×

Cette recherche est sponsorisée par Glashütte Original

Recherche
Rechercher dans :

Ventes aux enchères Suivez les ventes aux enchères autour du monde ici, avec toute l'actualité autour des ventes horlogères, les lots vedettes et les avis des experts.

Le match montres-Wall Street - Pourquoi la valeur des montres rares ne suit pas les marchés boursiers

Le match montres-Wall Street Pourquoi la valeur des montres rares ne suit pas les marchés boursiers

Les collectionneurs achètent des montres rares avant tout parce qu'elles leur plaisent, pas pour faire de l'argent.

Lorsque les marchés boursiers sont à la hausse, on peut imaginer qu’avec les profits engrangés, les investisseurs vont pouvoir s’offrir – ou offrir à leurs proches -  un cadeau spécial, quelque chose de luxueux.  Et, qu’a contrario, lorsque les actions dégringolent, ils vont réfréner leur envie d’achat d’un nouveau sac de luxe, d’une plus grande voiture ou d’une montre de valeur.
C’est probablement juste, mais je laisse aux CFO des grands groupes de luxe mondiaux, plus experts que moi, le calcul de ces corrélations. Ils connaissent bien mieux que moi les effets sur leurs ventes d’un gain de 1% au Dow Jones.

Mais, concernant les montres de collection rares, notamment les pièces vintage à l’histoire et à la provenance illustres, je suis convaincu que leur valeur ne suit pas les indices des marchés. Au contraire. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte, qui ne dépendent pas de la santé de l’économie mondiale.
Il me semble – mais peut-être est-ce naïf de ma part - que le cours des actions est le résultat de facteurs rationnels, liés soit aux entreprises spécifiques ou à leurs marchés. Les analystes étudient les deux en détail, et les investisseurs décident ensuite d’acheter ou de vendre, sur la base d’éléments rationnels. En outre, le commerce est automatisé aujourd’hui et les ordinateurs, plus disciplinés et plus rapides que les humains, prennent les décisions à notre place.
Pourtant, quand les valeurs boursières s’effondrent en quelques jours, de 10% ou même plus, j’entends souvent que la faute en revient à un système de commerce algorithmique exécuté par des ordinateurs. Et je me pose alors la question : « A-t-on jamais vu un ordinateur vendre une montre de collection parce qu’il a été programmé pour ça ? »

Breguet-historic-pocket-watch

Les collectionneurs achètent avant tout des montres anciennes parce qu’elles leur plaisent. Au point d'en être parfois même fous amoureux. Et c’est ce qui fait toute la différence : l’émotion liée à la possession d’une montre, et peut-être au plaisir de la porter, et pas du tout l’idée de gagner de l‘argent. De plus, un chronographe original de 1950 peut s’avérer complètement unique, en termes de conservation, et le collectionneur sait bien qu’une telle occasion ne se représentera peut-être plus jamais. Rien à voir avec des actions, qu’on peut racheter après les avoir vendues le jour précédent.

La valeur de la plupart des montres de collection historiques - qu’elles valent plusieurs milliers ou plusieurs centaines de milliers de dollars – dépend davantage du nombre de collectionneurs intéressés et de l’offre, relativement faible. De plus, le cercle de collectionneurs avertis ne cesse de croître de jour en jour. Il est vrai, cependant, qu’une classe moyenne en danger de disparition a un impact sur notre marché, mais c’est la classe moyenne des montres qui est vulnérable, pas les plus rares et les plus précieuses. Et je ne parle pas des montres à prix moyen, mais bien de qualité.

Voilà pourquoi je crois fermement que des taux d’intérêts bas, des portefeuilles aux performances insatisfaisantes et un très grand niveau d’instabilité sont des facteurs supplémentaires qui soutiennent la valeur des montres de collection et des garde-temps contemporains les plus prestigieux, fabriqués à la main en quantité limitée. Il est encore trop tôt pour dire ce que les principales maisons d’enchères offriront à la vente ce printemps à Genève, Hong-Kong et New York, mais je leur conseille de réfléchir à deux fois si les montres proposées sont véritablement des pièces rares et de grande qualité pour les collectionneurs, ou «juste» quelques produits chers de plus. Car si ces derniers vont probablement souffrir en ces temps de tourmente, les premières vont sans aucun doute atteindre des prix record.