×

Cette recherche est sponsorisée par Czapek

Rechercher dans :
Lebeau-Courally  - Développer la fibre événementielle

Lebeau-Courally Développer la fibre événementielle

Partie de ses terres natales belges, Lebeau-Courally poursuit son développement européen en se rapprochant d’événements pour lesquels elle édite des séries limitées très courues.

Le développement d’une marque prend parfois des tours inattendus. C’est encore plus marquant lorsque la marque elle-même se distingue du paysage horloger habituel. C’est le cas de Lebeau-Courally : une prestigieuse maison d’armes de collection – si ce n’est la plus prestigieuse au monde, devenue marque horlogère, puis manufacture avec l’intégration d’IMH au Locle, le tout en à peine cinq ans !

Ce double ADN belgo-suisse s’exprime aujourd’hui par deux collections : Heritage et Manufacture. A la première les pièces historiques reflétant les collections armurières, à la seconde les créations 100% manufacture et originales. Ces dernières sont aujourd’hui au nombre de deux : la Phase de Lune et Micro II, le micro-rotor maison dévoilé au dernier Baselworld. C’est pourtant sur un segment intermédiaire que la marque connait ses plus fortes croissances récentes : les séries limitées événementielles. Un coup à deux bandes pour, au final, conquérir de nouveaux clients.


La fibre événementielle

Micro II © Lebeau-Courally



Proximités ataviques

Les premiers événements ont eu lieu sur la terre natale de Lebeau-Courally, la Belgique. « Nous avons d’abord misé sur deux événements locaux de prestique, le Jumping d’Anvers et le Zoute Grand Prix, dans la station balnéaire de Knokke-le-Zoute », explique Laurens Peeters, Directeur Général de l’horlogerie Lebeau-Courally. « A chaque fois, nous avons édité des séries limitées de plusieurs dizaines de pièces sur la base de notre modèle Le Baron. Elles sont toutes parties en un temps record et sont aujourd’hui épuisées ».

Le standing des événements était évidemment en phase avec celui de Lebeau-Courally : élitiste et prestigieux. La marque, en son activité armurière, ne produit qu’une vingtaine de fusils par an d’un niveau hors norme. Tous sont faits à la main, gravés à Liège, 100% uniques. Certains demandent jusqu’à deux ans de travail. La division horlogerie de Lebeau-Courally ne pouvait que s’aligner sur ces standards. Le Jumping d’Anvers est donc un concours hippique « 5 étoiles » - le plus haut niveau existant – et le Zoute GP est l’un des concours automobiles les plus courus d’Europe.
 
Cap au Sud

Le coup suivant de Lebeau-Courally a donc été de répliquer l’événement...hors de ses frontières. « Lorsque l’organisation du Zoute GP nous a parlé d’un événement similaire à Sotogrande, en Espagne, nous avons signé », poursuit Laurens Peeters. « Cela nous ouvrait également ce marché ibérique que nous ne connaissions pas, avec la garantie d’une même qualité ». Pour l’accompagner, la manufacture a là encore développé une série limitée dont il ne reste que quelques pièces – un record pour un événement de ce niveau dont c’était la première édition.


La fibre événementielle

Evénement à Sotogrande © Lebeau-Courally

La fibre événementielle

Série Limitée Sotogrande Grand Prix © Lebeau-Courally



Une stratégie d’expansion à poursuivre ? Lebeau-Courally semble vouloir marquer une pause. « Nous sommes en plein développement et d’autres marchés nous appellent déjà, notamment la Chine et le Japon », explique Laurens Peeters. « Nous avons beaucoup misé sur des séries limitées mais pour un objectif unique : la promotion de nos collections Manufacture. Pour y parvenir, l’approche événementielle s’est révélée payante ».

A présent, le cap est donc mis sur la livraison des nouvelles Phase de Lune et du Micro II. Les nouveaux modèles seront en boutique à la rentrée. Non sans que Lebeau-Courally ne se soit accordé une dernière pause événementielle dont WorldTempus a l’exclusivité : une série limitée avec les DJ stars Dimitri Vegas et Like Mike. En vente où et quand ? Cet été à Ibiza, naturellement !

La marque

On peut établir certains parallèles entre la manufacture des armes et celle des montres, qui ont en commun les termes calibre, levier et barillet. La marque belge Lebeau-Courally peut se targuer d’une histoire éminente dans l’horlogerie et c’est la seule à réunir ces deux univers.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi