X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par GENUS

Rechercher dans :
GTE - Superwatch Revealed

GTE Superwatch Revealed

The first annual GTE Superwatch award was handed out last night at Geneva's CIGC. Courageous independent Frédéric Jouvenot's efforts will now be well compensated.


WORLDTEMPUS - 18 January 2011

Louis Nardin, translation Elizabeth Lilly Doerr

Hier soir au Centre international de conférence de Genève, la tension était palpable. Au moins 400 personnes s'étaient déplacées dans les couloirs du petit salon pour discuter, boire une coupe de champagne Laurent Perrier et découvrir avec impatience les résultats de la première édition du GTE Superwatch award.

GTE_329661_0Transparent, le processus de vote s'est fait moyennant un fort engagement du jury qui comprenait plusieurs personnalités de l'horlogerie à savoir la responsable de la version anglaise de Worldtempus Elizabeth Doerr, l'horloger à l'origine de calibres des plus créatifs Jean-Marc Wiederrecht d'Agenhor; le Professeur de design à l'Université des Arts de Berlin Axel Kufus; le responsable du département horlogerie de Sotheby's Geoffroy Ader; Mohammed A.M. Seddiqi de l'important détaillant moyen-oriental Ahmed Seddiqi & Sons; et le maître de cérémonie en plus d'être le rédacteur en chef de Plaza Watch comme l'un des initiateurs du concours, Anders Modig. Le jury votait en notant les montres sur une échelle de un à dix dans trois catégorie: technologie, design et avant-garde. Evidemment, évaluer les 27 pièces inscrites sans grille d'évaluation n'aurait livré aucun résultat valable. C'est pourquoi le système de points mis en place a réussi à dégager les caractéristiques significatives de chaque montre et à distinguer lesquelles seront certainement appelées à devenir des classiques contemporains. Et dans ce cas, le début d'une carrière prometteuse.GTE_329661_1Rassemblés sur la petite scène, Anders Modig et Vimol Studer, organisatrice du GTE ont annoncé que la troisème place revenait à la Tensus de l'Heritage Watch Manufactory de Karsten Fraessdor, visiblement ému et qui a considéré ce score comme une réussite totale pour sa jeune marque à l'origine de calibres maisons à force constante et de montres dessinées par la star du design horloger Eric Giroud. La seconde place, avec une mention spéciale, est allée à la Type 1001 de Ressens du designer industriel belge Benoît Mintiens qui a réussi à créer une montre à la fois moderne et classique sur la base d'un calibre ETA 2824 et en y ajoutant un module d'affichage de l'heure par disques tout à fait limpide à lire et clairement innovant.

GTE_329661_2Le premier prix est revenu à Frédéric Jouvenot pour son modèle Helios Solar Deity. Sa réinterprétation de l'heure sautante selon une vision du temps liée au soleil a convaincu le jury. L'affichage par 12 cônes positionnés en étoile depuis le centre et qui pivotent à chaque nouvelle heure pour présenter soit une face claire ou alors une sombre suivant qu'on aille vers midi ou vers minuit a séduit. Basé sur une base Concepto, ce mécanisme justifie complètement cette distinction. Une exécution technique sans fautes combinée à un design ingénieux incarnaient parfaitement la nouveauté et l'avant-garde défendue par la compétition.

GTE_329661_3Après la cérémonie, Thibault van Deuren, responsable des ventes de Jouvenot, a révélé que l'horloger  - qui avait réalisé un tourbillon mystérieux à l'âge de 27 ans déjà - était sur le point d'abandonner son projet comme indépendant une année auparavant. Il est certain que ce prix devrait redonner un nouvel élan à cette marque âgée de 3 ans - et la récomppense, évalué à 50'000 euros incluant un stand gratuit pour l'année suivante et de la publicité dans Plaza Watch ne devrait pas faire de mal.