×

Cette recherche est sponsorisée par Piaget

Recherche
Rechercher dans :

Grand Prix d’Horlogerie de Genève 2014 Actualités, informations, analyses et concours.

Grand Prix d'Horlogerie de Genève «Une expérience dichotomique formidable»

Membre du jury du GPHG 2013, la star planétaire du design revient sur cette expérience et les personnalités hors du commun qu’il a pu y côtoyer. Si son agenda ne lui permet pas d’y participer cette année, il compte bien les rejoindre en 2015.

En tant que membre du jury du Grand Prix d’Horlogerie de Genève, j’ai vécu une expérience dichotomique formidable. D’une part, j’ai rencontré parmi les autres membres du jury des gens d’un niveau intellectuel supérieur et extraordinairement passionnés, comme il est rare d’en côtoyer, d’autre part cette démarche de se captiver littéralement pour une matière que l’on pourrait résumer à un assemblage de pièces de métal m’a fasciné. Leur culture, leur connaissance intime de l’histoire des marques et des particularités de leurs créations m’ont impressionné. En même temps, puisqu’il s’agit de cela sans jamais l’exprimer dans les débats, qu’il est prodigieux de constater que la nature humaine puisse encore s’émerveiller sur son propre génie. Ce dont j’ai été témoin au sein de ce jury, représente la facette ultime du génie créatif humain : comment la simple fonction de donner l’heure déclenche un tel déchaînement de recherches, de sophistication et d’intelligence au-delà de la norme, uniquement pour le plaisir de faire fonctionner le cerveau. J’y vois de la beauté. Je m’avoue profondément touché de constater à quel point l’homme est créatif et capable d’abstraction romantique. On ne parle pas d’heure mais de la magie de l’objet qui est conçu pour l’indiquer. C’est de la poésie à l’état pur, un prétexte au déploiement du génie poétique humain. J’ai ainsi passé 24 heures dans la phase finale des sélections, pendu aux lèvres d’experts qui m’ont emmené dans un vaisseau spatial pour explorer un monde structuré autour d’une abstraction poétique, avec ses meneurs et ses suiveurs. Je ne peux pas m’empêcher de le sentir d’une extrême fragilité temporelle, mais j’imagine pouvoir y contribuer un jour de manière utile, pourquoi pas miniaturisée ? Ce monde de passionnés s’est avéré passionnant.

 

Vous aimerez aussi