X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Favre-Leuba

Rechercher dans :
WorldTempus Newsletter
Édito - Le prix, ça suffit !

Édito Le prix, ça suffit !

Le prix, le prix, toujours le prix des montres. On ne pourrait pas parler d'autre chose pour une fois ? Par exemple... des montres ?

Lors de mes vacances d'été, je me suis retrouvé, malgré moi, de nouveau, à avoir une conversation qui m'irrite et à laquelle je ne semble pas pouvoir échapper. Apprenant mon métier, ce monsieur se met à m'expliquer que sa montre lui a coûté tant. A quel point sa montre est un excellent choix parce qu'elle coûte tant de plus. Qu'elle va continuer à coûter tant durant encore un certain temps. Que le prix des montres neuves augmente tout le temps et on ne sait pas pourquoi et c'est vraiment révoltant. Vous l'avez peut-être deviné, sa montre est une Rolex Professionnelle en acier, en l'occurrence une Deep Sea. 

Cette conversation ! Je l'ai eue 50 fois et pourtant je ne suis pas un animal social qui montre son visage en société en permanence et qui mécaniquement s'exposerait aux demandes pressantes d'un public avide d'information. Elle me poursuit partout ! Comme j’imagine en fait que la question taraude les amateurs. Ils sont obsédés par la question de l’investissement qui est sous-jacente à un certain type d'achat horloger. Ils fantasment sur la valeur sûre. Et mon expertise, qu’ils me font la grâce d'imaginer grande, les rassure.

Mais pourquoi est-ce qu'aucun de ces types n'a jamais choisi de me dire à quel point il adore sa montre pour telle et telle raison ? A combien de temps il a convoité ce modèle dont il me rabat les oreilles à coup d'euros ? A me parler de son rêve de montre d'enfant ? A la montre de son père qu'il adorait et qu'il n'a pas/plus/jamais retrouvée ? A celle qu'il rêve d'offrir à sa femme ? A celle qu'il rêve que sa femme lui rende ? Je rêve qu'on me parle un peu plus de rêve.

Lorsqu'ils font mine d'avoir une vraie intérêt sur les mérites d'une marque qui leur est inconnue, elle prend la forme de “qu'est-ce que ça vaut ?”. Et non, je vous détrompe tout de suite, il n'y a pas d’ambiguïté dans le verbe. Ils ne se demandent pas si la marque a une démarche de création, d'invention, d’innovation, de fabrication, de bienfacture qui la fait sortir du lot. Ils veulent savoir comment elle décote.

J'imagine en réalité que comme mon travail consiste à parler de ce que j'aime, à savoir les mérites des montres vus sous le prisme décrit ci-dessus, je me sens frustré de ne pas pouvoir le faire dans le cours de conversations banales. En fait, ces gens ne me laissent pas travailler pendant mes vacances. Quelle impolitesse !

Lecture 5 commentaire(s)

26 Septembre 2019
William D.
Heureusement de temps en temps un bon coup de g... ca fait du bien de la part d'un journaliste spécialisé. Bravo pour cette belle intervention sur le focus incessant des prix et la cote des montres. une montre ça se vit, elle doit être portée, elle a un coeur, des mouvements... elle a été pensée, imaginée, rêvée, fabriquée par des hommes et des femmes. Rendons hommage aussi aux inventeurs des siècles passés sans qui nos montres ne seraient rien. Le prix n'a plus d'importance et comme un vin ou un cigare ça se partage entre amis ou passionnés. C'est là, que la valeur de votre montre sera vraiment appréciée.
24 Septembre 2019
FRANCK DESMONS
Bravo pour ce commentaire courageux. Le type de personnes que vous décrivez est malheureusement légion. Moins nombreux sont ceux qui échangent sur l'incroyable ingéniosité d'une pendule Atmos. Un grand merci.      
23 Septembre 2019
Gilles GIACHINO
C'est si juste ! Par ailleurs très bien écrit, bravo.
23 Septembre 2019
Francis michael McTeigue
Why do you listen to them? Tell them investing in watches is for idiots. Retail prices are high and second hand are low. It’s commerce.
23 Septembre 2019
Claude Jeandupeux
Bonjour. Je partage l'opinion de M. Chokron. Je lui ferais seulement remarquer qu'on doit dire rebattre les oreilles, et non rabattre.