X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Breguet

Rechercher dans :
Arije - L’expérience immersive d’Arije

Arije L’expérience immersive d’Arije

L’ « expérience client » est au cœur de tous les manuels de marketing. L’horlogerie ne fait pas exception mais, lorsqu’il s’agit de la décliner concrètement, chacun y va de sa recette. Et celle d’Arije est particulièrement élaborée.

Le chiffre donne le tournis : de 250 mètres carrés, le flagship parisien d’Arije est passé à 1600 mètres carrés. Une multiplication par 6. C’est probablement l’un des temples horlo-joailliers les plus vastes d’Europe. Et pour lui, il a fallu tout inventer : de l’accueil au circuit clients, des matériaux aux couleurs, des présentoirs aux vitrines, des espaces de vente jusqu’à ceux de service. La marque a dû développer un concept à 360° qui prend en charge le client depuis le sas d’entrée...jusqu’à celui de sortie.

100% sur mesure

Premier réflexe de la marque : tout est développé sur mesure. On imagine évidemment les meubles et aménagements, mais Arije ne s’arrête pas là. Pour que l’expérience client soit la plus complète possible, la maison a développé ses propres musiques (différentes selon les étages), ses propres gammes de parfums, et même...son propre café. Au niveau -1, il sera possible de déguster un Expresso Arije dont la marque détient seule la recette.

L’expérience immersive d’Arije

Boutique Arije © Arije

Pour naviguer dans cet univers réparti sur trois niveaux, Arije a développé un véritable tour guidé, comme dans un musée. Chaque hôte ou hôtesse d’accueil est habilitée à prendre en charge tout client qui souhaite simplement visiter l’immense complexe Arije, suivant un parcours prédéterminé. Il vise encore une fois à prolonger l’expérience client en l’amenant au plus près des choix opérés par Arije : pourquoi telle finition, telle implantation ou telle décoration.

Dans tous les sens

Pour renforcer l’empreinte du lieu, Arije a développé un ensemble architectural qui s’adresse aux conq sens : la vue, avec les lumières et reflets, orientés principalement vers l’or doux et chatoyant ; l’ouïe, avec la bande-son confectionnée sur mesure par la maison, agrémentée de gazouillis d’oiseaux dès le sas d’entrée ; l’odorat, les différents espaces ayant chacun leur propre univers olfactif ; le toucher, avec la prédominance du cuir (pour les plateaux), des tissus (pour les fauteuils) et d’une épaisse moquette (sous chaque bureau) ; et le goût, avec le fameux Expresso Arije.

L’expérience immersive d’Arije

Boutique Arije © Arije

Choix stratégiques

Au-delà de l’ambiance, qui contribue au bien-être général du client et donc à sa bonne disposition pour consommer, Arije a opté pour quelques partis pris forts. Déjà, horlogerie et joaillerie sont associées, en un rez-de-chaussée qui alterne les vitrines de bijoux et des montres. Ensuite, et c’est une approche rare dans le métier, Arije a développé en son niveau inférieur un espace Art de Vivre. Il accueille les pièces de grandes maisons sans aucun lien avec l’horlogerie ni la joaillerie : Baccarat, Haviland, Lalique, sans compter un certain nombre de griffes dans le domaine de l’écriture, des cigares, ou des parfums de niche. Et pour les clients qui souhaitent rester discrets, une VIP Room a été dressée au 1er étage, avec sa propre bibliothèque. Une alcôve sur-mesure pour les parents de jeunes enfants qui, eux, pourront patienter dans une aire de poufs en cuir qu’ils semblent déjà s’être attribués. Il n’est jamais trop tôt pour se forger sa première « expérience client »...

L’expérience immersive d’Arije

Boutique Arije © Arije

Des clients aux partenaires

C’est dans ce vaste univers sensoriel que les marques déploient leur propre univers. De Rolex à Baume & Mercier, de Bovet à Glashütte Original en passant par Chopard, chacune déploie son propre univers : codes couleurs, PLV et, bien évidemment, modèles en cours. Le vert Rolex côtoie donc le rouge Cartier, et ces grandes maisons disposent de corners dédiés, presque des « shop in shop ».

L’expérience immersive d’Arije

Boutique Arije © Arije

A leurs côtés, des maisons à la notoriété et à la production plus confidentielle, telle Bovet, se voient offrir des vitrines dites « stèles » qui mettent en valeur quelques rares pièces. S’y adjoignent des maisons comme Baume & Mercier, plus accessible, ou comme Chopard, l’une des rares à être à la croisée des mondes horlogers et joailliers – et la force de l’univers d’Arije est précisément d’intégrer tous ces univers de marque différents au sein d’une même expérience client, fluide et homogène. Un cas d’école, à découvrir rue Pierre Charon, à Paris.

Vous aimerez aussi