×

Cette recherche est sponsorisée par Cabestan

Rechercher dans :
SIHH
IWC - Interview de Stefan Ihnen et Kurt Klaus

IWC Interview de Stefan Ihnen et Kurt Klaus

Au SIHH, WorldTempus a rencontré le légendaire horloger d’IWC Kurt Klaus et le chef « Recherche et développement » Stefan Ihnen.

Lors de notre dernière rencontre, l’année passée, vous nous présentiez les prototypes déjà très avancés du nouveau « tracteur » d’IWC, les calibres 69000 et 42000, destinés aux modèles Aquatimer et Montres d’Aviateur (lire notre interview). Où en est leur développement aujourd’hui ?
Stefan Ihnen: Nous venons de terminer la deuxième étape de prototypes et nous nous acheminons vers la mise en production. Nous sommes en train de mettre au point les premières chaînes de fabrication qui fourniront de très gros volumes. Nous sommes aussi en attente de notre nouveau site de production, qui devrait être prêt en avril 2017. Concernant les montres, une première série de tests en interne a été effectuée et plusieurs collaborateurs portent ces montres au quotidien à la manufacture. S’agissant du segment d’entrée de gamme, nous ne pouvons nous permettre aucune erreur car une fois la production lancée, elle concernera de gros volumes.

Vous avez présenté une grande quantité de nouveaux modèles Montres d’Aviateur, avec plusieurs changements visuels. Quelle a été votre implication dans le développement de la collection et quelles sont les principales nouveautés techniques ?
Nous avons deux très grands départements « Recherche et développement ». Le premier, plus stratégique, s’occupe des mouvements et du développement des composants, alors que le second est beaucoup plus orienté vers le design. Ils nous présentent leurs exigences et ensuite nous déterminons les aspects techniques de la collection.

Le Chronographe Timezoner est une nouvelle complication de la collection Montres d’Aviateur. Pouvez-vous nous expliquer comment fonctionne la lunette tournante ?
Nous avons acheté la propriété intellectuelle de ce système à Vogard mais la fabrication a été entièrement réalisée chez IWC. Il était primordial que la lunette ne puisse pas tourner accidentellement quand on porte la montre et pour ce faire, nous avons eu recours à un ancien mécanisme de l’Ocean 2000 de 1980, où la lunette devait d’abord être enfoncée pour pouvoir ensuite être tournée. Nous y avons ajouté le mécanisme de couplement de l’Aquatimer datant de deux ans, où le disque extérieur entraîne le disque intérieur, à la différence qu’ici, il entraîne un module interne pour les fuseaux horaires. C’est bien sûr très utile en voyage, mais c’est aussi pratique pour connaître l’heure n’importe où dans le monde, quand par exemple, vous devez téléphoner à New York.

Interview de Stefan Ihnen et Kurt Klaus

___________________________________________________________________

Kurt Klaus présente en quelques mots la collection Montres d’Aviateur d’IWC

Personne n’est mieux placé que Kurt Klaus pour parler des Montres d’Aviateur d’IWC, ou de toute autre montre de la marque. Pensez, il y a travaillé pendant… 59 ans !

« J’étais un tout jeune horloger, il y a bien longtemps, quand j’ai commencé à assembler les mouvements de la Mark 11. Ce fut mon premier contact avec une Montre d’Aviateur. Puis, j’ai travaillé plus tard sur les nouveaux modèles. On a produit la Mark 11 jusqu’au début des années 1980, avant de fabriquer la première Montre d’Aviateur automatique, dans le style de la Mark 11, que nous avons tout naturellement appelée Mark 12.  Le nom « Mark » vient de la Royal Air Force qui nous avait commandé les premiers modèles. Ensuite, j’ai travaillé sur le premier chronographe d’aviateur et sur le chronographe Porsche Design, qui avait le même mouvement. Puis, nous avons ajouté le module « Doppelchronograph » au calibre existant, pour en faire une construction typique d’IWC. Il y a même eu un chronographe à quartz dans la collection Montres d’Aviateur, qui utilisait un mouvement Jaeger-LeCoultre. »

WC Kurt Klaus

Chaque année, IWC se concentre sur une seule collection au SIHH. Quelle sera donc celle de l'année prochaine ? Kurt Klaus portait un quantième perpétuel Da Vinci lors de notre rencontre. Peut-être une piste…

La marque

En mettant clairement l’accent sur la technologie et le développement, IWC Schaffhausen fabrique depuis 1868 des garde-temps de valeur durable. La philosophie, fondée sur la passion de l’horlogerie, vise à conserver un esprit d’initiative inépuisable et une qualité d’artisanat irréprochable.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi