X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Reuge

Rechercher dans :
Rebellion Timepieces - Interview de Calim Bouhadra

Rebellion Timepieces Interview de Calim Bouhadra

WorldTempus s'est entretenu avec le CEO de Rebellion Timepieces

Comment se porte Rebellion Timepieces ?

C’est un peu difficile à avouer dans le contexte de crise que traverse l’horlogerie, car je respecte beaucoup tous les membres de cette grande famille, mais Rebellion Timepieces vient de boucler la meilleure année de son histoire.

Interview de Calim Bouhadra

Weap One © Rebellion Timepieces

Il faut dire que nous sommes une petite structure très agile et réactive qui se compose d’une dizaine de personnes, avec une base de coûts fixes assez réduite, tout en nous appuyant sur un groupe industriel de 1800 personnes, leader mondial sur son domaine. Cela fait cinq ans que l’actionnaire fondateur de la marque et moi avons repris en direct le management de Rebellion, et nous sommes finalement parvenus à trouver la bonne équation de fonctionnement. Notre engagement dans la course automobile avec notre propre écurie nous ouvre beaucoup de portes et nous pouvons compter sur une communauté fidèle. Nous innovons en matière de distribution, comme par exemple sur le marché japonais que nous venons d’ouvrir avec un entrepreneur dans le luxe qui ne vendait pas encore de montres dans ses boutiques. Nous positionnons Rebellion en tant que marque de luxe, avec des collaborations dans d’autres secteurs que l’horlogerie, comme les skis réalisés avec Rip’nWud, les lunettes avec Roland Iten ou les vélos électriques avec Greyp. D’ailleurs nous ouvrons cette année notre première boutique monomarque à Shanghai.

Interview de Calim Bouhadra

Skis Rip'nWud © Rebellion Timepieces

Il parait que vous recrutez ?

Oui, comme nous ouvrons de nouveaux marchés il faut que notre organisation suive cet essor et nous cherchons des profils commerciaux et techniques, et rencontrons des personnes très intéressantes en ce moment. Il faut être opérationnel mais le côté humain de notre petite structure compte énormément. En parallèle du développement commercial, nous continuons à innover en matière de calibres, il nous faut accompagner ces percées.

Est-ce que le pari de l’entrée de gamme de la Twenty-One est réussi ?

Proposer une montre avec un prix si accessible ne faisait pas partie de nos plans et cela n’a pas été facile pour nous de prendre cette décision. Lorsque nous avons initié notre partenariat avec le Rallye Dakar en 2017, les organisateurs de la course, qui se déroulait alors en Amérique du Sud, tenaient à pouvoir y associer une montre autour de CHF 3000.-. Pour jouer le jeu du partenariat, nous avons créé la Twenty-One, inspirée des volants et tableaux de bord des années 1930. Nous l’avons équipée d’un calibre automatique conçu exclusivement pour Rebellion, et le succès fut immédiat. Il faut dire que beaucoup de fans de l’écurie Rebellion furent ravis de pouvoir s’offrir une montre de notre marque, dont les prix étaient jusqu’alors quatre fois plus élevés au minimum.

Interview de Calim Bouhadra

Twenty one GTWC © Rebellion Timepieces

Qu’attendez-vous de votre participation à Watches and Wonders ?

La route est encore longue pour Rebellion sur le chemin de la notoriété, nous sommes une marque de niche que le grand public connait très peu. Comme nous sommes amenés à doubler nos ventes d’ici quelques années, exposer à Watches and Wonders devrait nous amener de la visibilité auprès des détaillants, des médias et idéalement des clients finaux. Il reste encore de nombreuses zones géographiques dans le monde dont Rebellion est absente, le potentiel s’avère très important. Nous allons nous servir de Watches and Wonders comme plateforme de lancement de nos nouveautés, notamment un nouveau chronographe Revolt, une nouvelle Predator pour femmes plus fine, de même qu’une déclinaison de notre iconique tourbillon volant asymétrique Weap-One toujours très prisé.

Quels seront les autres temps forts de 2021 ?

Dans la situation actuelle, il s’avère bien sûr difficile de se projeter, mais Rebellion est devenu chronométreur officiel du championnat de course automobile GT World Challenge et nous espérons que le circuit pourra se dérouler dans de bonnes conditions. En même temps nous réagissons toujours très spontanément aux opportunités qui se présentent toute l’année, et nul doute que nous saurons les saisir en 2021. Du côté des produits, nous allons lancer notre propre mouvement chronographe, qui viendra notamment équiper la collection Revolt, et par ailleurs le T-1000 revient sur le devant de la scène dans une nouvelle version, plus ergonomique, dans une taille moins volumineuse. Sa réserve de marche passe donc de 1000 heures à 500 heures, et dans la même famille, notre T2M détient toujours le record de deux mois de réserve de marche !

Interview de Calim Bouhadra

T1000 Titanium Red © Rebellion Timepieces

 

Vous aimerez aussi

La marque

C’est la passion des performances ultimes qui anime aussi bien Rebellion Timepieces que Rebellion Racing, deux entités dont les domaines d’activité sont intimement liés.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >