X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Armin Strom

Rechercher dans :
Édito - Les mythes horlogers : un débat tourbillonnant

Édito Les mythes horlogers : un débat tourbillonnant

Un tourbillon est-il vraiment un plus pour la chronométrie d'une montre ?

Nous n'allons pas discuter de la question de savoir si un tourbillon est une complication ou non. C'est une conversation qui n'a pas de fin, mes amis, en particulier entre des parties avec des opinions très fortes qui - pour être honnête - font valoir de bons arguments des deux côtés. (Ce qui veut dire que je sais où je me situe sur ce point et que je défendrai ma position jusqu'au bout, mais je suis toujours capable de reconnaître la validité du point de vue opposé sous certains angles). Nous n'allons pas faire ça ici, non ; il s'agit plutôt d'explorer des hypothèses et de s'interroger sur des concepts qui ne sont peut-être pas aussi axiomatiques que nous le pensions autrefois.

Quand avez-vous appris pour la première fois ce qu'est un tourbillon et ce qu'il fait ? À mon avis, on vous a dit (ou vous avez lu quelque part) que le tourbillon est un mécanisme qui élimine les effets négatifs de la gravité sur l'organe réglant. Cette explication n'est pas fausse, mais elle n'est pas non plus juste, ce qui en fait une piètre explication - pas assez fausse pour être complètement bannie, mais pas assez juste pour transmettre réellement quelque chose d'important, alors elle traîne et prend la place qui pourrait être occupée par une définition vraiment utile.

D'une manière générale, la régulation du balancier est en quelque sorte embêtante. Il faut s'y prendre de plusieurs façons et je ne vais pas entrer dans les détails ici, mais c'est comme si on accrochait un tableau sur un mur. D'abord, c'est trop haut, alors on le replace. Ensuite, c'est trop bas, alors on le repositionne. Puis il est trop à gauche, puis il est trop à droite, maintenant l'inclinaison n'est plus bonne, maintenant il est de nouveau trop haut, et puis quand vous arrivez enfin à tout faire correctement, vous vous rendez compte que vous auriez dû peindre le mur en premier. Une véritable situation de VDM.

L’objectif en plaçant un tourbillon autour d'un balancier est d'accumuler toutes ces erreurs (toutes les erreurs trop hautes, trop basses, trop à gauche, trop à droite, avec un angle bizarre) sur l'intervalle de temps de rotation du tourbillon. Cette rotation s'effectue généralement sur une minute, mais d'autres vitesses de rotation sont connues, allant de 30 secondes à 12 heures. Ces erreurs cumulées sont ensuite compensées par un seul ajustement. Théoriquement, votre balancier pourrait devenir complètement fou, mais le fait de placer un tourbillon autour de lui compensera. Les voisins ne s'en apercevront même pas.

Théoriquement, ai-je dit.

En pratique, un tourbillon se comporte comme un amplificateur des performances chronométriques de l'organe réglant. Si votre organe réglant est un bon garçon, s'il se comporte généralement bien et fait preuve d'une équanimité zen, quelle que soit la quantité d'énergie que vous lui donnez ou la position de votre montre (un phénomène connu sous le nom d'isochronisme), alors le tourbillon peut aider à corriger les erreurs de comptage du temps qui se produisent. Votre golden boy maintient son record de perfection et est autorisé à grader dans les légions des chérubins horlogers.

Cependant, si votre organe réglant est une diva anxieuse et exigeante qui se comporte comme elle le devrait uniquement lorsque les conditions sont idéales, le mettre dans un tourbillon ne fait que vous attirer des ennuis. Pourquoi, demandez-vous ? Parce que le tourbillon est aussi une diva. Elle consomme de l'énergie comme je consomme les bourgognes blancs. Elle siphonne continuellement le couple de l'organe réglant, ce qui signifie qu'il arrête de faire tic-tac environ 30% plus tôt que s'il n'y avait pas de tourbillon. De plus, la faible allocation d'énergie à l'organe réglant signifie qu'il est plus enclin à se comporter de manière erratique lorsque le ressort principal se déroule et qu'il est plus vulnérable aux chocs. Il est fatigué, il est imprévisible, et si vous pensez que l'une ou l'autre de ces qualités est bonne pour la chronométrie de votre montre, je connais quelques princes nigérians qui adoreraient avoir votre adresse e-mail. Félicitations, votre montre est maintenant dans l'enfer horloger.

Et je n'ai même pas commencé à parler de la répartition du poids du tourbillon. Ne vous inquiétez pas, j'écris ceci un vendredi après-midi ; je ne vais pas aborder ce sujet.

En réalité, la plupart des montres à tourbillon fonctionnent en fait très bien parce que ce sont des montres coûteuses sur lesquelles beaucoup de temps a été passé pour s'assurer que l'organe réglant fonctionne déjà au plus haut niveau possible. Aucune personne saine d'esprit ne mettrait un tourbillon autour d'un organe réglant médiocre. Personne ne mettrait une belle carrosserie autour d'un vieux moteur déglingué. Cependant, le tourbillon n'améliore pas automatiquement les performances d'une montre. Il amplifie et améliore ce qui est déjà là. Il peut soit booster la chronométrie d'un mouvement, soit réduire complètement sa précision.

Tout le monde est d'accord ? Très bien.

La semaine prochaine : les mouvements internes. (C'est moi ou il fait chaud ici ?)