X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Patek Philippe

Rechercher dans :
M.A.D. Gallery - M.A.D. au-delà des frontières

M.A.D. Gallery M.A.D. au-delà des frontières

WorldTempus s’est entretenu avec les dirigeants des filiales M.A.D. Gallery (Dubaï, Hong Kong et Taipeh) pour tenter de comprendre pourquoi ce concept unique fonctionne au-delà des frontières.

Depuis l’ouverture de la première M.A.D. Gallery à Genève en 2011, le concept s’est peu à peu implanté dans d’autres lieux dans le monde à mesure que la marque MB&F et sa philosophie gagnaient en popularité. A la fois galerie d’art et boutique de vente pour les montres MB&F, les M.A.D. Gallery ont continué à mettre en valeur des artistes uniques travaillant avec l’art cinétique et les instruments mécaniques artistiques.

M.A.D. beyond borders

MB&F M.A.D. Gallery Dubai © M.A.D. Gallery

Trois ans après l’ouverture de la première galerie à Genève, une deuxième a vu le jour à Taipeh en collaboration avec Swiss Prestige, puis une troisième à Dubaï en 2016 dirigée par Ahmed Seddiqi & Sons, suivie de celle de Hong Kong ouverte en 2018 en association avec Elegant Watch and Jewellery. Tant la marque horlogère indépendante que la galerie, inextricablement liées du point de vue conceptuel et idéologique, ont commencé à trouver leur public dans d’autres lieux où la vente traditionnelle semblait stagner.

M.A.D. beyond borders

MB&F M.A.D. Gallery Hong Kong © M.A.D. Gallery

Si la direction des galeries est centralisée par Maximilian Büsser, qui prend les décisions finales au sujet des artistes et des œuvres exposées dans les M.A.D. Gallery,  chacune d’elles, ainsi que les personnes qui les gèrent, ont leur mot à dire sur leurs marchés respectifs, prouvant que chaque lieu est un mouvement stratégique pour MB&F et les M.A.D. Gallery, « Pour commencer, chaque œuvre d’artiste doit correspondre à la philosophie et au concept de la galerie », explique Wael Al Najjar, manager de la M.A.D. Gallery de Dubaï. « Nous sommes une petite équipe à choisir les artistes que nous exposons dans les M.A.D. Gallery. Chaque membre de l’équipe fait valoir son opinion à propos d’un artiste à exposer, l’équipe entière doit littéralement tomber amoureuse de l’œuvre et nous devons parvenir à un accord. Comme toujours en art, c’est très subjectif ! »

M.A.D. beyond borders

MB&F M.A.D. Gallery Dubai © M.A.D. Gallery

Cependant, l’art mécanique n’est pas toujours pour tout le monde. Jack Ho, manager de la M.A.D. Gallery de Hong Kong et directeur général d’Elegant Watch & Jewellery, explique que sur ce marché en particulier, la taille compte : « Nous aimons être pragmatiques à propos de la taille des instruments, car notre client-cible, qu’il soit local ou de passage, préfèrera quelque chose d’aussi pratique et compact qu’intéressant », affirme Ho.

« La mentalité asiatique de notre clientèle est différente, il est assez difficile de comprendre la combinaison de l’art et des montres », dit Lori Shen, manager de la M.A.D. Gallery de Taipeh et propriétaire de Swiss Prestige Taiwan. C’est notre défi : faire en sorte que les amoureux de l’art et des montres apprécient ce concept ».

M.A.D. beyond borders

MB&F M.A.D. Gallery Taipei © M.A.D. Gallery

Mais de façon unanime tous les managers des M.A.D. Gallery sont d’accord : le succès des M.A.D. Gallery est dû au fait qu’il n’y a rien de comparable dans leurs régions respectives.

M.A.D. beyond borders

MB&F M.A.D. Gallery Taipei © M.A.D. Gallery

« Nous sommes les seuls à faire cela dans la région », affirme Wael Al Najjar. « Ce genre d’art est très singulier et compliqué, et les artisans qui produisent ce type de pièces ne disposent pas de lieux adéquats pour exposer leur art. Un endroit comme la M.A.D. Gallery aide ces artistes à créer leur prochaine œuvre chaque fois que nous favorisons la vente de l’une de leurs pièces. » Et selon Jack Ho, il s’agit en partie de redynamiser la vente traditionnelle : « Nous croyons que la M.A.D. Gallery peut développer notre clientèle ainsi que procurer un concept de vente novateur pour nos clients, particulièrement ceux qui en ont déjà assez du concept de vente traditionnel. »

M.A.D. beyond borders

MB&F M.A.D. Gallery Taipei © M.A.D. Gallery

Lori Shen va plus loin et explique que les M.A.D. Gallery tendent à faire réfléchir les gens sur ce qu’ils pensent habituellement qu’est « l’art ». « Pour la plupart des gens, l’art est une peinture ou une sculpture, voilà pourquoi il est important que nous ouvrions la porte aux instruments mécaniques artistiques », explique Shen. « C’est très différent des boutiques horlogères et des galeries d’art traditionnelles. Qui a dit que les galeries étaient ennuyeuses ? »

 

Vous aimerez aussi

La marque

Les premières années du troisième millénaire ont apporté au monde une nouvelle référence en matière d’horlogerie connue sous le nom d’art cinétique horloger.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >