×

Cette recherche est sponsorisée par Ulysse Nardin

Rechercher dans :
Hermès - Peinture miniature

Hermès Peinture miniature

Si les montres mécaniques ultra précises sont une face de la haute horlogerie, l’autre présente des expressions plus poétiques et figuratives du chronométrage, un domaine dans lequel Hermès règne en maître.

A Baselworld cette année, la maison parisienne a créé deux des montres les plus commentées de la foire : l’Heure Impatiente et la délicieusement nommée Grrrrr, toutes les deux dans la collection Slim d’Hermès. La première évoque l’idée d’anticipation – on pense à un rendez-vous clandestin – avec un indicateur de compte à rebours de 60 minutes. Tandis que Grrrrr présente sur un cadran en émail miniature un ours brun hirsute dont le regard décentré nous fixe malicieusement à travers la glace.

Grrrrr s’inspire d’un carré Hermès dessiné par l’artiste britannique Alice Shirley, dont les thèmes puisés dans la nature – qui vont d’animaux et de plantes jusqu’à des monstres marins en passant par les plaques tectoniques – ont orné les tissus, les vêtements de plage et la décoration d’intérieur Hermès depuis 2012. De fait, les foulards de la maison sont une grande source d’inspiration pour La Montre Hermès, et d’ailleurs quatre nouvelles pièces peintes miniatures ont récemment été lancées, dont deux avec des motifs tirés des carrés.

Peinture miniature

Grrrrr © Hermès

La main d’Alice Shirley dessine à nouveau, cette fois sur la Slim d’Hermès Dans un jardin anglais, des animaux minuscules évoluant dans un environnement mythique et sylvestre. Tandis que la Slim d’Hermès Promenade de Longchamp, œuvre du collaborateur de longue date d’Hermès Philippe Ledoux, affiche des tons couleur terre plus automnaux. Ledoux est connu pour ses scènes équestres aristocratiques et ce modèle illustre une rencontre élégante entre un homme, une femme et leurs destriers respectifs.

Philippe Delhotal, directeur artistique de La Montre Hermès, explique que le choix des motifs des carrés pour les cadrans de montres est un équilibre délicat entre la précision des détails et la faisabilité. « Cela doit être exactement comme le modèle », explique-t-il. « On commence par un croquis du dessin entier, puis on applique la couleur à la base et finalement on ajoute les détails avec des couleurs plus foncées et plus claires à l’aide de pinceaux très fins. » Chaque cadran peut nécessiter jusqu’à 15 jours de travail, et avec des températures de cuisson très élevées, les casses ne sont pas rares.
 
Ces deux modèles arborent un boîtier de 39,5 mm en or blanc et sont étanches à 3 bars. Ils abritent le calibre mécanique à remontage automatique ultraplat (2,6 mm) H1950. Limités à 12 exemplaires chacun, les cadrans sont fabriqués essentiellement en os de chameau, un matériau poreux et poudreux qui absorbe très bien la couleur et que M. Delhotal qualifie « de très fort et intense, mais également fragile ». Faisant revivre un ancien art décoratif persan utilisé pour la peinture miniature littéraire et les recueils religieux, l’os de chameau est utilisé pour la première fois en horlogerie, précise Philippe Delhotal.

Peinture miniature

Slim d’Hermès Dans un Jardin anglais et Slim d’Hermès Promenade de Longchamp © Hermès

Sa pièce favorite, ajoute-t-il, est la montre « Dans un jardin anglais » de couleur bleue (elle existe en trois couleurs), une nuance qui évoque les racines persanes de la technique et qui présente « une profondeur puissante » grâce à ses différents tons de bleu. « Elle est froide et chaude à la fois. »

La nature prête aussi ses mystères aux autres créations. La Slim d’Hermès Marche du Zambèze partage des caractéristiques techniques avec les pièces mentionnées plus haut, mais avec des animaux sauvages exotiques – un zèbre, un léopard, une éléphante et son éléphanteau peints de façon saisissante – brillant sur un cadran en nacre. Et il y a enfin l’Arceau Tyger Tyger, encore une création d’Alice Shirley, mais qui se mêle ici aux mains expertes d’Anita Porchet, l’émailleuse de génie derrière les pièces remarquables de métiers d’art de marques comme Patek Philippe et Vacheron Constantin. Ici elle donne vie au magnifique tigre de Shirley éclairé par la lune en combinant la peinture miniature avec l’émail cloisonné, encore accentué par des effets de clair-obscur. Œuvre unique en son genre, cette montre en or blanc de 41 mm de diamètre est animée par un mouvement mécanique à remontage automatique de 3,7 mm d’épaisseur, et dotée d’une réserve de marche de 50 heures.

Peinture miniature

Slim d’Hermès Marche du Zambèze et Arceau Tyger Tyger © Hermès

La marque

« La Montre Hermès » adopte une philosophie hédoniste qui valorise la création de garde-temps contemporains et épurés.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi