×

Cette recherche est sponsorisée par Corum

Rechercher dans :
Patek Philippe - Grande exposition à New York

Patek Philippe Grande exposition à New York

Pendant 10 jours, Patek Philippe présente au coeur de New York plus de 400 montres, historiques et contemporaines, et dévoile quelques nouveautés exceptionnelles.

Après les grandes expositions à Dubaï, Munich, et plus récemment à Londres en 2015, Patek Philippe présente une nouvelle exposition "Art of Watches" ce mois-ci, à New York. Comme précédemment, la version new-yorkaise de l’événement associera des pièces historiques et locales avec une nouvelle collection de montres exceptionnelles créées pour l'occasion.

A voir du 13 au 23 juillet 2017, l’exposition présente environ 400 montres réparties dans une dizaine de salles, chez Cipriani, 42e Rue, au coeur de New York. Ce quartier abrite les principales chaînes de télévision et autres médias, mais se situe également à deux pas de la Grand Central Station. L'ensemble de l’exposition couvre une superficie de 1225 m² et "l'impact sera massif", promet Thierry Stern, Président de Patek Philippe, dont la famille dirige la Manufacture depuis quatre générations.

L’événement revêt aussi une signification particulière pour Thierry Stern qui a fait ses études aux Etats-Unis. "New York faisait vraiment partie du processus familial", se souvient-il. "La tradition avait commencé avec mon grand-père et s’est poursuivie avec mon père et moi-même. C'est ici que j'ai vraiment appris le métier. " Aujourd'hui, Patek Philippe compte 95 points de vente aux États-Unis.

La palette des garde-temps exposés va d'une montre de poche datant de 1530 à la Sky Moon Tourbillon Référence 6002 de 2013, avec répétition minutes à deux timbres, tourbillon, calendrier perpétuel avec date rétrograde, phases de lune et fonctions astronomiques – le tout accompagné de splendides gravures et d’un cadran en émail. Les 27 montres abritées dans la salle historique des Etats-Unis méritent qu’on s’y attarde, et les fans ne manqueront pas de filer droit sur la montre de bureau de John F. Kennedy, datant de 1963. Réalisée à l'occasion du désormais célèbre discours "Ich bin ein Berliner" du 35ème président des Etats-Unis, cette élégante horloge à quartz affiche l'heure de Moscou, de Washington DC et de Berlin, marquant ainsi un lien direct entre la Russie et l’Amérique.

Grande exposition à New York

Montre de bureau de John F. Kennedy, 1963 © John F. Kennedy Presidential Library and Museum

L’exposition révèle également les montres rares de deux des plus célèbres collectionneurs américains de montres Patek Philippe, Henry Graves Jr et James Ward Packard - respectivement banquier et collectionneur d'art de New York, et magnat de l'industrie automobile de l'Ohio. La présentation côte à côte de leurs pièces respectives montre bien la bataille que se sont livrée les deux géants de l'industrie pour posséder la montre la plus compliquée et la plus prestigieuse, entraînant à son tour Patek Philippe dans le développement de commandes exceptionnelles.


Grande exposition à New York

Montre de poche Grande Complication Henry Graves Jr's (1919) © Patek Philippe

La montre de poche "Supercomplication Henry Graves" de 1933, aux 24 complications, a été vendue par Sotheby's en 2014 pour la somme record de 23 millions de dollars. De son côté, la montre de poche astronomique de Packard, de 1927, comporte une répétition minutes à trois timbres, un calendrier perpétuel, une équation marchante, les heures de lever et du coucher du soleil à Warren, Ohio (lieu de résidence de Packard), tandis qu’au dos figure une carte céleste tournante – une première pour Patek Philippe à l’époque - représentant le ciel nocturne au-dessus de Warren.

Grande exposition à New York

Montre de Poche Astronomique James Ward Packard (1925) © Patek Philippe

Une autre pièce maîtresse de l’exposition est la montre de poche P-1412 en or jaune, arborant le portrait peint en émail du premier président des Etats-Unis, George Washington, et qui fut présentée pour la première fois à l'exposition universelle de Londres en 1851.

S’agissant des nouvelles montres commémoratives, M. Stern s’est montré peu locace. "Il y aura une collection", s’est-il contenté de révéler. "Suffisamment pour quelques personnes." Si l’on se base sur l’exposition de 2015 de Londres, on peut s’attendre à quelques pièces spectaculaires, comme la magnifique montre de poche Tudor Rose, avec son motif héraldique anglais peint à la main avec 19 couleurs d'émail et son cadran en émail rouge. Comme ce fut le cas à Londres, plusieurs artisans des ateliers de Genève ont fait le déplacement à New York - émailleurs, spécialistes en marqueterie en bois, sertisseurs – pour démontrer leur savoir-faire aux visiteurs.

The Art of Watches Grand Exhibition: Discovering the World of Patek Philippe.  13-23 juillet 2017. Cipriani 42nd Street, 110 E 42nd St, New York, NY 10017

La marque

Si Patek Philippe jouit d'une renommée exceptionnelle et d’un rare prestige, c’est grâce à la constance avec laquelle la Maison a su appliquer sa philosophie d'excellence depuis sa fondation.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi