×

Cette recherche est sponsorisée par Vacheron Constantin

Rechercher dans :
Chanel  - La Première a 30 ans

Chanel La Première a 30 ans

Avec la Première, la montre devient un véritable bijou, quintessence de la féminité, et dépasse sa fonctionnalité.

En 2017, Chanel célèbre les 30 ans de son aventure horlogère, un anniversaire qui se confond avec celui de la montre qui a incarné ces débuts sous les meilleurs augures. En trois décennies, la marque aura abordé tous les métiers qui concourent à la belle horlogerie. Une horlogerie conçue comme un objet de plaisir, ne cédant pour autant rien sur l’expertise technique et artisanale nécessaire à la création d’objets précieux, prêts à défier le temps. En octobre 1987, lorsque Chanel crée une montre, personne ne s’y attend. Elle s’appelle Première, un nom qui revêt tant de significations. Elle est celle qui précède les autres dans le temps, l’espace, le rang. Elle est principale, supérieure. Elle est ce qui est réalisé pour la première fois, celle qui est classée en tête. En transport, la classe la plus confortable. En Haute Couture, la directrice d’atelier. En horlogerie, c’est la Première montre créée exclusivement pour les femmes par Chanel. Elle reprend la forme du bouchon du flacon N°5 et celle de la place Vendôme. Contrairement à tout ce qui se fait alors, cette montre destinée aux femmes n’est pas une réduction de montre d’homme.

 La Première a 30 ans

Renouveler

Incarnée par Inès de la Fressange, elle est à la fois un authentique garde-temps et un accessoire de mode. Elle assume tout. Et elle porte bien son nom. La montre Première ouvre le premier chapitre de la grande histoire de la Maison et de l’horlogerie. Avec elle, Chanel rend au temps toute sa place : une surface lisse et plane sur laquelle planent toutes les possibilités. La montre devient alors véritable bijou, quintessence de la féminité et dépasse sa fonctionnalité. Tout est dans cet art de la surprise et de l’émerveillement, cette envie inextinguible de créer. Les icônes de la Maison inspirent et deviennent garde-temps : Perles, Camélia, Comètes, Matelassé, Ruban s’attachent au poignet et contribuent à renouveler sans cesse les codes horlogers féminins. Dès les premières heures, tout est dessiné, conçu, développé et fabriqué en interne. Pas de sous-traitance, pas de licence. L'horlogerie Chanel est faite par Chanel.

La Première a 30 ans

Décaler

Chez Chanel, la technique horlogère est au diapason du Studio de Création, jamais l’inverse. Tout est fait dans le respect des traditions suisses qui s’adaptent aux ambitions créatives imaginées à Paris. Ainsi, une montre Chanel n’est jamais là où on l’attend. Elle calibre le temps, twiste les codes avec audace. Sur un autre registre, en 2012, à l’occasion de son 25ème anniversaire, la montre Première s’offre un tourbillon volant. Le temps Chanel s’envole. Chanel offre aux femmes l’opportunité d’entrer dans le monde des hautes complications mécaniques. Des tourbillons de diamants stylisés en camélia ou en comète, des complications horlogères inédites. La technique étant au service de l’élan créatif, Chanel n’a pas de limite. Les innovations s’enchaînent. Chanel est récompensé pour la première fois par le Grand Prix d’Horlogerie de Genève dans la catégorie « Montre Dame ». Ce prix prestigieux récompense annuellement les meilleures créations et les acteurs les plus marquants de l’univers horloger.

La Première a 30 ans

Créer

1987-2017. Trente ans seulement, et toujours la même envie d’aller plus loin, plus haut. Une manufacture suisse, des brevets, des inventions. Des montres qui subliment le temps. Depuis trente ans, Chanel signe sa propre vision de l’horlogerie avec toujours la même envie de créer : pour la fin de cette année, Chanel lancera une nouvelle esthétique, un véritable code de reconnaissance à porter à son poignet. En 2017, Chanel Horlogerie a tout l’avenir devant elle. Des montres qui, année après année, écrivent l’allure du temps.

Dès 2012, les pièces rares de la collection Mademoiselle Privé, mille fois rêvées, font tourner les têtes et le temps. Des cadrans insensés, des mouvements raffinés, des techniques artisanales revisitées : broderies de fils d’or, marqueterie de nacre et diamants, technique de la glyptique, rien n’est impossible. Sous les doigts des plus grands artisans émailleurs, graveurs, ciseleurs, sertisseurs, cette collection écrit ainsi une nouvelle page de l’histoire créative de l’horlogerie de Chanel et devient le territoire d’expression des savoir-faire d’excellence.

La montre Mademoiselle Privé Camélia Brodé, dont le cadran a été brodé en fils de soie de couleurs selon la technique de la « peinture à l’aiguille », a permis à Chanel de remporter son deuxième Grand Prix d’Horlogerie de Genève en 2013 dans la catégorie « Métier d’Art ».

La Première a 30 ans

Rosaces

En 2017, ce sont les vitraux de l’Abbaye cistercienne d'Aubazine, où Gabrielle Chanel a passé ses jeunes années, qui ont inspiré des motifs géométriques tracés au diamant. Dans un boîtier rond en or blanc, CHANEL a serti des diamants par myriades. Le regard converge vers le cadran. Trois modèles coexistent, avec autant de motifs aussi complexes qu'une rosace gothique. Ils sont tracés par des filets d’or blanc rhodiés noir entre lesquels sont sertis des diamants de taille brillant, baguette, rose et triangle. Le regard les suit comme le pèlerin circule dans un cloître. L'univers riche de symboles de Mademoiselle Privé rend hommage à l'absolue féminité, celle de la courbe, de la contre-courbe et de la lumière qui jaillit de l'ombre. Il s'agit d'une invitation à la contemplation, comme celle d'un vitrail.

Tweed attachant

En  2015, Chanel a présenté la montre Boy.Friend. Cette montre à l’allure masculine est totalement dédiée aux femmes. Sa forme ? L’octogone. Un dessin qui n’est pas sans rappeler l’emblématique et iconique montre Première, mais dont elle se distingue au premier regard. Cette  création est inscrite dans le vocabulaire horloger de la Maison. Elle est empreinte de sa sobriété, de son esthétique raffinée. Ses lignes sont fortes et sa forme signée, indubitablement, Chanel. Le dessin est à la fois contemporain et classique, les angles sont polis et satinés. Tout ici est question d’allure, d’équilibre, de proportions et de détails. Quand le masculin révèle le féminin…Chanel emmène sa première création horlogère féminine, la montre Première, vers un territoire aux codes masculins, pour mieux les détourner. La montre Boy.Friend porte en elle l’art de twister les éléments du vestiaire masculin. En son temps, ce principe de réappropriation avait marqué l'ascension d'un style tout à fait nouveau, celui de Gabrielle Chanel.

La Première a 30 ans

Détournement

Avec son nom énigmatique, la Boy.Friend n’hésite pas à bousculer les codes classiques de l’horlogerie féminine., Pourtant, la Boy.Friend est taillée pour les femmes. Ce n'est pas qu'une question de dimensions, puisque dans ses versions les plus larges, elle adopte les formats masculins. Son bracelet est proposé classiquement en cuir d'alligator, mais aussi en métal coordonné à la boite, acier ou or beige, et marqué du motif signature de Chanel qu’est le tweed. Les Boy.Friend Tweed sont équipées de bracelets en métal dont la surface estampée rappelle sans coup férir la texture des tailleurs Chanel. Né d’un emmaillement de fils d’acier, ce bracelet qui rappelle la richesse du tissu est le fruit d’une prouesse technique. Cette « étoffe » trouve naturellement sa place au poignet.

La marque

De son parcours, Gabrielle Chanel s’est forgé une force, un caractère et une puissante volonté d’indépendance. Avant-gardiste, décalée et en perpétuelle innovation, la Maison CHANEL a su traverser les décennies et est devenue un véritable symbole de distinction, d’élégance et de raffinement.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi