×

Cette recherche est sponsorisée par Richard Mille

Rechercher dans :
Reuge - Interview de Kurt Kupper

Reuge Interview de Kurt Kupper

CEO de Reuge, Kurt Kupper avoue que la boîte à musique est un marché bien particulier, mais qu’il ne faut surtout pas le sous-estimer. La valeur sentimentale prime sur bien des choses !

La Manufacture de boîte à musique mécanique suisse a célébré ses 150 ans d’existence en octobre dernier dans le berceau de l’industrie horlogère à Sainte-Croix. Créée en 1865, la maison Reuge confectionne des montres de poche déjà munies de mouvements musicaux, et œuvre au perfectionnement de la sonorité des boîtes à musique, par l’amélioration des lames et du remplissage du cylindre. Bien mécanique tout cela. Mais qu’en est-il des clients et de la pérennité des boîtes à musique, instruments trop peu au goût du jour ? Entretien avec Kurt Kupper, CEO de Reuge, qui exprime son avis sur cet objet d’art. 

reuge

Quels sont vos clients aujourd’hui?
Nous avons une clientèle plutôt âgée. Car ne serait-ce que le concept de la boîte à musique est connoté vieillot. Et pourtant, nous innovons, nous nous adaptons à la demande actuelle. C’est notamment pour cela que nous avons créé des boîtes à musique sur des machines à café, dans des accoudoirs de limousines, dans la tête de lit d’hôtels prestigieux. Nous avons récemment conçu un oiseau chanteur intégré dans un sauna pour décompter le temps passé à l’intérieur. Nous réalisons des demandes spécifiques, sur mesure. Alors tout est possible, pour tout le monde.

Donc on s’adresse à vous avec des attentes bien spécifiques !
Oui ! Car sincèrement, qui achète une boîte à musique pour soi ? Personne. On achète une boîte à musique pour l’offrir à un proche. Alors il faut extrêmement bien connaître la personne, ses goûts, ses attentes pour être dans le juste et lui faire réellement plaisir ! Nous sommes des réalisateurs de rêves. Il nous faut comprendre les choses, les objets pour les améliorer et en faire des objets de valeur sentimentale pour ceux qui les reçoivent. Au lieu d’offrir des fleurs ou du chocolat, optez donc pour une boîte à musique ! 

C’est un marché particulier, il faut l’avouer !
Tout à fait ! Ce n’est pas un marché où il est question d’argent mais où il est question de sentiments, comme je le répète à chaque fois. Notre tâche est de toucher les gens avec l’émotion que prodigue la boîte à musique. Nous touchons le cœur et non pas le porte-monnaie. Cela fait une grande différence !

music box

Et c’est assez original comme cadeau !
Bien entendu ! L’originalité est nécessaire dans le milieu du luxe où les gens ont tout !  La boîte à musique, personnalisée, est le petit « Wouah ! » qui change tout. Et de grandes marques nous contactent pour des commandes spéciales, telles que Ferrari, Mercedes ou encore Maybach. 

Et pour ceux qui n’aiment pas la musique ?
La musique n’est pas obligatoire. Tant que la boîte est émotionnellement incroyable pour le receveur ! C’est cela qui est important. Il faut s’adapter au client, à ses demandes, ses attentes, à sa culture. Et s’il veut une boîte à musique en bois précieux avec un ornement spécifique, une forme, une histoire, mais dont le côté musical importe peu, nous la réaliserons ! Nous réalisons un objet d’art. Par exemple, dans les pays de l’Est, le cadeau est une normalité, une tradition. Il faut toujours offrir un cadeau lorsque l’on est reçu chez des amis, et ils offriront en retour un cadeau également. 

Parmi vos dernières créations présentées à Baselworld, laquelle préférez-vous ?
Toutes ! Rire. J’aime particulièrement la boîte Vivaldi, très traditionnelle dans l’esthétique car elle est en ébène de macassar avec une marqueterie en bois et des détails de nacre. L’arbre sur le couvercle représente les quatre saisons et une saison est représentée sur chaque côté de la boîte. Sinon, Mysterious, autre instrument, s’inspire de l’icône emblématique de la rosace. Ce symbole de pureté et d’amour, de soleil et de cycles rappelle le monde floral, architectural et religieux. Elle est forte en symbolique.  

Mysterious

 

Vous aimerez aussi