×

Cette recherche est sponsorisée par Carl F. Bucherer

Rechercher dans :
L’Ecole des Métiers et Artisans de Haute Horlogerie - Evaluation de compétences et formation continue

L’Ecole des Métiers et Artisans de Haute Horlogerie Evaluation de compétences et formation continue

Dans ce deuxième article consacré à L’Ecole des Métiers et Artisans de Haute Horlogerie, nous nous penchons sur les programmes mis en place pour les personnes au bénéfice d’une formation dans le domaine horloger.

Lundi dernier, nous nous intéressions aux formations initiales certifiantes destinées aux jeunes ayant terminé leur cursus obligatoire. Les actifs de l’industrie horlogère ne sont cependant pas en reste. En effet, l’Ecole des Métiers et Artisans de Haute Horlogerie a développé, sous forme de test pratique, un outil d’évaluation des compétences permettant la mise en exergue des capacités et aptitudes horlogères de base des participants.

Cet examen « 360 degrés », ouvert tant aux collaborateurs Richemont qu’aux personnes externes du groupe, est réalisé sur un mouvement ETA auparavant paramétré avec des défauts. La répétabilité et la fiabilité de ce test sont assurées et les compétences évaluées sont les suivantes: fonctionnalité, emboîtage, pose cadran et aiguilles, réparation mouvement, étanchéité et productivité. A l’issue du test, aucune note n’est attribuée, s’agissant plutôt de dresser un « portrait » des compétences actuelles du participant à l’aide d’une grille d’évaluation.

Révélant forces et faiblesses de chacun, cet outil se révèle être d’une grande utilité pour les ressources humaines, qui sur la base des résultats, peuvent analyser le potentiel d’évolution de chaque collaborateur. Ce dernier pourra à son tour envisager la suite de sa carrière sous un jour nouveau.

Roland Hirschi, directeur du Campus Genevois de la Haute Horlogerie, a pour volonté d’étendre ce test, aujourd’hui opérationnel sur l’horlogerie – pour les métiers d’opérateur, horloger et horloger SAV –   à la micromécanique, la gravure et l’émail.

S’inscrivant dans la continuité de l’évaluation de compétences horlogères et s’appuyant sur une solide base de données recueillie au fil des évaluations, l’Ecole des Métiers et Artisans de Haute Horlogerie a mis en place des formations continues répondant à de réels besoins. D’une durée de deux semaines, ces formations sont destinées aux opérateurs, aux horlogers et aux horlogers SAV pour renforcer leurs compétences sur des points identifiés lors de l’évaluation des compétences horlogères effectuées au préalable.

Lundi prochain, ne ratez pas le troisième et dernier article de notre série sur l’Ecole des Métiers et Artisans de Haute Horlogerie.

Plus d’informations

Vous aimerez aussi