×

Cette recherche est sponsorisée par Montandon & Co.

Rechercher dans :
WorldTempus Newsletter
Newsletter - Les collections horlogères 2015 :  vaste choix, grande qualité… et prix serrés

Newsletter Les collections horlogères 2015 : vaste choix, grande qualité… et prix serrés

Notre rédacteur en chef revient de ses huit jours de marathon à Bâle avec une bonne nouvelle pour les consommateurs : les marques se doivent de repenser leurs prix.

Après mes visites à la chaîne à plus de 60 marques en 8 jours, j’ai eu tout le temps nécessaire pour réfléchir à la production horlogère de cette année et à l’industrie en général. Comme l’atteste la centaine d’articles publiés sur WorldTempus pendant la durée de Baselworld (sans compter les nombreux posts sur nos réseaux sociaux en direct de la Foire), l’industrie horlogère ne connaît pas de ralentissement.

« Sur les étiquettes de certaines montres exposées à Baselworld, les prix étaient agréablement bas »

Paul O'Neil

Comme chaque année, Baselworld, c’est le paradoxe de découvrir d’un côté les montres les plus avant-gardistes, à la pointe de la technologie, dans de grandes tentes à l’air conditionné, et, de l’autre, d’admirer des stands aux allures de palais, comme ceux d’Omega et de Rolex, mais où le public est interdit d’entrée. Ajoutez à cela la course aux records de prix défiant l’entendement Graff l’a battu cette année avec sa montre Fascination et ses quelque 40 millions de dollars, et voilà un Baselworld typique.

Quoique… Au premier coup d’oeil, rien ne semble avoir changé. Pourtant, les prix affichés sur les minuscules étiquettes des montres sont en baisse. Le jour de l’ouverture, TAG Heuer annonçait des baisses de prix internationales oscillant entre 8 et 13% et s’engageait à ne pas augmenter ses prix en zone euro. D’autres marques ont des objectifs encore plus agressifs pour 2015 : la montre connectée de Frédérique Constant coûte par exemple moins de 1000 francs suisses, les modèles de luxe Bulgari Magnesium, avec mouvement mécanique manufacture – aussi disponibles en version connectée - sont à 4000 francs, et Raymond Weil propose même un tourbillon au prix imbattable de 39'000 francs.

Malgré le battage médiatique dont les montres connectées ont fait l’objet avant et pendant les Foire, peu de chose vraiment tangible a été dévoilé. A part les pièces de Bulgari et de Frédérique Constant déjà mentionnées, qu’on pouvait essayer sur place, d’autres grandes marques ont davantage essayé de faire parler d’elles plutôt que de proposer des modèles concrets. C’est trop peu. Trop tard aussi, alors que l’Apple Watch sera dans les boutiques dans quelques semaines ?

 

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire et recevez toute l'actualité horlogère directement dans votre boîte de réception.