×

Cette recherche est sponsorisée par Audemars Piguet

Rechercher dans :
Czapek & Co. - L’acier secret de Czapek

Czapek & Co. L’acier secret de Czapek

Des plateformes pétrolières au poignet.

Pour bien comprendre ce que l’acier utilisé par Czapek pour ses montres a de spécial, il faut au préalable connaître les différents types d’acier que l’horlogerie utilise généralement. En premier lieu, regardons exactement ce qu’est l’acier inoxydable. Ce terme englobe un groupe d’alliages de fer comprenant 10,5 % ou plus de chrome et 1,2% de carbone ou moins. Ces alliages présentent une couche de surface auto-remplie qui garantit une haute protection contre la corrosion et se subdivisent en trois groupes : ferritique, martensitique et austénitique. Les deux premiers étant magnétiques, ce sont les types austénistiques d’acier inoxydable auxquels l’horlogerie a recours pour les boîtiers de montres.

Les aciers inoxydables sont décrits par les normes plus spécifiques EN, ou plus générales SAE/AISI, englobant ceux étant les plus fréquemment utilisés en l’horlogerie. Une des formes les plus polyvalentes d’aciers inoxydables, qui est également celui dont on se sert pour les montres les moins chères, est l’acier SAE grade 304 (EN 1.4301), comprenant 18% de chrome et 8% de nickel. Cependant, l’acier  le plus communément utilisé en horlogerie de luxe est le 316 ou 316L, qui contient en plus jusqu’à 2,5% de molybdenum, ce qui lui confère une meilleure protection contre la corrosion. Rolex fait exception à cette règle en privilégiant l’acier 904L pour ses boîtiers. Cet alliage se caractérise par une présence de cuivre et a été choisi par Rolex depuis les années 80 car il offre un poli plus brillant, même s’il s’avère plus difficile à usiner.

L’acier secret de Czapek 


Czapek & Cie. souligne de son côté que l’acier de ses boîtiers de montres n’appartient pas à la famille austénistique. L’entreprise travaille avec le producteur d’acier Montanstahl, basée à Stabio, en Suisse, pour proposer un type d’acier jamais encore utilisé en horlogerie. Czapek a baptisé cet acier spécial du nom mystérieux de « XO ». Après quelques recherches, on apprend qu’il existe un type d’acier appelé « acier inoxydable duplex », utilisé dans la construction, qui offre une plus grande robustesse et une plus forte protection contre la corrosion. On a recours à cet acier duplex pour la construction de ponts pour piétons et de balustrades dans des environnements particulièrement corrosifs, comme aux Iles Canaries, par exemple, mais aussi dans des conditions particulièrement acides et exposées à l’eau de mer, où Czapek affirme que son acier XO a été adopté. Mais il existe aussi des aciers super- et hyper-duplex, ainsi que des aciers duplex légers, employés dans des environnements climatiques moins extrêmes, comme c’est probablement le cas pour l’horlogerie. Lors du SIHH de la semaine passée, le CEO de Czapek, Xavier de Roquemaurel, a confirmé que l’acier privilégié par sa marque était bien un acier duplex, et qu’il révèlerait lequel exactement prochainement. Heureusement, ce mystère sera bientôt dévoilé…

La marque

Czapek & Cie a pour origine l'un des noms les plus prestigieux de l'industrie horlogère, né du savoir-faire de deux émigrés polonais venus chercher refuge en Suisse après le soulèvement de novembre en Pologne (1830).

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Toutes les montres >