X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Glashütte Original

Rechercher dans :
Parmigiani Fleurier - La restauration, base de la marque et source d'inspiration

Parmigiani Fleurier La restauration, base de la marque et source d'inspiration

Un oeuf de Fabergé, une montre ovale à aiguilles articulées, une tabatière à oiseau chanteur: ces pièces ont toutes été restaurées par Michel Parmigiani. A découvrir.

Lorsque Michel Parmigiani ouvre en 1976 un atelier de restauration, il ignore encore que vingt ans plus tard, il créera dans la continuité de l'atelier la marque horlogère Parmigiani Fleurier. Ainsi, la restauration et la conservation du patrimoine horloger constituent le socle et l’origine même de Parmigiani Fleurier.  

Restaurer un objet consiste à le remettre en état. Pour ce faire, Michel Parmigiani s’est démarqué en façonnant sa propre méthodologie, dans un équilibre entre fonctionnalité mécanique de l’œuvre et conservation du savoir-faire du passé. Mais l'étude des chefs d’œuvre du passé lui permet également d’amener ses propres solutions à des défis mécaniques et techniques des maîtres horlogers de tous les temps et de les utiliser dans les montres actuelles de Parmigiani Fleurier.

Conscient que tout acte sur un élément peut s’avérer irréversible, le restaurateur commence par observer durant des jours un objet souvent unique, et qui recèle de ce fait quantité de mystères. Il cherche des parallèles, écume les ouvrages savants, les musées et les collections avant d’ouvrir la pièce tout en documentant chacun de ses actes. Il doit comprendre autant les subtilités du mécanisme que les techniques employées. Le restaurateur doit ainsi maîtriser nombre d’arts comme l’orfèvrerie, l’émaillerie, la gravure-ciselure, les méthodes de dorure ou la verrerie. La conservation consiste quant à elle en un long et patient travail de nettoyage, qui peut parfois révéler de nouveaux secrets, comme une inscription jusque-là cachée. La reconstitution suppose, lors du remontage, d’adopter ses solutions réversibles et de ne pas modifier l’original.

L’atelier de restauration de Parmigiani Fleurier est un département qui s’occupe de tous les objets horlogers, quels qu’ils soient. Trois petits automates issus de la collection Maurice Sandoz constituent de bons exemples de chefs d’œuvre restaurés par Michel Parmigiani. Des sources d’inspiration tant au niveau mécanique que des matériaux.

L’Œuf Youssoupoff

L’Œuf Youssoupoff est un chef-d’œuvre horloger fabriqué par Carl Fabergé en 1907 et qui fait partie de la Collection de la Fondation Edouard et Maurice Sandoz. Restauré par Parmigiani Fleurier, il avait été offert par le prince Félix Youssoupoff à son épouse la princesse Zénaïde Nikolaïevna Youssoupoff à l’occasion de leur vingt-cinquième anniversaire de mariage.

La restauration, socle de la marque de Fleurier

L'Oeuf Youssopoff © Parmigiani

Cette pièce présente un mouvement horloger s’inscrivant dans un œuf posé sur un trépied, lequel qui repose lui-même sur un socle d’onyx. La pièce, toute d’or émaillé sur guillochis, est décorée de guirlandes, de frises et de médaillons en ors de couleurs avec des rehauts de brillants, d’émeraudes et de rubis. Une urne ornée de flammes orne son sommet.

La restauration, socle de la marque de Fleurier

Le mouvement, avant et après restauration © Parmigiani

La montre ovale à aiguilles articulées 

Parmi les montres de la Collection Edouard et Maurice Sandoz figure une montre à aiguilles télescopiques qui ont inspiré un garde-temps moderne Parmigiani Fleurier.

La montre ovale à aiguilles articulées date des alentours de 1800. Il s’agit d’un garde-temps de poche d’origine anglaise. De par leur conception, ses aiguilles suivent l’ellipse du cadran. Une approche holistique a ainsi été adoptée pour ce garde-temps, puisque au mouvement de forme correspondent ici non seulement la boîte et le cadran mais également les indicateurs de temps. La lunette et le fond de cette pièce en or sont cerclés de perles. Un médaillon émaillé bleu roi sur guillochis présentant en son centre une marguerite de pierres précieuses orne l’arrière du garde-temps.

La restauration, socle de la marque de Fleurier

La montre ovale à aiguilles articulées © Parmigiani

Forte des apprentissages liés à la restauration de cette pièce, Parmigiani Fleurier a développé une solution moderne pour un affichage similaire. Elle est à l’honneur dans son modèle Ovale Pantographe, du nom d’un instrument fonctionnant sur le même principe. 

La restauration, socle de la marque de Fleurier

La montre ovale à aiguilles articulées © Parmigiani

Tabatière à oiseau chanteur 

Parmigiani Fleurier a eu l'occasion de restaurer une tabatière à oiseau chanteur fabriquée par les Frères Rochat vers 1820, un objet d’art appartenant à la Collection Edouard et Maurice Sandoz.

La restauration, socle de la marque de Fleurier

Tabatière à oiseau chanteur © Parmigiani

De prime abord, il s’agit d’une boîte de 75mm x 51mm x 25mm destinée à contenir du tabac à priser. Certes, les matériaux utilisés sont tous prestigieux, puisque la tabatière est faite d’ors de couleurs finement ciselés représentant notamment des feuillages, des cornes d’abondance et des dauphins, certes, du tabac peut bien être mis dans un espace prévu à cet effet, mais l’objet recèle un secret. En actionnant le bouton latéral, l’élément ovale poli bordé de perles qui se trouve au centre du dessus de la tabatière se lève et fait apparaître un petit oiseau orné de plumes. Il s’anime alors en faisant bouger ses ailes, sa queue, sa tête et son bec, et un chant mélodieux se fait entendre. 

La restauration, socle de la marque de Fleurier

Avant et après restauration © Parmigiani

La marque

L’un des plus récents exemples de réussite dans l’industrie horlogère suisse, Parmigiani Fleurier est né du lien étroit entre l’horloger Michel Parmigiani et la Fondation de Famille Sandoz

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi