×

Cette recherche est sponsorisée par Rebellion

Rechercher dans :
Baselworld
Longines - Interview de Walter von Känel

Longines Interview de Walter von Känel

Entre deux voyages en Chine, le CEO de Longines, Walter von Känel, 75 ans, a trouvé le temps de parler à WorldTempus pendant Baselworld de la collection 2017 de Longines.

Vous avez annoncé une nouvelle avancée capitale en technologie du quartz, la Longines Conquest VHP (Very High Precision) juste avant Baselworld. Dites-nous pourquoi.

Permettez-moi tout d’abord d’expliquer un peu le contexte. Je n’ai jamais renoncé au quartz et environ 20% de nos ventes proviennent de montres dotées de mouvements à quartz. Lors de mes 48 ans chez Longines j’ai suivi toute l’évolution de la technologie du quartz. En 1954 nous avions cette boîte magique (la Longines Chronocinégines) que nous avions développée sous la pression des fédérations internationales de sport qui voulaient une plus grande précision chronométrique. En 1964 la miniaturisation a conduit à une horloge de table et nous avons lancé notre première montre à quartz en 1969, plus ou moins en même temps que Seiko. Plus tard Seiko a présenté sa Twin Quartz et j’ai mis la pression sur nos ingénieurs pour que nous sortions quelque chose de mieux, ce qui a mené aux premiers modèles VHP en 1984.

Pour aller encore plus loin et pour éviter d’emprunter le chemin de la montre connectée, j’ai considérablement investi dans la nouvelle technologie du quartz avec ETA il y a trois ans. Nous avons une précision de +/- 5 secondes par an, une importante protection antimagnétique et une couronne très facile à utiliser, ainsi qu’une batterie dont la durée de vie est de cinq ans, une étanchéité de 5 ATM et un calendrier perpétuel qui demeurera exact jusqu’en 2400 !

Il y avait deux raisons principales pour le développement de ce nouveau calibre à quartz. D’une part je voulais une précision exceptionnelle et d’autre part je voulais combattre l’ennemi public numéro un des montres : le magnétisme. Il peut provenir de votre téléphone mobile ou du sac à main d’une femme et ruiner la précision de votre montre. Avec notre nouveau système, les aiguilles se désengagent tout simplement en cas d’importante interférence magnétique et se réajustent automatiquement à l’heure exacte une fois l’interférence passée.

Interview de Walter von Känel

Comment la Conquest VHP a-t-elle été accueillie au moment de son lancement et ici à  Baselworld ?

A mes yeux le point le plus positif est qu’elle comble un vide dans l’éventail de produits de mes plus gros clients. Environ la moitié de mes ventes proviennent de Chine continentale, où les clients ne s’intéressent qu’aux mouvements à quartz en entrée de gamme. Et avec un prix de vente de CHF 950 la nouvelle Conquest VHP est parfaitement positionnée.

Quels sont vos autres points forts à Baselworld ?

L’une des choses que les gens ont tendance à oublier c’est que nous avons deux mouvements exclusifs chez Longines, l’A20 et l’A31, qui nous permettent de produire des montres de 25 mm de diamètre. Nous les avons développés nous-mêmes avec ETA. L’A20 est une évolution du calibre ETA 2000 mais nous en produisons environ 400'000 par an. Nous fabriquons une quantité similaire de l’A31 et cette année nous avons décidé d’introduire des spiraux en silicium pour la première fois, tant dans les modèles masculins que féminins. Ces mouvements sont produits à l’interne chez Longines, où ETA dispose d’une cellule de production de 250 personnes travaillant exclusivement pour Longines.

De plus, à cause d’une décision stratégique prise par Swatch Group, tous les mouvements contenant du silicium produits par le groupe sont certifiés COSC, on peut donc aujourd’hui acheter un chronomètre Longines avec des composants en silicium pour moins de 2'000 CHF.

Pour éviter toute confusion avec les modèles existants, nous avons lancé une nouvelle collection appelée Record qui contiendra ces nouveaux mouvements. Ce nom vient en fait d’une usine qui nous appartenait et qui a fermé il y a quelques années. Pour l’instant la collection a été bien accueillie et je suis assez convaincu de remplir mes objectifs de ventes.

Interview de Walter von Känel

Comment vont les affaires ?

Nous avons connu un bon début d’année. Les chiffres étaient un peu bas l’an dernier, mais pas aussi mauvais que la moyenne de l’industrie. Mais je suis très attentif aux niveaux des stocks et je fais en sorte qu’ils soient contrôlés. Et je ne montre à Baselworld que ce que je peux effectivement vendre, et nous discutons de nos nouveaux lancements en amont avec nos clients chinois, qui recherchent maintenant des montres à diamètre un peu plus grand. Je peux voir sur nos carnets de commandes que la préférence bascule de 38,5mm à 40 mm pour les montres masculines par exemple, et de 25,5 mm à 29 mm pour les montres féminines, toutes mécaniques. La dernière fois que j’étais en Chine il y a même des clients qui m’ont demandé quand leurs montres de plongée seraient livrées, ce qui est un bon signe pour nous.

La marque

Aujourd’hui, Longines est la plus ancienne marque encore en activité, et sans modification, dans les registres internationaux gérés par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). La maison dispose d'une longue tradition marquée par l'élégance de ses montres.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi