CEO de Vacheron Constantin

Vacheron Constantin_334834_0

Juan Carlos Torres.  © Vacheron Constantin

Entré en 1981 chez Vacheron Constantin, il y aura été étroitement associé tout au long des étapes majeures qui ont marqué la vie de l'entreprise, jusqu'à en devenir le « primus Inter pares» naturel.

Né le 3 juillet 1956 à Barcelone en Espagne, Juan-Carlos Torres grandit dans une famille dont la mère est cubaine, et le père catalan et ébéniste, lui transmettra dès son plus jeune âge le goût des belles choses et des valeurs fondamentales comme le respect du geste de l'artisan, l'authenticité, la loyauté et la tolérance.

En 1960, ses parents s'installent en Suisse à Genève. Nouveau pays, nouvelle langue, Juan-Carlos Torres y suit toute sa scolarité avec succès, et on détecte très vite chez lui un sens aigu des chiffres. Ce 6ème sens «comme il aime le qualifier» ne le quittera plus. Après son école de commerce, il a seulement 19 ans quand il découvre le monde professionnel, et déjà l'univers de l'horlogerie, les horlogers traditionnels, la production - en rentrant comme comptable chez Camy Watch. Il suit en même temps ses cours d'expertise comptable qui l'amèneront jusqu'au diplôme d'Expert Comptable.

1981 marque l'entrée de Juan-Carlos Torres chez Vacheron Constantin. C'est le début d'une formidable aventure. L'histoire d'une entreprise où tout au long de ses étapes majeures depuis cette année-là, Juan-Carlos Torres y sera étroitement associé.

Son ancien Directeur, entré depuis peu chez Vacheron Constantin, l'appelle comme comptable pour l'assister. Très vite, il travaille étroitement avec Jacques Ketterer, propriétaire et Administrateur Délégué de Vacheron Constantin à l'époque. Il gravit les échelons année après année, et se voit confier des responsabilités de plus en plus importantes jusqu'aux fonctions de Directeur des Finances en 1988.

Juan-Carlos Torres est directement impliqué dans la gestion du dossier de la vente de Vacheron Constantin au Cheikh Yamani. Il gère notamment le déménagement douloureux des horlogers aux Acacias. Il commencera alors à « protéger ses hommes », une valeur à laquelle il est encore aujourd'hui très attaché et qu'il considère comme « essentielle » pour la sérénité et la pérennité d'une entreprise « artisanale ».

Le 1er novembre 1988, Claude-Daniel Proellochs arrive en tant que Directeur Général. 
Juan-Carlos Torres, qui connaît parfaitement bien le fonctionnement et les hommes de la Manufacture, est confirmé dans ses fonctions de Directeur Financier et se voit Fondé de Pouvoir avec la responsabilité de l'organisation et de la bonne marche interne de l'entreprise. Le défi est important. Il faut, selon ses propres mots,  « démarrer le travail de reconstruction de Vacheron Constantin ».

Dès 1989, ses responsabilités s'étendent officiellement outre la finance, à l'informatique, aux ressources humaines, au service après vente ainsi qu'à l'administration générale. La santé de l'entreprise est florissante. Elle double très vite en taille et en production.

En 1996, Juan-Carlos Torres pilote l'intégration réussie de Vacheron Constantin au sein du Groupe Richemont, nouveau propriétaire de la marque qui lui apporte une formidable plate-forme de support et de développement. Deux ans plus tard, il sera une nouvelle fois étroitement associé à l'acquisition et au développement avec succès de la société HDG (Le Sentier/Vallée de Joux) au sein de Vacheron Constantin.

En 2000, c'est l'ensemble du volet manufacturier et horloger qui lui est confié, avec les responsabilités de Directeur Général Adjoint, Chargé des Opérations.

Développement et production : ces nouvelles responsabilités le conduisent à être en prise directe avec les produits, un aspect qui lui tient très vite particulièrement à cœur. On retrouve là l'univers du goût pour les belles choses, fiables, élégantes et harmonieuses, inculqué par son père.

Ses fonctions vont naturellement le conduire à prendre en main le redéploiement immobilier de Vacheron Constantin avec, à la clé, le pilotage réussi de la construction de la nouvelle Manufacture de Plan-les-Ouates inaugurée en 2004, ainsi que la rénovation intégrale du site historique de Vacheron Constantin située en L'Ile à Genève.

Cette même année, on lui confie la distribution, le marketing et la communication de la marque, qui deviennent des champs d'actions supplémentaires avec lesquels il se familiarise très vite avec talent.

En 2005, Vacheron Constantin fête son 250ème anniversaire. La marque est présente dans plus de 70 pays, et emploie 400 personnes dans le monde. Après 25 ans d'une loyauté sans faille et d'un parcours exemplaire, ayant significativement contribué à positionner la marque au sommet de la pyramide horlogère et au développement de son assise internationale, Juan-Carlos Torres est nommé Directeur Général de l'entreprise par le Groupe Richemont.

Juan-Carlos Torres possède la double nationalité espagnole et suisse. Marié et père de deux enfants, ses intérêts le portent vers la musique classique avec une affection particulière pour Mozart, qui pour l'anecdocte est né un an seulement après que Jean-Marc Vacheron ne crée sa Manufacture. Il apprécie également le 7ème Art dans toute sa diversité, la gastronomie (il compte parmi ses bons amis, quelques grands chefs notoirement connus). Sportif, il pratique régulièrement le ski, mais c'est la montagne, l'élément naturel qui l'attire. Il est aussi amateur de sport automobile, les anciennes pour les conduire notamment en rallyes, et compte plusieurs participations en Porsche Cup, courses qu'il fait les week-ends avec son fils qui partage la même passion.