×

Cette recherche est sponsorisée par A L’Emeraude

Rechercher dans :
A. Lange & Söhne - Datograph Up/Down “Lumen”

A. Lange & Söhne Datograph Up/Down “Lumen”

Le chronographe d’A. Lange & Söhne reçoit le traitement luminescent spécifique de la marque.

Plus une montre est sportive et plus grandes sont les probabilités qu’elle arbore une matière luminescente. Typiquement, les revêtements SuperLuminova® modernes se retrouvent en majorité sur les montres de plongée. Grâce à eux, les plongeurs peuvent lire l’heure dans les profondeurs troubles et de nuit, mais surtout bien voir la très importante lunette de plongée. Les montres plus universelles présentent généralement des applications plus subtiles de matière luminescente, qu’elles réservent à des inserts sur les aiguilles ou les index, par exemple.

Conformément à son approche générale de l'horlogerie, A. Lange & Söhne fait toutefois les choses un peu différemment. La marque qui construit ses mouvements autrement (en utilisant du maillechort), les décore autrement (et à la main) et améliore ses mouvements de façon incrémentielle et très pratique (voir ci-dessous) se devait de trouver une façon différente d’introduire la luminescence dans ses garde-temps. C’est ainsi que le phénomène «lumen» a vu le jour en 2013 dans la Grand Lange 1 «Lumen», qui sera suivie par une Grand Lange 1 Moonphase, une Zeitwerk et, aujourd’hui, par le quatrième garde-temps de la série, le Datograph Up/Down «Lumen».

Datograph Up/Down “Lumen”

Datograph Up / Down "Lumen" © A. Lange & Söhne

Plutôt que d’essayer de mettre en lumière des éléments particuliers du cadran, A. Lange & Söhne adopte une approche totalement différente visant à baigner la totalité du cadran dans une lumière vert tendre. A cet effet, le cadran a fait place à un verre semi-transparent qui filtre la plus grande partie de la lumière visible, à l'exception de celle provenant du spectre des ultraviolets nécessaires pour révéler les pigments luminescents peints sur le rehaut du cadran (l’échelle tachymétrique), les compteurs et les aiguilles (exceptionnellement, l’aiguille centrale des secondes du chronographe est quant à elle entièrement recouverte de ce composé). La même astuce est mise en œuvre sur la grande date signature d’A. Lange & Söhne , les chiffres étant peints en noir sur des disques de verre transparent tournant au-dessus d’un fond luminescent. De cette manière, l’arrière-plan peut se recharger tout au long de la journée sans rien perdre de sa luminescence à minuit lors du changement de date.

Datograph Up/Down “Lumen”

© A. Lange & Söhne

Pour les fans d’A. Lange & Söhne, ce verre semi-transparent offre un atout supplémentaire. Il leur permet d’apercevoir les deux disques de la grande date et les rouages du calibre de chronographe flyback L.951.7 Datograph à remontage manuel. Lancé en 1999, ce calibre posa de nouvelles normes en matière de chronographe, avec son mécanisme de retour en vol et son compteur breveté des minutes à sauts précis, qui avance d’un cran chaque fois que la trotteuse dépasse la 60e seconde, même si le chronographe est arrêté à ce moment.

Datograph Up/Down “Lumen”

Calibre L.951.7 Datograph © A. Lange & Söhne

Le Datograph Up/Down « Lumen » est une édition limitée de 200 montres qui se présente avec un boîtier en platine de 41 mm et un bracelet en cuir d'alligator noir. Un dernier détail visible sur le cadran donne à la montre son nom «Up / Down»: à 6h, un indicateur de réserve de marche, avec les mots allemands «auf» et «ab» (haut et bas), renseigne sur l’état de l’autonomie de 60 heures.

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

En suivant la vision de Ferdinand Adolph Lange, dont la devise etait « construire les meilleures montres du monde », A. Lange & Söhne poursuit sa recherche de précision et explore de nouvelles voies pour promouvoir l’art de haute horlogerie.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi