en particulier peut aisément être relié aux exploits du Capitaine Alessandro Malaspina, un Italien qui a rejoint la marine espagnole en 1774 à l’âge de 20 ans. Lors de son deuxième voyage autour du monde, pour lequel il appareille en 1789 à bord de de la frégate Descubierta, il emporte avec lui deux chronomètres de marine Ferdinand Berthoud (les numéros 10 et 13 qui faisaient partie d’un lot de 11 garde-temps Ferdinand Berthoud commandés par le gouvernement espagnol entre 1774 et 1803). Le fait que le mouvement du chronomètre FB1 soit si étroitement aligné sur les dessins techniques fournis par Ferdinand Berthoud pour ces deux chronomètres de marine (et soit si différent de tout ce qui existe actuellement) est une magnifique preuve du désir de Karl-Friedrich Scheufele, président de Chronométrie Ferdinand Berthoud, de réinterpréter l’héritage de Ferdinand Berthoud de façon moderne.

Un chronomètre FB1 unique en son genre

Traité Des Horloges Marines, planche XX, Horloge marine

Le mouvement FB-T.FC-2 au cœur de ce chronomètre est construit autour d’un réseau de piliers, tout comme l’étaient les chronomètres de marine de Ferdinand Berthoud. Ce mouvement à remontage manuel présente pas moins de 15 ponts en nickel argent. Trois « demi-ponts » supplémentaires complètent le mouvement, tous maintenus par des piliers en titane poli. Les ponts en verre saphir sont particulièrement remarquables, car ils affichent des contours polis et biseautés diaboliquement difficiles à créer. Le tourbillon bénéficie du même souci du détail. Son pont en acier bleui présente une surface supérieure polie miroir, des flancs étirés et des angles polis. Tous les niveaux de la cage du tourbillon en titane sont biseautés et polis. Le mouvement est également équipé d’un mécanisme à fusée-chaîne pour garantir une force constante. La chaîne elle-même mesure 285 mm de longueur et est constituée de 790 éléments en acier, chacun d’entre eux fini à la main. Les bords et les pitons sont satinés et le surfaces planes sont polies. Quatre « hublots » sur le côté du boîtier en or offrent des possibilités supplémentaires d’admirer l’impressionnant souci du détail apporté à ce mouvement.

Un chronomètre FB1 unique en son genre

Calibre FB-T.FC-2 © Chronométrie Ferdinand Berthoud

Le prix de la perfection ? Dans ce cas, 225'000 francs suisses, ce qui est relativement modeste comparé à d’autres modèles de la collection et étant donné les qualités uniques de ce garde-temps.

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

La Chronométrie Ferdinand Berthoud offre une réinterprétation contemporaine de l’œuvre du maître-horloger. Ses garde-temps exclusifs, développés par les maîtres horlogers d’aujourd’hui, sont un hommage à l’excellence d’autrefois.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi