X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Blancpain

Rechercher dans :
Cyrus - En avant toute !

Cyrus En avant toute !

Seul à la barre de Cyrus, Ruben Mira défie le marché et envisage l’avenir avec confiance.

Peut-être l’euphorie liée à la naissance de sa petite fille trois jours avant de s’embarquer pour le Mexique y est-elle pour quelque chose. Toujours est-il que Ruben Mira, seul aux commandes de Cyrus, rayonnait de confiance au SIAR. Après avoir vendu tous les modèles Klepcys Alarm présentés en début d’année, il a entamé la livraison des chronographes de cette même collection. Qui plus est, il vient de signer avec le réputé détaillant japonais Yoshido, établi dans le quartier de Shinjuku à Tokyo, qui s’est empressé d’acheter 40 garde-temps Cyrus. Si ce chiffre représente une goutte d’eau dans l’océan pour la boutique qui vend 60 répétitions minutes par année, pour Ruben Mira, il s’agit presque d’un dixième de sa production annuelle. « Mon année et sauvée », se réjouit-il.

cyrus klepcys reveil

Et déjà, il pense à l’année suivante. Le chronographe Klepcys pourrait s’habiller de nouvelles combinaisons de couleurs, mais sans jamais dépasser les 100 exemplaires par référence. Et de révéler une information encore plus intéressante : il travaille actuellement sur un modèle 3 aiguilles pourvu du même boîtier Klepcys, qui devrait être mis en vente l’année prochaine au prix très attractif de 7'800 francs suisses. Sa stratégie en matière de produits reste très claire : « Je tiens à garder le même boîtier, avec peut-être d’autres matériaux, mais en essayant toujours d’offrir un maximum de fonctions avec les deux couronnes qui sont la signature de notre design. Par exemple, je suis en train de travailler sur un chronographe flyback pour 2017. » Il laisse également entendre qu’une série très limitée de répétitions minutes devrait voir le jour dans les trois prochaines années.

Klepcys

Ruben Mira ne manque pas d’ambition et souhaite à terme doubler sa production, qui s’élève à 500 pièces en 2015, et atteindre 800 pièces dès l’année prochaine. En attendant, le jeune entrepreneur se sent très heureux dans ses habits de capitaine seul à la barre de Cyrus. Même s’il est très rare au sein de l’industrie horlogère qu’un seul homme s’occupe de tout, du développement de produits aux ventes, en passant par le marketing, Ruben Mira ne souhaite pas d’aide. « Je veux rester seul. Je n’ai pas vraiment besoin d’une personne en plus », commente-t-il. Et à juger par ses résultats, on le comprend. Après tout, pourquoi déléguer des décisions et ajouter un niveau supplémentaire de bureaucratie alors que son approche directe et personnelle semble si bien marcher ?

 

Vous aimerez aussi

La marque

Cyrus se veut avant tout une maison non conventionnelle. Avec un design très fort et plusieurs fonctions brevetées, la Maison s’attache à prouver que la haute horlogerie peut être innovante en sortant des sentiers battus, sans aucun compromis sur sa qualité.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >