×

Cette recherche est sponsorisée par IWC

Rechercher dans :
Bovet - Bovet Grand Récital, partition lunaire

Bovet Bovet Grand Récital, partition lunaire

Pour la troisième année consécutive, Bovet dévoile une montre à grande complication astronomique. Cette fois-ci, elle est centrée sur la lune. Mais Récital 22 n'a pas oublié la terre.

Ce fut d’abord Shooting Star, dédiée à la Terre vue depuis le ciel avec ses fuseaux horaires sur globe planétaire. Puis en 2017, ce fut Astérium et sa voûte céleste. Ainsi se dessine une lignée de montres Bovet qui parlent du rapport que nous entretenons avec les astres, avec notre astre satellite et avec notre planète. Ce qu'elles ont en commun est aussi une manière de se présenter. Toutes deux possédaient déjà des boîtiers asymétriques, plus épais à midi qu’à 6 heures et qui donc se présentent à l’œil de manière inclinée, comme un écritoire. Elles étaient fonctionnelles sur leurs deux faces. Et bien sûr elles étaient équipées de tourbillons, qui est la spécialité, la raison d'être initiale de la manufacture Bovet, située à Tramelan dans les Franches Montagnes. 

Bovet Grand Récital, partition lunaire

Récital 22 Grand Récital ©marcgysinphoto

Récital 22, aussi connue sous le nom de Grand Récital ne déroge pas à ces règles, s'inscrivant dans la continuité d'une histoire qui, dit-on chez Bovet, n'en est pas à son dernier chapitre. Cette fois-ci, le garde-temps parle de ce qui se trouve entre terre et ciel, la lune. Son mouvement a nécessité le dépôt de cinq brevets. Autour d'un globe terrestre (qui nécessite une semaine de peinture miniature), un globe lunaire tridimensionnel tourne, prenant toutes les positions connues. Elles sont même énumérées sur un anneau, qui va du Premier Croissant à Gibbeuse puis à Pleine et retour. L'heure se lit grâce à un pointeur, situé au bas de ce globe gradué sur 24 heures. La minute est tout près, à 9 heures, et est rétrograde. De l'autre côté, l’indicateur de réserve de marche monte à 9 jours, une autre des spécialités de Bovet. En bas de cette face avant, un tourbillon volant tel que Bovet les conçoit, c'est à dire avec un pont qui le tient par le milieu, et non pas par le bas. Ce tourbillon est ainsi double face et il présente un visage unique : son pont de cage est un soleil, rayonnant, gravé en son centre. La terre, la lune, le soleil, les trois astres fondamentaux sont là, symbolisés et fonctionnels à la fois. 

Bovet Grand Récital, partition lunaire

Récital 22 Grand Récital ©marcgysinphoto

Un dernier détail, intrigant, sur cette face : une loupe (taillée dans le saphir) indique la date à côté du tourbillon. Cette loupe suggère que la date est très profonde, presque de l'autre côté de la montre... Une fois retournée, on comprend de quoi il s'agit. Grand Récital possède une face arrière très fournie, plus fournie encore que ses des prédécesseurs. Au premier regard, un anneau de date, rétrograde, qui appartient à un quantième perpétuel. L'anneau est immense, composé d'un disque de verre dont la serge est métallisée et porte les chiffres. On en déduit qu'ils sont décalqués sur les deux faces du disque, pour s'afficher aussi côté pile. Un autre élément s'ajoute à ce panorama, issu du côté face dans un autre retournement fonctionnel : un petit guichet rappelle l'heure, sans les minutes, afin de donner de l'autonomie à ce côté de Grand Récital. 

Le quantième perpétuel est une complication très classique mais pas toujours aboutie. Trop de poussoirs, trop de contraintes pour le régler le rendent peu ergonomique. Bovet a imaginé une solution qui ménage la souplesse et la facilité d'utilisation. Toutes ses indications sont synchronisées et avancent de concert grâce à un poussoir, discrètement logé à midi. Mais si l'on dépasse la date en cours, au lieu de devoir attendre que la montre s’arrête et se fasse rattraper par le calendrier, on peut encore actionner un poussoir par indication, de manière tout à fait classique. 

Bovet Grand Récital, partition lunaire

Récital 22 Grand Récital ©marcgysinphoto

Seuls 60 mouvements de Grand Récital seront produits en tout, pas un de plus, au choix en or rouge, en platine, serti ou non. Mais autre nouveauté propre à Grand Récital, elle est aussi disponible en titane. Le gain de poids est considérable sur ce diamètre de 46 mm, ce qui la rend particulièrement confortable au poignet, étonnamment même pour une montre d'une telle ampleur.

La marque

La manufacture Bovet s’inscrit dans une tradition d’arts décoratifs appliqués à ses cadrans, boîtes et mouvements finement gravés, ciselés, émaillés, guillochés ou peints à la main, pérennisant ainsi un savoir-faire à nul autre pareil, qui nourrit les collections et le patrimoine de la Maison depuis 1822.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi