X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Rebellion

Rechercher dans :
20e Anniversaire
MB&F - Maximilian Büsser

MB&F Maximilian Büsser

Fondateur*

Quand on entend le nom de Maximilian Büsser, on pense d’abord à la marque qu’il a fondée en 2005, MB&F. Les deux premières initiales représentent son nom, les deux suivantes un concept jugé révolutionnaire à l’époque, et toujours extrêmement rare de nos jours – «&F» signifie «and Friends» –, l’idée qu’une entreprise horlogère peut être ouverte et transparente à propos des personnes avec lesquelles elle travaille.

L’ouverture et la transparence ne sont pas naturelles en Suisse. Maître horloger et légende vivante, Philippe Dufour a un jour fait remarquer que les horlogers suisses étaient si attachés à leurs secrets commerciaux que le plus grand réservoir de la connaissance horlogère au monde était le cimetière de la Vallée de Joux (pas une bibliothèque ou une école).

Maximilian Büsser

Maximilian Büsser © MB&F

Bien qu’il ait commencé sa carrière dans l’une des maisons les plus respectées de la haute horlogerie, dans la Vallée de Joux, Maximilian Büsser a toujours eu tendance à rejeter les valeurs, sacrées en Suisse, de discrétion et de conformité maximales. Au tournant du millénaire, il était CEO de Harry Winston Rare Timepieces, chargé de transformer la division horlogère de la marque en entité reconnue dans le secteur. Il y est parvenu grâce au lancement du projet Opus en 2001, faisant d’Harry Winston un tremplin pour certains des jeunes horlogers les plus fascinants du moment et révélant à un public international du luxe des noms comme François-Paul Journe, Vianney Halter et Antoine Preziuso.

En 2005, il a logiquement concrétisé son idée de collaborations dynamiques – et surtout connues du public – en fondant MB&F. Maximilian Büsser s’est distingué non seulement en communicant largement sur les desi- gners et horlogers impliqués dans ses créations, mais également via ses créations elles-mêmes, des réalisations esthétiquement et mécaniquement audacieuses. MB&F fut une des pionnières de l’art cinétique en horlogerie, un mouvement qui a inspiré tout un genre de montres au cours de la décennie suivante. Cependant, contrairement à beaucoup de ceux qui ont essayé de l’imiter, Maximilian Büsser est un véritable original, un iconoclaste qui a suscité l’intérêt d’une nouvelle génération de passionnés d’horlogerie et un visionnaire qui a converti les détail- lants les plus avant-gardistes du monde à ses idées. Sans Maximilian Büsser et ses Machines, la haute horlogerie du XXIe siècle aurait un autre visage.

*À l’occasion du 20ème anniversaire de GMT Magazine et de WorldTempus, nous nous sommes lancés dans le projet ambitieux de résumer les 20 dernières années en horlogerie dans The Millennium Watch Book, un grand et beau livre magnifiquement illustré. Cet article en est un extrait. The Millennium Watch Book est disponible sur www.the-watch-book.com, en français et en anglais, avec une remise de 10% en utilisant le code WT2021.

Commander maintenant

 

Vous aimerez aussi

La marque

Les premières années du troisième millénaire ont apporté au monde une nouvelle référence en matière d’horlogerie connue sous le nom d’art cinétique horloger.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >