X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Maurice Lacroix

Rechercher dans :
Fine Watch Club
Fine Watch Club - Interviews de membres du Fine Watch Club  - Kevin Small

Fine Watch Club Interviews de membres du Fine Watch Club - Kevin Small

WorldTempus s’est entretenu avec plusieurs membres du Fine Watch Club. Une série à découvrir en 3 épisodes.

Depuis le début de l’année, le Fine Watch Club a régulièrement rassemblé des membres venus du monde entier (le Club compte plus de 6 000 membres à ce jour) et leur a offert un accès privilégié aux coulisses des plus grandes marques horlogères. Mais avant tout, le club encourage une communauté de passionnés d’horlogerie et de collectionneurs. Dans cette série d'entretiens, nous faisons plus amplement connaissance avec quelques membres de ce groupe varié, en abordant leurs collections et les raisons de leur amour pour l’horlogerie.

Le premier entretien de notre série est Kevin Small, de Birmingham, au Royaume-Uni.

Qu’est-ce qui vous a poussé à rejoindre le Fine Watch Club ? 
J’ai d’abord vu de la publicité sur internet en 2018. La page web proposait non seulement un aperçu des nouvelles montres mais également des événements spéciaux, comme des visites d’usines, etc.

Qu’est-ce qui vous a d’abord intéressé dans les montres ? 
J'ai la passion des montres depuis de nombreuses années. Mais cela ne fait que 5 ou 6 ans que j’ai développé un intérêt plus profond pour l'horlogerie et commencé à lire sur le sujet. Plus je lis sur les montres, plus je désire en savoir davantage.

Quelle est votre montre favorite de votre collection ? 
Je ne peux pas me permettre d’acheter des montres haut de gamme qui coûtent des milliers d’euros (mon banquier ne l’autoriserait pas). Cependant j’ai le sentiment que les montres n’ont pas besoin d’être chères pour être précieuses. Actuellement, mes montres préférées sont :

- Pour les jours de la semaine : Poljot Nights of St Petersburg. C’est une montre robuste, facile à lire et capable de supporter les coups et les chocs au travail. Couronne oignon et cornes art-déco. Or rose (plaqué, pas massif). Pas de date et une complication de petite seconde à 09h00.

- Pour le week-end : Girard-Perregaux. C'est une montre délicate, avec un boîtier d’environ 34mm de diamètre en or jaune. Elle est simple et élégante, claire et facile à lire, avec deux aiguilles de style art-déco, et une petite seconde à 06h00. Elle est associée à un bracelet en cuir marron à boucle déployante des années 1950 que j’ai réussi à acheter en Amérique. Je pourrais la porter tout le temps, mais elle est trop délicate pour le travail et les activités éprouvantes.

Comment s’est passée la visite organisée par le FWC et qu'avez-vous le plus apprécié ? 
J’ai participé à deux voyages organisés. Le premier était à Baselworld 2019 et j'ai beaucoup aimé. C’était la première fois que je me retrouvais avec d’autres amateurs de montres dans un groupe et se rencontrer pour de vrai lors d’un événement comme Baselworld était spécial. C’était encore plus spécial de pouvoir accéder aux coulisses de deux grandes marques (Zenith et Bulgari) et d'y être accueilli de la même façon que l'auraient été de grands détaillants - espace privé pour essayer les montres, café, biscuits, etc. C’est quelque chose qui n’est normalement pas à la portée des simples amateurs d’horlogerie.

Le second voyage fut la visite de la manufacture Jaeger-LeCoultre, et à nouveau une merveilleuse aventure. Avoir la chance de visiter Genève, ainsi qu’une manufacture horlogère, était génial. Surtout que ce n'était pas n’importe quelle manufacture,  mais Jaeger-LeCoultre, l'une des plus anciennes et prestigieuses marques horlogères qui soit. J’ai été impressionné par la gentillesse de l’équipe de Jaeger-LeCoultre. Etant le seul anglophone de la visite, j'ai parfois eu des difficultés pour suivre certains des procédés, mais comme l’horlogerie est un langage universel, j’y suis bien parvenu. Une des collaboratrices du service marketing de la Manufacture parlait très bien l’anglais, et cela m’a aussi aidé. J’aimerais remercier Anne-Laure du Jardin qui a pris le temps et fait l’effort de parler en anglais des points les plus pointus des procédés de Jaeger-LeCoultre. Je suis très déçu de manquer l’événement à Monaco en septembre, mais mes engagements professionnels ne me permettent pas d’y participer.

A l’avenir, avec quelle marque souhaiteriez-vous que le FWC collabore pour proposer une édition limitée exclusive ? 
Sans aucun doute mon choix se porterait sur Jaeger-LeCoultre. J’étais attiré par son patrimoine et sa qualité avant la visite, mais après avoir vu de mes propres yeux ses processus de fabrication et ses savoir-faire, je suis certain que mon seul gros achat d’une montre se portera sur une Jaeger-LeCoultre. Et si cet achat se fait grâce au Fine Watch Club, alors tant mieux.

Plus d'informations sur le Fine Watch Club, ses offres, l'adhésion au Club et la Fine Watch Week, rendez-vous sur www.fine-watch-club.com

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

Blancpain est l’archétype de la Manufacture à l’héritage horloger pluri-séculaire qui a su préserver sa tradition horlogère, tout en y insufflant un esprit d'innovation. A chaque époque correspond...

En savoir plus >

Depuis sa création en 1833, Jaeger-LeCoultre n’a pas cessé d’enchanter les amoureux des beaux objets. Ses artisans et artisanes, les gardiens de l’esprit inventif du fondateur de la société Antoine...

En savoir plus >

Plus de 150 ans de savoir-faire horloger et d'innovations techniques ont permis à TAG Heuer d'être aujourd'hui la référence absolue en matière de montres de sport d'avant-garde. En accompagnant...

En savoir plus >

Vous aimerez aussi