×

Cette recherche est sponsorisée par Panerai

Rechercher dans :
Dictionnaire des Horlogers - De A.D.A.R à AZUR

Dictionnaire des Horlogers De A.D.A.R à AZUR

Abécédaire des hommes et des entreprises qui ont fait l'histoire de l'horlogerie

A.D.A.R. ou ADAR

Marques des Ateliers d'Art Décoratif Réunis S.A. à Genève.

ABECO
Marque de Barbe-Armand et Cie à Genève.

ABEL François
Maître horloger à Genève. S'associe avec ses frères Jérémie, Pierre, Jean et Laurent Jérémie pour la fabrication de montres en 1650.

ABEL Frémin
Maître horloger à Genève. "Faiseur" de montres au XVIIe.

ABILLAN Estienne.
Apprenti horloger chez Abel Fremin, 1610-1627 à Genève.

ACACIA S.A.
Fabrique d'horlogerie spécialisée en montres-bracelets pour hommes et femmes. Vers 1930/1940 à Genève.

ACHARD A
Horloger à Genève. Fin du XVIIIe, première moitié du XIXe siècle. Montres-squelette de type classique et montres à répétition à quarts, calibre Lépine.

ACHARD George
Fils de François, originaire du Dauphiné (France). Maître horloger à Genève. Marié en 1771. Associé avec son frère Jean-François jusqu'en 1796, fonde ensuite la société George(s) Achard et Cie. Puis, G. Achard & Fils. Meurt en 1820. L'horlogerie genevoise luttait partout, souvent victorieusement avec l'industrie anglaise. Il arrivait souvent que des montres faites à Genève portassent gravée l'indication de London au lieu de Genève, sur l'ordre des négociants qui voulaient plus facilement concurrencer leurs rivaux anglais. En 1806 encore, des marchands de Genève, dont Georges Achard père et fils, imitaient les montres de la fabrique Higgs et Evans de Londres et les vendaient, en Espagne et dans les colonies espagnoles, au prix de 115, 120 et 130 francs, alors que la fabrique anglaise ne pouvait les livrer au-dessous de 200 francs. La même maison Achard, en 1806, fit établir 600 montres sur un modèle acheté à la manufacture Georges Prior de Londres. Achard père et fils offraient leurs montres à Smyrne, à raison de 116 francs pièce, alors que Prior ne pouvait céder le même modèle à moins de 168 francs. Montres compliquées, à automates, répétition, quantième. On trouve sa signature sur une montre à équation du temps.

ACHARD Georges & Cie
Société fondée à Genève en 1796 avec Antoine Luya, puis devient G. Achard & Fils. Montres à automates, répétition, montres squelette, montres fantaisie.

ACHARD Georges & Jean-François
Association avec son frère à Genève, qui dure jusqu'en 1796. Montres compliquées et décorées d'émail.

ACHARD Jean Fils & FAZY Georges Jean-Salomon
Société formée par Jean Pierre Achard et Salomon Fazy, de 1767 à 1768. Montres à double boîte décorées de pierres et d'émail peint.

ACHARD Jean-François
Fils de François. Originaire du Dauphiné (France). Maître horloger.à Genève. Seconde moitié du XVIIIe siècle. Reçu habitant de Genève en 1773. Associé avec son frère George jusqu'en 1796. Montres en or et émail avec automates, répétition à quarts sur cloche.

ACHARD Jean-Pierre
Fils de Pierre. Maître horloger à Genève. Associé avec Philippe Terrot jusqu'en 1767, puis avec Jean Salomon Fazy.

ACTNA WATCH
Fabrique de montres. mentionné à Genève. En 1924.

ADAM Henri-Albert
Né à Genève en 1766, mort à Saint-Pétersbourg en 1820. Travaille d'abord à Genève comme peintre sur émail et sur porcelaine; fait partie de l'Assemblée Nationale. Plus tard, se rend en Russie où il est attaché dès 1807 à la Manufacture impériale de porcelaine. Travaille pour Droz et Leschot. Se spécialise dans la décoration de boîtes de montres et tabatières.

ADAM Isaac
(Genève 1768 - Genève 1841). Fils de Louis-Alexandre. Peintre sur émail. S'associe avec son père. Spécialisé dans la décoration des boîtes de montres et tabatières. Signe: ADAM ou A.

ADAM Louis-Alexandre
(Paris 1740 - Paris 1813). Peintre sur émail. S'établit à Genève et s'associe avec J.-G. Viollier, J. Fallerly et ses fils, vers 1766. Se spécialise dans la décoration de boîtes de montres et de tabatières.

ADAM Père & Fils
1770 environ. Peintres sur émail à Genève. Décoration de tabatières et de boîtes de montres.

ADATTE Albert
Horloger à Genève, vers 1895.

ADDOR J
Horloger régleur, reçut des mentions honorables au Concours de Réglage en 1932, de l'Ecole d'Horlogerie de Genève.

ADMES
Fabrique d'horlogerie spécialisée en montres-bracelets, pour hommes et femmes. Genève, vers 1930-1950.

ADOR Jean-Pierre.
Originaire de Vuiteboeuf, Bailliage d'Yverdon. Bijoutier, émailleur. Reçu habitant de Genève en 1753.

ADOR.
Maître horloger à Genève, vers le milieu du XVIIIe siècle.

ADRIATIC
Marque enregistrée par la Manufacture genevoise de boîtes de montres: Geneva Watch Case Co.

AEBI, J.
Horloger à Genève mentionné en 1874.

AEFELI H.
Horloger. Vers 1920 à Genève. On trouve cette signature sur une montre savonnette plate à répétition à minutes.

AETOS WATCH
Marque de Ed. Heimerdinger, à Genève. Montres à ancre.

AFFOLTER D.-F.
A Genève. Fabricant d'échappements à cylindres.

AGASSE & MELLY
Marchands horlogers à Genève. Fin du XVIIIe siècle.

AGASSE André
Horloger à Genève. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

AGASSE Etienne
Maître orfèvre à Genève. Forme Jean Pattey en 1684. Fabrique des boîtes de montres.

AGASSIZ WATCH Co. S.A.
(Saint-Imier et Genève), fondée en 1876. Auguste Agassiz (frère du célèbre géologue Louis Agassiz) fonde à Saint-Imier un comptoir d'horlogerie en 1832. Après une interruption momentanée, la fabrique est reprise en 1876 par Georges Agassiz, fils du précédent, qui conçoit des montres de qualité supérieure.nMédaille d'or à Paris en 1889. Grand Prix à Bruxelles en 1910. Travaillent pour Tiffany. En 1946, 4 montres historiques à heures mondiales furent faites pour les Commandants en chef des Forces Alliées de la 2e Guerre Mondiale: Winston Churchill, Harry Truman, Staline et le Général de Gaulle.

AGENHOR

En 1996, Jean-Marc Wiederrecht crée la société Agenhor, contraction d'Atelier GENevois d'HORlogerie.
Fort d'une longue expérience professionnelle Jean-Marc Wiederrecht met son savoir faire dans le développement et la production de mouvements compliqués, au service des grandes marques horlogéres.

AGIPO
Marque enregistrée à Genève.

AGUITON Abraham
Apprenti de Abraham Bartol maître orfèvre à Genève, en 1680.

AGUITON Daniel André
Marchand horloger à Genève. Seconde moitié du XVIIIe siècle.

AGUITTON & ROCHAT
Fabricants d'horlogerie, vers 1790 à Genève.

AIAJESTIC
Marque enregistrée à Genève.

AIGERCIE
Peintre sur émail du milieu du XVIIe siècle, à Genève.

AILLOD Jérémie
Maître horloger et orfèvre à Genève. Apprenti chez Jr. Bastard en 1649 puis chez Jean Monod, orfèvre.

AIME Aimé
Graveur à Genève. Décoration de boîtes de montres. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

AIMONIER Jacob
A Genève dans la seconde moitié du XVIIIe et au début du XIXe siècle.

AIRY George Bidell
1801-1892. Directeur de l'Observatoire de Greenwich; on lui doit des études concernant les échappements, les formes des dents des roues d'engrenage, l'influence du magnétisme sur les chronomètres et la "formule d'Airy" pour le calcul des perturbations de la période d'un oscillateur.

AITON
Vers 1930. Montres-bracelets "Art Déco" en platine et diamants pour dame, mouvement AJIB.

ALBARET & MATHIEU
Horlogers à Genève, mécaniciens et marchands. Début du XIXe siècle. Montres à automates très compliquées, montres à musique, montres à oiseau chanteur. Cette signature figure sur une grosse montre à oiseau chanteur.

ALBARET Jean
Horloger à Genève, en 1815.

ALBARET, William
Fabricant et marchand d'horlogerie à Genève, en 1861.

ALBERTON Jacques
Fils de Pierre. Originaire de Lyon (France). Monteur de boîtes. Reçu habitant de Genève en 1764.

ALBERTY, Henri
Horloger à Genève, en 1861.

ALBRIS
Marque enregistrée à Genève.

ALEXANDRE Dom Jacques
1653-1734. Auteur du "Traité général des horloges" (Paris 1734), il passe pour être l'un des premiers qui eurent l'idée des horloges à équation. Cependant Jost Bürgi avait construit de telles horloges avant 1600.

ALGUIER Jean-Pierre
Fils de Jean. Originaire de Montpellier, Hérault (France). Orfèvre. Reçu habitant de Genève en 1769.

ALIBERT François
à Genève, vers le milieu du XIXe siècle. Montres avec boîtes gravées et émaillées.

ALIENOR
Marque enregistrée par la maison U. Uhlmann à Genève. Montres de poche et montres-bracelets très soignées. Années 1930-1940. Présent à la Foire de Bâle en 1941.

ALLAMAND (ALLEMAND) Samuel
Horloger à Genève dès la fin du XVIe siècle. Montres de forme et montres fantaisie.

ALLAMAND Frères
Fabricants d'horlogerie à Genève. En 1835. Signent une montre en or à échappements spéciaux. Fabriquent une montre à échappement à ancre de Pouzait, à grand balancier, à une oscillation par seconde.

ALLAMAND Frères & DALLEIZETTE
Deuxième tiers du XIXe siècle à Genève. Montres à échappements spéciaux et de grande qualité. Fabriquent une montre à échappement à ancre de Pouzait, à grand balancier, à une oscillation par seconde.

ALLAMAND Jean-Marc
Fils de Philippe. Originaire de Genthod (Suisse). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1666.

ALLAMAND Jean-Marc-11
Horloger et juré à Genève. (1770-1798).

ALLARD D.
Horloger à Genève. Fin du XVIIIe, première moitié du XIXe siècle.

ALLARD D. & Cie
Horlogers. Fin du XIXe siècle, à Genève, vers 1907. Montres et boîtes à musique de très belle qualité.

ALLARY Jean
Maître orfèvre à Genève. Première moitié du XVIIe siècle. Boîtes de montres.

ALLEGRONE & EMERY
Horlogers et marchands à Genève. Début du XIXe siècle.

ALLEN Jean
Fils d'Edouard. Originaire de Livourne (Italie). Horloger dans la seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle. Reçu habitant de Genève en 1778.

ALLEOUD
Horloger à Genève. Début du XIXe siècle.

ALLÉOUD
Horloger-repasseur, à Genève, mentionné en 1835.

ALLEOUD Antoine
Fils de Jean. Originaire de Poyols, Dauphiné (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1741.

ALLIER Elisa
Peintre sur émail, à Genève, mentionné en 1860.

ALLIER, GIGNOUX & Cie.
Horlogers à Genève, mentionnés en 1860.

ALLIER, GUNDINA & Cie.
Horlogers et marchands à Genève au milieu du XIXe siècle. Montres-pendentifs, échappement à cylindre et à ancre, remontage à clé.

ALLIEZ
Marchand d'horlogerie à la Fusterie(Genève), mentionné en 1835.

ALLIEZ & BERGUER
Vers 1840 à Genève. Fabricants d'horlogerie très soignée. Montres calibre Lépine à échappement à cylindre en rubis, répétition à quarts et quantième.

ALLIEZ & TEROND & Cie.
Fabricants horlogers à Genève, vers 1815.

ALLIEZ (ALLIE) Moïse
(1729-1812). Maître horloger à Genève. Fabrique une montre à équation du temps. Forme Léonard Bordier en 1765.

ALLIEZ et CURTAZ
Fabricants et marchands d'horlogerie à Genève, mentionnés en 1860.

ALLIEZ(R), BACHELARD et TEROND
S'associent vers 1820 jusqu'en 1845 environ. Dès 1828, la raison sociale devient Alliez, Bachelard et Terond Fila. Les noms sont parfois intervertis. Installés en 1828 à Genève.

ALLIEZ-CHAPPUIS J.
Fabricant d'horlogerie, vers 1850, à Genève. Montres-pendentifs.

ALLIOD Pierre
Fils de David

ALLIOUD Jean
Apprenti horloger de Marc Lagier maître horloger, mentionné à Genève en 1648.

ALOQUIER & Fils
A Genève dans la première moitié du XIXe siècle. Horlogers. Montres simples, à répétition à quarts, en or et en argent.

ALPINE
Marque enregistrée. voirAmezDroz C, et Co. et Amez-Droz 1.

ALTIC
Marque enregistrée. voirBeaulieu Watch Co.

ALTO WATCH
Manufacture du premier tiers du XXe siècle. Genève et La Chaux-de-Fonds (Suisse). Montres compliquées destinées en grande partie au marché sud-américain. Signent une montre-bracelet dame Art Déco, octogonale, en platine, saphirs et diamants, vers 1920.

ALTUS S.A.
Fabrication et commerce de montres et articles d'horlogerie à Genève, dès le 11 avril 1921.

AMALRIC
Horloger à Genève, à la fin du XVIIIe, début du XIXe siècle. Fabrique des montres fantaisie et compliquées.

AMALRIC Abraham
(Genève 1730-1799), fils de Jean-Abraham. Maître et marchand horloger à Genève. Association avec Pierre-Isaac Wiss et Jacob Wiss de 1775 à 1784. Forme comme apprenti Jules-Louis-Aymé Audeoud en 1767.

AMALRIC Ami
(1756-1800), fils d'Abraham. Maître horloger à Genève. S'associe avec son père en 1795. Sa raison sociale devient Amalric Père et Fils.

AMALRIC Ami
Fils. Fabricant horloger à Genève de 1800 à 1842.

AMALRIC David
Horloger à Genève au début du XIXe siècle.

AMALRIC David Frères
Horlogers à Genève, mentionnés en 1810.

AMALRIC David l'Aîné
Né en 1761. Fils d'Abraham. Marchand horloger à Genève. S'associe avec son père en 1795. Sa raison sociale devient: Amalric Père et Fils.

AMALRIC Frères
Fabricants d'horlogerie à Genève de 1760 à 1795. Montres-pendentifs en or et émail.

AMALRIC Jean-Abraham
(1759-1842). Fils de Pierre-Benjamin. Horloger à Genève.

AMALRIC Jean-Louis
Horloger à Genève vers 1800. Fabrique des montres fantaisie de très belle qualité.

AMALRIC Jean-Louis & David
Horlogers, horlogers à Genève vers 1800.

AMALRIC Jean-Pierre
Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle, à Genève. Fils de Pierre. Né en 1761, apprenti en 1779. "Boîtier". Fabrique des boîtes de montres en or, laiton et argent décorées de pierres et d'émaux.

AMALRIC Père et Fils
Horlogers à Genève, dès 1795. (Abraham et David l'aîné.)

AMALRIC Pierre-Benjamin
Originaire de Marseille (France) 1732-1796. Fils de Jean-Abraham et frère cadet d'Abraham. Maître horloger à Genève.

AMALRIE
Horloger à Genève, fabrique des montres à automates et à jaquemarts. Vers 1820-1840.

AMÉDROZ
Horloger à Genève, mentionné en 1874.

AMERIGO
Marque enregistrée. Voit Wittnauer.

AMEZ-DROZ
Horloger à Genève. Première moitié du XIXe siècle. Crée à Londres une succursale qui existe plusieurs années.

AMEZ-DROZ C. et Co.
Etablis à Genève vers 1836. Articles d'horlogerie et de bijouterie, pendules, pièces à musique. Déposent la marque "Alpine" le 10 octobre 1890, et la marque "Rhône" le 20 décembre 1895. Participent à l'Exposition nationale de Genève en 1896.

AMEZ-DROZ Daniel
Fondeur de bronzes pour pendules et ciseleur, à La Chaux-de-Fonds. Cité de 1781 à 1789 parfois seul, parfois avec son frère cadet. Travaille pour Josué Robert et fils.

AMEZ-DROZ fils
Fabricant d'horlogerie à Genève. Dépose, en 1907, un brevet pour un chronographe compteur indicateur de vitesse et le 22 avril 1910, un brevet pour des montres-bracelets.

AMEZ-DROZ I
Fabrication et commerce d'articles d'horlogerie à Genève. Possède la marque Khaki enregistrée en 1909 ainsi que les marques "Alpine" et "Rhône".

AMEZ-DROZ Louis Frédéric
Horloger à Genève. Fait breveter, le 21 avril 1893, un système de régulateur pour échappement, et en 1895, un nouveau mécanisme pour la transformation économique de montres à clé de tous calibres, en montres à remontoir.

AMI Théodore
Horloger, pendulier et marchand. 1828-1840. Une pendule morbier, avec sa signature, se trouve au Château de Gruyères (Suisse). Fabricant d'horlogerie et pièces à musique.

AMIEL-ROUX Laurent
Horloger à Genève en 1857.

AMIET Isaac
Transforme en 1755, avec Pierre Barbier, l'horloge de la Tour Marfaux, à Boudry (signatures sur l'horloge).

AMOUROUX
Horloger-repasseur à Genève, mentionné en 1835.

ANDEMAN, PIQUET et Cie.
Horloger mentionné dans "Le livre d'or de l'horlogerie" en 1926.

ANDERSEN Svend
Horloger à Genève depuis 1963. Né en 1942 au Danemark, devenu citoyen de Genève. Depuis 1978 indépendant en tant que créateur de montres et boîtes spéciales et compliquées. Inventeur et constructeur de quantièmes simples et perpétuels. Restaurateur et expert en horlogerie ancienne. Etabli à Genève, quai du Seujet 34. Parmi ses inventions : en 1982 le quantième rétrograde; en 1985 le verrou étanche pour montres-bracelets à répétition; en 1988 la plus petite montre à calendrier du monde. Record inscrit dans le Guinness, livre des records, le 15 juin 1989. Spécialisé dans la fabrication de montres compliquées telles que répétition-quantièmes-étanches, calendriers de tous types, heures universelles.

ANDRÉ & JACCARD
Horlogers à Genève dans la seconde moitié du XIXe siècle.

ANDRÉ Camille
Peintre sur émail, au XVIIe siècle. Travaille à Paris. On trouve sa signature sur une boîte au British Museum, Londres.

ANDRÉ David
Né à Genève en 1684, fils de Jean I. Peintre sur émail. Demande, avec son père, l'autorisation d'ouvrir une école de dessin à Genève en 1704. Signe: P. (INXIT) par D. André, D. André.

ANDRÉ Étienne
Orfèvre à Genève dans la seconde moitié du XVIe siècle.

ANDRÉ Jean I
(1646-1717). Orfèvre et peintre sur émail à Genève. Apprenti en 1661 chez Pierre Huaud, François Legare et Pierre Royaume, orfèvres associés. Maître en 1675. Forme plusieurs apprentis dont: François Diodati en 1680 et François Lombard de 1687 à 1692. Demande au Conseil l'autorisation d'ouvrir une école de dessin avec son fils David, en 1704. Signe: Jean André pinxit; J. André; Jean André fecit; Jean André 1687. Se spécialise dans la décoration de boîtes de montres.

ANDRÉ Simon
Maître horloger à Genève à la fin du XVIIe, début du XVIIIe siècle.

ANDREES Jacob
Il fut chargé le 11 juin 1670 par le Conseil bourgeois de Porrentruy, de la direction des horloges de la ville. Pour cette tâche, il reçut 6 livres jusqu'à Noël. Du XVIIe au XVIIIe siècle, il y eut beaucoup d'horlogers de cette famille à La Neuveville.

ANDRION Nicolas
Horloger et orfèvre à Genève. Apprenti de Jacques Sermand "l'oncle" en 1623.

ANGELIQUE
Maître horloger à Neuchàtel. En 1686, il remet en état les horloges de la ville.

ANGELY Pierre
Maître horloger à la fin du XVIIe, début du XVIIIe siècle. Travaille à Montpellier (France) et Lyon (France), puis se réfugie à Genève et forme Balthazar Favre en 1683.

ANGERER Salomon
Faiseur de boîtes. Reçu habitant de Genève en 1741.

ANGES Jean
Horloger à Genève dans la seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

ANNEN Georges
Horloger et peintre sur émail, à Genève en 1842-1879.

ANNEVELLE
Etablisseur d'horlogerie à Genève, mentionné en 1828.

ANNEVELLE P.-L.
Horloger et marchand à Genève vers 1830-1840.

ANSERMIER Jean-Rodolphe
Maître pendulier à La Chaux-de-Fonds, cité de 1779 à 1800. En 1783, il s'engage à faire pour Jean-Pierre Bourquin, 3 jeux de flûtes de pendules à 7 airs chacun. Travaille de 1781 à 1794 pour J. Robert et fils.

ANSPACH
Peinture sur émail à Genève,. mentionné en 1860.

ANSPACH Antoine
Horloger, mentionné à Genève en 1866.

ANSPACH Isaac, Jules, Gaspard
Horloger à Genève. 1781-1814. Montres à répétition et montres fantaisie.

ANSPACH Jean
Horloger à Genève, mentionné en 1861.

ANSPACH Jean-Antoine
Horloger à Genève vers 1790-1815. Montres à répétition.

ANSPACH Jules-Gaspard
Horloger à Genève, il s'associe avec J.-H. Sautter de 1801 à 1809. Montres fantaisie et montres-pendentifs.

ANSPACH LAGIER
Fabricant de cadrans. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle.

ANSPACH Pierre-Marc
Fils d'Isaac-Salomon. Émailleur. Reçu habitant de Genève avec son fils Jacob en 1789.

ANTHOINE
L'histoire de cette marque est sensiblement analogue à celle de la maison Dancet. Fondée à Marnaz (Haute-Savoie, France) en 1830 par Claude Joseph Anthoine, elle connaît une grande prospérité à partir de la deuxième moitié du XIXe siècle.nEn 1852 C.J. Anthoine, qui a entre temps été professeur à l'École d'horlogerie de Cluses, fonde un établissement du même type à Bonneville- Cette émulation dans la formation des ouvriers n'est pas rare à l'époque, car trois autres établissements voient le jour en l'espace de quelques années, mais pour une durée très limitée : à Sallanches de 1853 à 1871 ; à la Roche-sur-Foron de 1858 à 1868; à Thorens de 1856 à 1868. L'école de Bonneville ferme ses portes en 1862.

APOTICAIRE David
Maître orfèvre à Genève dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Construit des boîtes de montres.

APPIAZ
Monteur de boîtes à Genève, mentionné en 1844.

ARAHIG
Marchand horloger à Genève, vers 1880-1900. Montres compliquées de très bonne qualité.

ARARAT URURUS
Marque enregistrée.

ARBALESTRIER Charles
Apprenti horloger à Genève chez Martin Duboule en 1614.

ARCHIMBAUD Aymé
Maître et marchand orfèvre à Genève, à la fin du XVIIe, début du XVIIIe siècle.

ARCHIMBAUD Etienne
Fils d'Etienne. Maître orfèvre à Genève, il fut apprenti chez Jean Noël père en 1597.

ARCHIMBAUD Etienne-10
(1617-1686). Maître orfèvre et maître horloger à Genève.

ARCHIMBAUD Jean
Fils d'Étienne. Horloger à Genève, orfèvre et marchand, mentionné en 1673.

ARCHIMBAUD Pierre
Maître orfèvre et marchand à Genève. Fin du XVIIe, début du XVIIIe siècle.

ARCHIMBAUD Pierre I
Maître orfèvre à Genève. Première moitié du XVIIe siècle. Fabrique des boîtes de montres.

ARCHIMBAUD Samuel
Maître orfèvre et marchand à Genève. Fin du XVIIe, début du XVIIIe siècle.

ARCHINARD
Horloger, fabricant et marchand à Genève, mentionné en 1830.

ARCHINARD & BOVY
Horlogers fabricants et marchands à Genève, vers 1835. Montres à répétition, calibre Lépine, montres extra-plates.

ARCHINARD & Cie
Horlogers à Genève, vers 1820.

ARCHINARD Jacob Hercule
Fabricant monteur de boîtes en or, émail, guillochées et gravées. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle. Travaille à Genève et à Ferney. Son nom figure sur un acte notarié en l'An 2 (1793). Il fournit des boîtes de montres à Vacheron & Constantin.

ARCHINARD Jean André
Né en 1746. Graveur à Genève. Décore des boîtes de montres.

ARCHINARD Jean-Louis
Première moitié du XIXe siècle à Genève. Fabrique des montres à répétition à quarts et quantième.

ARCHINARD L.
Horloger, fabricant et marchand à Genève, mentionné en 1829-1831.

ARCHINARD, FARJON & OLIVET
Horlogers à Genève, vers 1815.

ARDAT'H WAT'CH Co.
Fabrique d'horlogerie spécialisée en montres-bracelets de bonne qualité, pour hommes et femmes. à Genève, dans les années 1930-1950.

ARDIN Marc
Horloger à Genève, mentionné en 1860.

ARFACHIA Aug.
Fabricant et marchand d'horlogerie à Genève. Vers 1874.

ARFACHIA et Cie.
Etablisseurs d'horlogerie à Genève. Vers 1870.

ARGANA
Maître orfèvre à Genève, vers 1630.

ARGAND
Horloger à Genève, vers 1740-1750. Cette signature figure sur une montre de style Louis XV.

ARGAND Aymé
Maître orfèvre à Genève, dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Fabrique des boîtes de montres.

ARGAND Jacques
Horloger "Rhabilleur" à Genève, 1733-1782.

ARGAND Jean
Fils de Jacques. Maître orfèvre et lapidaire à Genève. Apprenti orfèvre chez Jacques Mussard maître orfèvre, en 1638.

ARGAND Jean Le Jeune
Maître orfèvre à Genève. Première moitié du XVIIe siècle. Fabrique des boîtes de montres.

ARGAND Jean-François
Maître orfèvre à Genève, première moitié du XVIIe siècle. Fabrique des boîtes de montres.

ARGAND Jn
Maître horloger à Genève. Seconde moitié du XVIIe siècle.

ARGAND L'Aîné
Horloger à Genève, au milieu du XVIIIe siècle.

ARGAND Louis
Maître horloger à Genève. Associé avec Sébastien Chappuis de 1660 à 1668.

ARGOU Jean-François
Maître orfèvre à Genève dans la première moitié du XVIIe siècle.

ARIANE
Société générale d'horlogerie. à Genève dès 1920.

ARLAUD Abraham I
(1627-1686) Fils d'Antoine. Maître horloger à Genève. Se rend à Constantinople en 1647, emmenant avec lui un compagnon horloger, engagé pour quatre ans. Fabrique des montres pour le marché turc. Forme Jean Duboule en 1663, Jean Duc en 1669, Jean Pierre Bourget en 1676. Prend comme compagnon Daniel Dornieu (Dorien).

ARLAUD Abraham II
Né en 1644 à Genève. Fils d'Etienne. Horloger. Se rend à Constantinople en 1664. Fabrique des montres astronomiques pour le marché turc.

ARLAUD André
Fils de Lazar. Apprenti horloger à Genève chez Louis Mussard en 1713.

ARLAUD Antoine I
Né en 1590 à Maringues en Auvergne (France). Protestant réfugié à Genève, est reçu bourgeois en 1617. Premier d'une longue dynastie d'horlogers, forme plusieurs apprentis dont: Isaac Defino et François Dentand en 1617, Isaac Vullieme et Hugues Bourgaud en 1618, Pierre Borgaud en 1621, Anthoine Dagoneau en 1626, Abraham Dufour en 1629, Marc Lagisse en 1631, Aymé Le damoiselle en 1634 et Daniel Dornieu (Dorien) en 1641.

ARLAUD Antoine II
Né en 1660, fils d'Abraham I. Maître horloger à Genève. Forme Pierre Tollot en 1685, Jacques Bordier II en 1686, Jacques Cassin en 1714.

ARLAUD Antoine III
(1677-1744). Fils d'Henry. Maître horloger à Genève. On trouve sa signature sur une montre oignon de style anglais.

ARLAUD Barthélémy
(1689-1747). Fils de Jean-Antoine. Maître horloger à Genève. Signe une montre de type français de l'époque Régence, avec boîte entièrement décorée d'émail peint.

ARLAUD Benjamin
Maître horloger à Genève. Forme Samuel Bouverot en 1585.

ARLAUD Benjamin-9
(Genève 1669 - Londres après 1731). Maître horloger et peintre en miniature. Frère de J.-A. Arlaud, descendant d'une famille d'horlogers. Fait ses études artistiques à Genève. Voyage en Allemagne, en France, et s'établit ensuite à Genève. S'associe avec Paul Baccuet en 1691.

ARLAUD Esaïe
Fils d'Abraham. Horloger à Genève, 1673-1690.

ARLAUD Estienne
Fils d'Antoine. Graveur et horloger à Genève, 1618-1658.

ARLAUD Etienne
Né à Grenoble. Horloger. S'établit à Genève en 1637.

ARLAUD Etienne-8
Maître graveur à Genève. Première moitié du XVIIe siècle. Travaille pour Jacques Sermand.

ARLAUD François
Né en 1673, fils d'Henry. Horloger à Genève. Forme Isaac GrosJean en 1699 et André Fischer en 1700.

ARLAUD François-7
Fils de Louis. Horloger à Genève, 1720-1776. Forme Jean-François Garriques en 1749.

ARLAUD Françoise, Jacqueline, Larisse dite Fanny
(Genève 1802 - Lyon 1871). Fille de Jérémie Arlaud et nièce du miniaturiste L.-A. Arlaud. Devenue Madame Laurent de Pierredon. Fait des miniatures sur ivoireet émail.

ARLAUD Frères & Soeurs
Enfants de Jean Arlaud. Maîtres horlogers et marchands à Genève, fin du XVIIe et début du XVIIIe siècle.

ARLAUD Gabriel
Né à Genève en 1675. Fils de Jean. Horloger.

ARLAUD Gédéon
Horloger à Genève, à la fin du XVIIIe siècle.

ARLAUD Henry
(1631-1689) Né en Auvergne (France). Fils d'Antoine I. Maître horloger. S'établit à Genève. Forme Abraham Decarro en 1663, Dominique Dassier en 1667 et François Dentand.

ARLAUD J.
Fabricant et marchand d'horlogerie à Genève en 1828-1835.

ARLAUD Jacob I
Né en 1661. Fils d'Abraham. Horloger à Genève.

ARLAUD Jacques
Né en 1663. Fils d'Henry. Horloger à Genève.

ARLAUD Jacques-Antoine
(Genève, 1668-1743) Miniaturiste célèbre et peintre du Régent. Peint sur émail, sur parchemin et à l'huile. Antoine Arlaud son grand-père s'était établit à Genève et avait acquis la bourgeoisie le 26 décembre 1617, ayant dû fuir la France comme huguenot. Son père Henri Arlaud exerçait la profession d'horloger. Apprenti chez Thomas Fontaine en 1685, Jacques-Antoine étudie à Genève, puis l'on retrouve sa trace à Dijon et à Paris où il s'établit en 1689. Il travaille dans l'atelier de Largillière alors en vogue à la Cour. Ses plus belles oeuvres sont des miniatures. Louis XV se le fait présenter. En 1718, Charlotte Elisabeth de Bavière, la célèbre Palatine mère du Régent, lui fait don de son portrait, le Duc d'Orléans le charge également d'effectuer une importante transaction d'une collection de tableaux qu'il désire acquérir à Rome et Arlaud complète à cette occasion sa propre collection qui est déjà considérable. Il est également très lié avec le savant Newton. En 1729, il acquiert une belle propriété à Malagnou (Genève)où il finira ses jours, après être devenu mécène de sa ville natale.

ARLAUD Jaques
Horloger à Genève Vers 1816.

ARLAUD Jean I
(Genève 1625-1693) Fils d'Antoine. Horloger à Genève. Forme Elie Bas en 1654. S'établit à Bâle (Suisse) en 1657, puis revient à Genève en 1658 et forme Etienne Perrot la même année, Pierre Devine en 1661, François Favori en 1675 et Benedict Badollet en 1687 .

ARLAUD Jean II
Né en 1659, à Genève. Fils d'Abraham. Horloger.

ARLAUD Jean-Anthaine
Né en 1655 à Genève. Fils de Jean L Horloger, Mentionné à Genève en 1700. Forme Augustin Buffe en 1687.

ARLAUD Jeanne
Faiseur de chaînettes, à Genève, à la fin du XVIIIe siècle.

ARLAUD Jurine, Louis, Ami
(Genève 1751-1829). Peintre en miniatures sur émail. Apprenti chez Liotard, puis à Paris chez Vivien. Travaille en Italie, revient à Genève en 1778. Exerce à Londres de 1792 à 1802 puis revient à Genève.

ARLAUD Lazar
(Genève 1665-1734), fils de Jean I et petit-fils d'Antérine. Maître horloger, à Genève, en 1685. Forme Pierre Arpin en 1694, et Mauris-François Branchu en 1695.

ARLAUD Lazar-6
Horloger à Genève, au début du XIXe siècle.

ARLAUD Léonard
Peintre sur émail genevois. Travaille pour Droz entre 1767 et 1790.

ARLAUD Léonard Isaac
(Genève 1769- vers 1800). Miniaturiste genevois, peint à l'huile et sur émail. Dès 1792, travaille à la Cour du Grand-Duc de Bade.

ARLAUD Louis
Maître horloger genevois. Première moitié du XVIIIe siècle. Fabrique des montres en tous genres et de très bonne qualité.

ARLAUD Marc-Antoine
Né en 1671 à Genève. Fils d'Abraham. Horloger.

ARLAUD Pierre I
Fils de Jean. Maître horloger genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle.

ARLAUD Pierre II
Né en 1675 à Genève. Fils d'Abraham. Maître horloger.

ARLAUD Pierre III
(Genève 1703-1737). Fils de Jean-Anthoine. Horloger genevois.

ARLAUD Sébastian
(Genève 1656-1722). Fils de Jean. Maître horloger genevois. à pour compagnon David Dumontay en 1683.

ARLAUD Théodore
(Genève 1698-1732). Fils de Jean-Anthoine. Maître horloger genevois

ARMAND & Cie
Marchands et fabricants genevois de montres compliquées de bonne qualité, 1890-1910 environ.

ARMAND Ph.-André
Horloger genevois. Fin du XVIII, début du XIXe siècle.

ARMAND Philippe
Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe siècle.

ARMAND Philippe-Antoine
Fils d'Antoine. Reçu habitant de Genève en 1758.

ARMY
Marque genevoise enregistrée.

ARNAUD
Fabricant d'horlogerie genevois. Mentionné en 1830.

ARNAUD Gabriel
Maître orfèvre genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle. Fabrique des boîtes de montres.

ARNAUD Henri
Fils de François. Originaire du Dauphiné (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1747.

ARNAUD P.
Fabricants d'horlogerie genevois, mentionné en 1831

ARNAUD Pierre
Horloger genevois. Mentionné en 1860.

ARNOLD & STEINWACHS
Fabricants genevois de pendules et pendulettes de voyage. Maison fondée à Genève en 1901.

ARNOLD John
(1736-1799). Inventeur de l'échappement à détente-ressort. Le premier à employer les courbes terminales.

ARNOUX
Fabricant genevois d'horlogerie. Mentionné en 1830.

ARONDELLE Laurens
Horloger genevois. Sa raison sociale figure sur un acte notarié de 1556.

ARPIN Jonas
Maître ciseleur genevois. Seconde moitié du XVIIe siècle.

ARPIN Pierre
Fils de Jonas. Maître horloger genevois. Apprenti chez Lazar Arlaud en 1694.

ARTES
Marque genevoise déposée en 1912

ARTHAUD et PAQUET
Monteurs genevois de boîtes. Mentionné en 1844.

ARVE
Marque genevoise enregistrée.

AS
Marque genevoise enregistrée.

ASSOCIATION HORLOGERE SUISSE
Bienne et Genève (Suisse). Fabrication et commerce. Qualité courante et soignée. Fabrique un nouveau calibre. Présent à l'Exposition nationale de Genève en 1896.

ASTRAL
Marque enregistrée en 1895 par l'ancienne fabrique Vacheron & Constantin S.A. Genève, cadrans, mouvements.

ATELIERS D'ART DÉCORATIF RÉUNIS S.A.
Commerce d'articles d'horlogerie et bijouterie. « ADAR » marque enregistrée en 1916.

ATLANTA
Marque enregistrée à Genève par le maison U. Uhlmann. Montres de poche et montres-bracelets très soignées. Années 1930-1940. Présent à la Foire de Bâle en 1941.

ATLAS MONTRES GENÈVE
Marque enregistrée à Genève. Montres de précision, automatiques, chronographes, calendriers.

ATTENVILLE Jacques-Louis-Léonard
(Genève 1820-1911). Horloger genevois, puis agriculteur.

AUBERT
Maître horloger genevois. S'associe avec Pierre Reguillon en 1746.

AUBERT & CAPT
Horlogerie, bijouterie et mécanique genevoise. Maison à Londres, sous la raison Aubert et Kloflenberger. à Genève, mentionné en 1830.

AUBERT & KLAFTENBERGER
Horlogerie genevoise située à Londres et à Genève. Seconde moitié du XIXe siècle. Montres compliquées de qualité et montres-pendentifs.

AUBERT A
Horloger. Mentionné a Genève en 1874.

AUBERT A-5
Maître horloger genevois, s'associe avec Pierre Reguillon en 1746.

AUBERT D.-F
Fabricant genevois de montres à musique de 1828 à 1840.

AUBERT et CUENDET FRÈRES DE SAINTE-CROIX
Représentés par Cuendet de Mandach, fabricants et marchands d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1874.

AUBERT Ferdinand
Mentionné à Genève en 1828. Horloger très important spécialisé dans la fabrication de montres à musique et d'automates, destinées au marché chinois. Utilise pour ces montres des boîtiers de très grande qualité avec décoration en émail et perles ainsi que des blancs de la Vallée de Joux. Travaille avec les frères David et Louis Le Coultre, de 1810 à 1835 environ.

AUBERT Frères
Fabricants d'horlogerie, mentionné à Genève en 1820.

AUBERT Friderich
Fabricant d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1829.

AUBERT J. D. & Fils
Horlogers genevois, mentionné en 1815.

AUBERT Jacob
Horloger genevois. Seconde moitié du XVIIIe, début du XIXe siècle.

AUBERT Jacques-François
Originaire de Nyon (Suisse). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1758.

AUBERT Jean
Fils de Pierre. Horloger. Originaire de Lyon (France). Reçu habitant de Genève en 1714.

AUBERT Louis
Fin du XIXe, début du XXe siècle. Horloger genevois spécialisé dans le "finissage" d'échappements pour de très petites montres et montres compliquées.

AUBERT Pierre
Fils de Jean. Originaire de l'Ain (France). "Faiseur" de boîtes. Reçu habitant de Genève en 1728.

AUBERT-4
Fabrique genevoise de montres pour le marché américain. Fin du XIXe, début du XXe siècle. Montres-pendentifs.

AUDEMAR(D)S Jaques-Louis
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1830.

AUDEMARS A. Horloger
Mentionné à Genève en 1874.

AUDEMARS Adrien
Emboîteur. Mentionné à Genève en 1907.

AUDEMARS fils Fils
Fabrication d'horlogerie genevoise. Marques déposées en 1911.

AUDEMARS Frères
Marque genevoise enregistrée.

AUDEMARS H. Horloger
Mentionné à Genève en 1874.

AUDEMARS J. L.
Fabricant d'horlogerie, Mentionné à Genève en 1835.

AUDEMARS L.
(Du Brassus, vallée de Joux). Fabricant d'horlogerie en blanc..

AUDEMARS Paul
(Morges (Suisse)1843-Genève 1909). Apprenti horloger chez Henri Audemars, "cadraturier" à l'Abbaye. Travaille à la fabrication de balanciers compensateurs et de remontoirs au pendant; réputé pour être un des premiers ouvriers de la Vallée. Conseillé et apprécié par H. E. Ekegren, postule comme maître à l'Ecole d'Horlogerie de 1884 à 1888. Fabrique ensuite des balanciers compensateurs inaimantés et inoxydables. Puis travaille pour Marius Lecoultre et Lucien Ducommun pendant deux ans et demi. Appelé à enseigner dans une nouvelle classe de jeunes filles à l'Ecole d'Horlogerie en 1895.

AUDEMARS PIGUET
Le Brassus et Genève. Dès sa fondation en 1875, les débuts d'"Audemars Piguet, Manufacture d'Horlogerie" sont dus aux deux horlogers Jules Audemars et Edward Piguet, qui avaient respectivement 24 et 22 ans. Jules Audemars était né au Brassus, en 1851. Il y avait accompli ses classes primaires avant d'aller apprendre l'artisanat horloger à sa base chez de grands maîtres horlogers de la région, comme cela se faisait alors. Après son apprentissage, Jules Audemars commença à travailler en tant que repasseur jusqu'en 1874, puis s'établit à Gimel (Suisse) en ouvrant un petit commerce attenant à son atelier. Le succès qu'il avait espéré n'arrivant pas, sans doute à cause de la récession qui commençait à s'installer, Jules Audemars ne voulut pas rester à Gimel. Après dix-huit mois d'absence, cherchant à nouveau une activité stable et digne de ses compétences horlogères exceptionnelles, il revint au Brassus, où se trouvaient ses racines. Edward Auguste Piguet était né deux ans après Jules Audemars. Son itinéraire à travers l'école primaire et l'apprentissage, auprès de différents maîtres de la Vallée, fut à peu près identique. Il termina sa formation par un cours de repassage chez M. Charles Capt, syndic et président du Tribunal de la Vallée de Joux. On n'a pas pu prouver, à partir des documents existants à ce jour, que Jules Audemars et Edward Piguet s'était déjà rencontrés pendant leur apprentissage. C'est en 1875 au plus tard qu'a donc eu lieu, au Brassus, la rencontre qui allait se prolonger par la riche histoire d'Audemars Piguet. à ce moment Jules Audemars fabriquait des bâtis pour cadratures, tandis qu' Edward Piguet s'apprêtait à exercer pour la première fois son métier de repasseur. Nous supposons que l'année de fondation coïncide avec celle de la première rencontre; en réalité, la date de fondation officielle de "Audemars Piguet et Cie Manufacture d'horlogerie de Précision" n'intervient qu'en 1889. Dans l'intervalle, les deux horlogers avaient travaillé en étroite collaboration, sans pour autant officialiser la chose sur le plan juridique. Pourtant à l'Office technique de l'Edition et de la Publicité à Berne (Suisse), une marque avait été inscrite officiellement le 6 décembre 1882 déjà, pour l'utilisation sur des mouvements et des boîtes de montres. Les statistiques de l'industrie horlogère du canton de Vaud de 1889 présentent Audemars Piguet & Cie comme une entreprise active tout au long de l'année et employant 10 personnes de sexe masculin. Ainsi pour ce qui est du personnel, la manufacture occupait déjà le 3e rang dans la canton de Vaud, le plus gros employeur de l'époque étant Jaeger LeCoultre et Cie avec ses 100 ouvriers. en plus du siège principal, au Brassus, on créa en 1880 une filiale à Genève.

AUDEMARS, WITTNAUER & Cie
Montres compliquées, Chronographes-rattrapante et compteur. Mentionné à Genève en 1910.

AUDEOUD & CHENEVIERE
Horlogers genevois. Fabriquant de montres décorées d'émail. Début du XIXè siècle

AUDEOUD Gédéon
Fils d'André. Maître horloger. Apprenti chez L.M. Marchinville en 1726.

AUDEOUD James
(Genève 1783-1857). Peintre sur émail genevois. Se spécialise dans la décoration de boîtes de montres.

AUDEOUD Jean-François
(Genève 1793-1857). Peintre sur émail. Il publie le « Traité de la peinture sur émail ».

AUDEOUD Jules-Louis-Aymé
Fils d'André. Maître horloger. Apprenti chez Abraham Amalric en 1767.

AUDIBERT Antoine
Maître horloger genevois du milieu du XVIIIème siècle.

AUDIBERT Gédéon
Né en 1739 à Genève. Horloger.

AUDRA André
Horloger genevois. Fin du XVIIIe siècle.

AUDRA Jean
Né en Angleterre. Père genevois. Monteur de boîtes. Reçu habitant de Genève en 1767.

AUDRA Pierre
Émailleur. Reçu habitant de Genève en 1786.

AUERBERBACH Louis
Horloger. Mentionné à Genève en 1860.

AUREA
Marque genevoise enregistrée.

AUTAN J.-P.
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1874.

AUTOMOBILIA
Marque genevoise enregistrée.

AUTRAN
Horloger genevois. Demeure à Genève puis à Pforzheim, Bade-Wurtemberg (Allemagne) vers 1765.

AUTRAN Amy
Horloger et marchand genevois. Fin du XVIIIe siècle.

AUTRAN Antoine
Fabricant genevois d'horlogerie, mentionné en 1840.

AUTRAN Charles
Horloger genevois. Fin du XVIIIe siècle (1792).

AUTRAN Daniel
Horloger genevois mentionné en 1861.

AUTRAN E.
Fabricant et marchand d'horlogerie. Mentionné à Genève de 1828 à 1835.

AUTRAN Étienne
Fils de Jean. Originaire du Dauphiné (France). Horloger. Reçu habitant de Genève en 1751.

AUTRAN Étienne-3
Horloger genevois. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle.

AUTRAN I
Etablisseur d'horlogerie. Metionné à Genève en 1835.

AUTRAN J. P.-Isaac
Fabricant et marchand genevois d'horlogerie. Mentionné en 1857.

AUTRAN J.-L.
Fabricant et marchand d'horlogerie, Metionné à Genève entre 1825 à 1835

AUTRAN Jacques-Henri
Fabricant d'horlogerie de Genève, 1790-1800. Signature trouvée sur une montre décimale.

AUTRAN Jean-François
Fils de Jean François. Originaire du Dauphiné (France). Maître bijoutier. Reçu habitant de Genève avec son fils P.-L.-F. en 1790.

AUTRAN-2
Etablisseur d'horlogerie. Mentionné à Genève en 1835.

AUTRAN-TIENON
« Etablisseur » d'horlogerie, Mentionné à Genève en 1828.

AUVERGNE
Fabricant d'horlogerie genevois, 1828-1831

AUVERGNE Lina
Peintre sur émail et émailleuse. Présente à l'Exposition nationale de Genève en 1896. Travaille pour Patek Philippe & Cie. en 1924.

AUZIERE Georges
Horloger et monteur de boîtes à Genève en 1770. S'installe à Ferney, Ain (France) en 1790, puis se tend à Besançon (France) en 1795 où il contribue au développement de l'industrie de l'horlogerie. Meurt en 1799.

AUZIERE Jacques
Horloger genevois. 1770-1789.

AUZIERE Jean-François
Horloger et établisseur d'horlogerie. Début du XIXe siècle. Travaille à Genève et à Ferney (France) en 1812 et 1813.

AUZIERE Les Frères
Horlogers genevois, vers 1760.

AVENSINO
Horloger genevois, Mentionné à Genève en 1860.

AVIS
Marque genevoise enregistrée.

AVISO
Marque genevoise enregistrée.

AVRIL
Maître ciseleur genevois, seconde moitié du XVIIIe siècle. S'associe avec Guigneur. Spécialisés dans la décoration de boîtes de montres.

AVRIL Frères
Fabricants genevois d'horlogerie vers 1760.

AVRIL Jacques
Originaire de France. Orfèvre. Reçu habitant de Genève en 1717.

AVRIL Théodore
(Genève 1681-1761). Maître horloger. S'associe à Gédéon Martine Fils et Jean Guigneur (Guigner) et Auguste Prêvost en 1738.

AVRIL, GUIGNEUR & Cie
Fabricants horlogers genevois, 1740-1750 environ.

AYDAN Jean-François
Fils de Christian. Fribourg (Suisse). "Faiseur" de cadrans. Reçu habitant de Genève en 1759.

AYME Abraham
Maître orfèvre de Genève. Apprenti chez Pierre Prieur en 1625. Se spécialise dans les boîtes de montres.

AZEMAR & Cie
Horlogers genevois. Fin du XVIIIe siècle.

AZEMAR Jacques
(Genève 1755-1814). Horloger.

AZEMAR Pierre
Emailleur. Fin du XVIIIe, début du XIXe siècle.

AZUR P. J.
Marque genevoise enregistrée.

Page suivante >

Vous aimerez aussi