×

Cette recherche est sponsorisée par Christophe Claret

Rechercher dans :
Chopard - Une explication claire comme du cristal de la Chopard L.U.C Full Strike

Chopard Une explication claire comme du cristal de la Chopard L.U.C Full Strike

Nicolas Schlappi, chef de projet R&D chez Chopard, nous explique dans le détail le fonctionnement du Calibre 08.01-L.

Quand il s'agit d’aborder la complication horlogère la plus compliquée qui soit, la répétition minutes, il n’y a pas deux marques horlogère à le faire de la même manière. Rien n’est plus éloigné d’un mouvement de base « tracteur » que ce domaine d'expertise. Pour des volumes de production de 20 pièces à peine, les marques consentent d’énormes investissements en temps et en argent dans la recherche et développement de répétitions minutes. Derrière l’un de ses programmes se trouve Nicolas Schlappi, chef de projet R&D chez Chopard. Avec son aide, nous analysons ce qu’impliquent exactement ces recherches et comment ces investissements faramineux se justifient.

Un son clair comme du cristal
Il est impossible de développer un nouveau calibre de répétition minutes sans prendre en considération dès le départ les qualités sonores du produit fini. Plusieurs marques ont adopté une approche scientifique lors du processus de développement du mouvement de répétition minutes récemment lancées. Puisqu’Audemars Piguet travaillait déjà avec l’EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne) sur sa Supersonnerie, Chopard a choisi le Laboratoire Vibrations Acoustiques de l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA), à Lyon. Mais alors que l’intérêt d’Audemars Piguet se portait davantage sur la propagation du son, Chopard de son côté souhaitait trouver la meilleure combinaison possible entre les deux éléments composant le son frappé: la fréquence (mesurée en Hertz) et le volume (mesuré en décibels). La marque a ainsi déterminé une plage optimale de 1-3 KHz pour la fréquence et de 50-70dB pour le volume.

Pour obtenir une propagation sonore optimale, Chopard a adopté une approche révolutionnaire dans la conception des timbres qui produisent le son et leur intégration au boîtier et au mouvement. Les timbres des répétitions minutes sont généralement en acier ou en or ; ils vibrent lorsqu'ils sont frappés par les marteaux, produisant ainsi le son. Cependant, l'ajout de différents joints entre le timbre et le boîtier, fixés par des vis, et entre le timbre et la glace, à l'aide de colle, sont susceptibles d’amortir le son. Chopard a donc choisi de fabriquer ses timbres en saphir, intégrés dans une glace saphir, le tout formant un seul bloc.

Crystal clear: an in-depth explanation of the Chopard L.U.C Full Strike

La glace et les timbres en saphir © Chopard

On sait que le saphir est très difficile à usiner ; or, avec une section transversale des timbres d’à peine 0,51 mm (sans possibilité d'ajustement après usinage), Chopard a ajouté un degré supplémentaire de complexité dans la fabrication des timbres. Mais après des tests de 1,5 million de frappes de marteaux et de chocs allant jusqu'à 450 g, cette construction - en attente de brevet  - a déjà démontré son efficacité.

Facilité d'utilisation et sécurité
En raison de leur complexité (le mouvement de la Chopard Full Strike comporte 533 composants) et de la nature délicate du mécanisme de frappe, les répétitions minutes sont fragiles. Les marques horlogères consacrent donc une grande partie des recherches à la sécurité de leurs mécanismes de répétitions minutes. Chez Chopard, l'un des nombreux systèmes de sécurité intégrés dans le calibre 08.01-L a fait l'objet d'une demande de brevet. Un embrayage de couplage garantit que le régulateur de la répétition minute ne soit connecté qu'une fois que tous les palpeurs ont calculé les sonneries et qu'en conséquence, aucune énergie n'est consommée inutilement.

Crystal clear: an in-depth explanation of the Chopard L.U.C Full Strike

Le système de sonnerie © Chopard


Entre les notes
Dans une répétition minutes, le silence peut être aussi important que les sonneries elles-mêmes. Le régulateur du calibre 08.01-L dispose d’une construction ingénieuse qui lui assure des rotations parfaitement silencieuses. Comme il tourne frénétiquement pour réguler l'énergie libérée du barillet, deux minuscules ressorts en contact avec le côté interne de son tambour provoquent des frottements, tandis que des poids d'inertie s'étendent pour créer une inertie supplémentaire. Plus importante cependant est l’architecture - en attente de brevet elle aussi - utilisée pour sonner les heures, les quarts et les minutes : les trois rochets qui déclenchent les sonneries sont superposés les uns aux autres. Chaque rochet entraîne le suivant, de sorte que dès que la dernière heure est frappée, par exemple, les quarts suivent immédiatement. Cela évite les silences désagréables que d'autres répétitions minutes connaissent parfois.


Crystal clear: an in-depth explanation of the Chopard L.U.C Full Strike

Placement du marteau des minutes dans le mouvement. © Chopard

Fortement impliqué dans les 17’000 heures de recherche et développement sur six ans qu’a nécessitées le développement du Calibre 08.01-L, Nicolas Schlappi tient à apporter d’autres précisions. Par exemple, la Chopard L.U.C Full Strike est également un chronomètre certifié COSC et elle est estampillée du prestigieux Poinçon de Genève. Cela explique certains choix, comme l'utilisation de maillechort non traité pour la platine et les ponts. "Si des revêtements ou des placages avaient été appliqués, cela aurait été visible sur les angles ou sur les décorations comme les Côtes de Genève. Pour nous, c'était une question d'harmonie et de respect de la tradition. Cela rend cependant l’assemblage du mouvement encore plus difficile pour les horlogers, car le maillechort non traité peut réagir immédiatement s'il entre en contact avec la peau.

Même à 265’000 francs suisses chacune, il est peu probable que les 20 pièces de l’édition limitée Chopard L.U.C Full Strike pourront amortir l'énorme investissement qu’a engendré leur production. Mais la philosophie même de la collection L.U.C est que les fruits de ses recherches devraient profiter à d'autres collections Chopard. Le nouveau calibre Superfast 8Hz que Chopard vient d’intégrer dans l'édition limitée Superfast Power Control Porsche 919 HF Edition est basé sur le calibre 8Hz qui avait été développé à l'origine pour la collection L.U.C .

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

La Maison Chopard incarne à la perfection l’alliance entre horlogerie et joaillerie. En tout temps, elle a su répondre aux attentes de son époque, en s'appuyant sur quatre valeurs essentielles : Le Savoir-faire, la tradition, l'innovation et l'engagement dans des actions philanthropiques.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi