24 avril 2009

Louis Nardin

Les employés de Zenith l'ont appris hier, leur CEO, Thierry Nataf, quittera prochainement ses fonctions. Selon le quotidien suisse l'Express-l'Impartial, ce départ pourrait intervenir dès la fin de ce mois, une date non confirmée par la société. Il met fin à une rumeur qui se faisait de plus en plus insistante ces derniers mois.
Les raisons de ce départ n'ont, pour le moment, pas été rendues publiques, tout comme la future activité du CEO. Seule certitude, "il continuera sa carrière en dehors du groupe", avance-t-on à l'interne. Le nom de se son successeur n'a pas non plus été divulgué.
Zenith_325668_0

Thierry Nataf quitte la direction de Zenith © Zenith


Cette décision intervient alors que le groupe Louis Vuitton Moët Hennessy - LVMH -, qui possède la marque, vient d'annoncer des résultats négatifs au niveau de son activité horlogère. Propriétaire des marques TAG Heuer, Hublot, Zenith et Dior, il vient d'enregistrer une baisse de 27% des ventes pour ce pôle d'activité qui inclut également de la joaillerie.
Personnage étonnant de l'univers horloger, Thierry Nataf s'est illustré auprès du public par un style séducteur et flamboyant. Auprès des professionnels et des amateurs de montres, il est aussi celui qui a su redonner ses lettres de noblesse à une marque plongée dans l'ombre. Dès son arrivée en 2001, Thierry Nataf se réapproprie l'essentiel de la production de mouvements vendus jusque-là à d'autres marques. Très vite, il saisit le potentiel des calibres maison comme le chronographe El Primero et le mouvement Elite qu'il met spécialement en valeur dans ses produits. CEO mais aussi créateur, il s'implique dans le développement des nouvelles collections. Il invente le concept «Open» où un jour percé dans le cadran permet d'observer les palpitations de l'échappement. L'idée, depuis, a fait son chemin puisque d'autres marques l'utilisent. En 2007, il lance la gamme Defy avec des montres ultra résistantes dont le calibre abrite un alliage spécialement développé par la manufacture, le Zenithium. Ce printemps, à l'occasion des 40 ans du mouvement El Primero, Thierry Nataf a présenté plusieurs séries limitées. Parmi elles, quelques-unes présentent des cadrans arborant une bande où apparaissent tous les styles de décorations réalisés par la marque.