X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Carl F. Bucherer

Rechercher dans :
Baselworld
Urban Jürgensen - Interview de Søren Jenry Petersen

Urban Jürgensen Interview de Søren Jenry Petersen

Notre rédacteur en chef s'est entretenu avec le CEO d’Urban Jürgensen. La nouvelle collection Jürgensen One était au coeur de la discussion.

Urban Jürgensen est réputé pour ses montres d'apparence classique. Pourquoi avez-vous décidé de créer une montre sportive de luxe en acier ?
Nous avons créé cette montre pour plusieurs raisons. D'abord, la question que l'on me pose le plus souvent depuis mes débuts dans l'horlogerie est la suivante : "Auriez-vous un modèle en acier ?" Ce souhait émane sans conteste des clients et collectionneurs qui désirent bénéficier d'un plus grand choix sur le marché et espèrent qu'Urban Jürgensen, avec notre perspicacité en matière de produits, soit à même de proposer quelque chose de spécial dans cette catégorie. Ensuite, nous avons observé que, sur de nombreux marchés, jusqu'à 50% des ventes de montres de luxe relèvent de cette catégorie et nous avons toujours envisagé la possibilité de proposer une offre compétitive dans ce domaine. Enfin, l'expansion continue de notre réseau de distribution fait d'Urban Jürgensen un partenaire plus complet, capable de proposer des offres haut de gamme dans cette catégorie, où la concurrence directe se montre toujours plus restrictive ou crée des problèmes d'approvisionnement artificiels. 

En quoi consiste la collection Jürgensen One
Elle incarne plusieurs de nos ambitions. Nous voulions développer notre propre mouvement automatique. Nous voulions étendre notre activité à la catégorie des montres de sport en acier et apporter quelque chose de fondamentalement nouveau à une catégorie qui n'a connu aucune réelle nouveauté depuis les années 1970. Nous voulions également nous adresser à une clientèle un peu plus jeune. C'est vraiment un défi de taille, mais je suis convaincu que nous avons réussi à créer un produit qui répond à toutes les attentes.

Interview with Søren Jenry Petersen

The Jürgensen One © Urban Jürgensen

De quoi le design est-il inspiré ? 
Comme nous avons pu le voir récemment, avoir une très longue histoire en tant que marque ne signifie pas nécessairement qu'il est facile de créer un produit vraiment nouveau. Vous ne pouvez pas vous contenter de remonter dans le temps et de ressortir un design des archives. Lorsque vous commencez à créer quelque chose de nouveau - à partir de zéro - vous devez avoir un sens aiguisé de ce que j'appelle la culture produit en vue de vous aider à prendre les nombreuses décisions qui se dressent sur votre route. Il est rarement question de travail d'équipe ou en comité. Dans notre cas, j'ai rédigé un cahier des charges, qui contenait les incontournables et donnait un aperçu de l'histoire d'Urban Jürgensen, et j'ai fait tous les choix de design et de détails moi-même. Il n'y a donc personne d'autre à blâmer ! La proposition qui l'a emporté sur les autres consistait à ramener les choses presque au niveau de l'ADN d'une montre ronde - et nous sommes partis de là. Les fondations étaient extrêmement pures et c'est la raison pour laquelle la collection One semble jouir d'un équilibre si inné. Même si son design se démarque complètement de celui de tous les produits comparables - il n'est toujours pas inquiet ou désespéré outre mesure d'être différent - la montre est reconnaissable à 10 mètres à la ronde. Et c'est toujours du Urban Jürgensen par excellence. 

Qu'est-ce qui rend les modèles Jürgensen One si différents ? 
Avant tout, je dois dire que je suis extrêmement satisfait de l'harmonie du design dans son ensemble. Il est fluide, mais présente un avantage. Il est à la fois classique et très futuriste. Il est à la fois élégant et robuste, et ne possède pas d'arrêtes vives, ce qui fait d'elle l'amie des manches. Lorsque j'ai reçu les simples croquis du boîtier avec la modélisation du bracelet, j'ai demandé à au moins 40 personnes quand ils pensaient que ce design avait été dessiné. J'ai eu des réponses allant des années 1960 à une montre destinée aux films de science-fiction ! Je suis particulièrement fier de l'intégration du bracelet et de la structure ovale pointue double forme, réalisées avec une parfaite maîtrise de la fabrication des bracelets. Sur le plan technique, je pense que le fait que nous ayons utilisé de l'acier de qualité semblable à celle des implants médicaux est unique. Nous l'avons choisi pour sa résistance accrue à la corrosion et sa faible teneur en nickel - avec une quantité de nickel correspondant environ à la moitié de celle présente dans l'acier 904L, c'était à mon sens la meilleure qualité que je puisse choisir. Ce qui importe peut-être le plus, c'est qu'il s'agit d'une montre de qualité artisanale Urban Jügensen. Le mouvement est fini à la main et les aiguilles finies à la main conservent les éléments emblématiques du design d'Urban Jürgensen avec des canons centraux bien serrés à la main, polis ou bleuis thermiquement, dont la qualité d'assemblage et les finitions n'ont pas leur pareil. De plus, en tant que modèle sportif, il est naturellement étanche jusqu'à 100 m. 

Interview with Søren Jenry Petersen

© Urban Jürgensen

Je pense que nous avons créé un modèle attirant pour les clients au caractère indépendant, qui ne se contentent pas de suivre les tendances hautement artificielles, mais font au contraire des choix mûrement réfléchis pour investir dans quelque chose de vraiment rare et exceptionnel. Ceci dit, chacun a bien sûr ses goûts et ses préférences. 

Quelle est la particularité de ce modèle GMT ?
La simplicité d'utilisation ! Lors de ma carrière précédente chez Nokia, j'étais très souvent amené à voyager. Pendant près de 15 ans, j'ai passé environ 100 jours par année dans l'avion. Vous pouvez donc me croire quand je dis que je sais comment une montre GMT devrait fonctionner. Le problème, c'est que pratiquement toutes les montres GMT ne sont pas assez bien conçues pour cela. Vous devez dévisser ou tirer la tige de la couronne, voire desserrer les verrous de protection. Vous devez compter le nombre de clics de la tige du remontoir pour savoir ce que vous êtes en train de régler et vous rappeler dans quelle sens vous tournez. Vous devez réfléchir et vous rappeler quelle aiguille vous regardez. L'emplacement des poussoirs ne corrige pas intuitivement l'aiguille dans la bonne direction. Je possède quatre montres GMT dans ma collection et aucune d'entre elles ne fonctionne entièrement bien.

Interview with Søren Jenry Petersen

The Jürgensen One GMT © Urban Jürgensen

La Reference 5541 GMT utilise le cadran principal pour l'heure locale, où que vous soyez, et un sous-cadran gradué 24 heures pour indiquer l'heure de votre domicile. Lorsque vous pressez le poussoir du haut, vous avancez l'heure locale du cadran d'une heure et lorsque vous pressez le poussoir du bas, vous la reculez d'une heure. C'est une intuition basique de haut et bas. Naturellement, la date avance ou recule si vous passez minuit. Le sous-cadran 24 heures affiche toujours l'heure de votre domicile. Un cadran 24 heures ne nécessite pas d'indicateur jour/nuit et vous n'en avez pas besoin non plus pour l'heure locale parce que vous pouvez voir par vous-même s'il fait jour ou nuit ! Cela signifie que vous pouvez tout simplement atterrir et mettre l'heure à jour en comptant les pressions sur le bouton dès que l'avion s'est posé - et vous n'avez même pas besoin de regarder votre montre pour le faire !

La marque

Urban Jürgensen est l’une des très rares marques horlogères pouvant se targuer, documents à l’appui, de produire des montres de façon ininterrompue depuis plus de 240 ans.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi