×

Cette recherche est sponsorisée par Ulysse Nardin

Rechercher dans :
GPHG - Grand Prix d'Horlogerie de Genève
GPHG - Métiers d’Art : la prédominance des techniques ancestrales

GPHG Métiers d’Art : la prédominance des techniques ancestrales

Les montres de la catégorie Métiers d’Art du GPHG 2017 proposent un large éventail de techniques artistiques au service de thèmes très variés

L’examen des techniques artistiques que les six finalistes de la catégorie Métiers d’Art du Grand Prix d’Horlogerie de Genève 2017 mettent en valeur nous entraîne d’un petit village du Val-de-Travers, en Suisse, jusqu’au Japon. Un véritable inventaire à la Prévert - os de chameau, Longchamp, pivoines, Joker, plumes de canard, Copernic, laser, Unryuan – scande la poésie de ces pièces artistiques dont les thèmes d’inspiration vont de l’astronomie au cinéma, en passant par les fleurs.

Gravure fleurisanne

La gravure fleurisanne que met en vedette la montre L.U.C XP Esprit de Fleurier Peony de Chopard doit son nom au village de Fleurier où elle apparaît au XIXe. Il s’agit d’une gravure en relief exécutée par un artisan qui creuse le métal autour du motif qu’il souhaite faire ressortir. Les fleurs et volutes typiques de la gravure fleurisanne s’inspirent du nom même du village réputé pour ses abords fleuris. Chopard a choisi les pivoines (peony, en anglais) pour les huit pièces de cette édition limitée. Dorées et serties de diamants, elles éclosent sur le fond en or gris, à la finition grenée. Le même travail de gravure en volume et de dorure a été appliqué sur les ponts et le micro-rotor du mouvement manufacture à remontage automatique.

Métiers d’Art : la prédominance des techniques ancestrales

Slim d'Hermès Promenade de Longchamp et L.U.C XP Esprit de Fleurier Peony de Chopard

 

Miniature persane, laque et plumes

Direction le Moyen-Orient pour la miniature persane ancestrale, bien connue dans les illustrations de livres. Mais les artisans utilisaient aussi la poudre d’os de chameau comme support de leurs minutieuses peintures, exécutées à l’aide de pinceaux en poils d’écureuil ou de chats persans. Hermès reprend cette technique orientale et ce même matériau pour le cadran de sa Slim Promenade de Longchamp, qu’elle gratifie cependant d’un sujet parisien et romantique inspiré par un carré dessiné par Philippe Ledoux dans les années 1960.

Tout aussi ancestrale, la laque japonaise que le fameux studio Unryuan a exécuté sur le cadran, les ponts et le double fond de la pièce unique Aki-No-Kure de Voutilainen, dépeint une scène abstraite automnale d’inspiration philosophique sur le thème du cercle de vie. Et traditionnel également est l’art de la plumasserie qui, en France, naît à la fin du XVIe et connaîtra son âge d’or dès 1860 et jusqu’à la Première Guerre Mondiale, dans la mode vestimentaire et la chapellerie. Ce métier d’art décliné en version miniature investit tout le cadran de la série limitée que Piaget présente cette année. Choix des plumes – canard, paon, coq – nettoyage au savon, stabilisation à la vapeur, retaillage, lissage, et assemblage en un harmonieux motif coloré et irisé attestent de la virtuosité de l’artiste plumassière créatrice de cette pièce, alors que les grandes plumes du bracelet rappellent les impressionnants panaches des chapeaux des dames d’antan.

Métiers d’Art : la prédominance des techniques ancestrales

Aki-No-Kure de Voutilainen and Altiplano Art & Excellence Marqueterie de Plumes de Piaget

Gravure de saphir au laser

Pièce de résistance de cette catégorie, le garde-temps « Métiers d’Art » de Vacheron Constantin combine une innovante sculpture au laser, utilisée pour découper les signes du zodiaque en saphir, une traditionnelle gravure sur or (la Terre et le Soleil), le grenage (les océans) et la peinture à la main pour le sous-cadran bleu nuit. Cet inventaire technique ne rend pas justice à la beauté de cette pièce où la transparence mystérieuse des superbes symboles du zodiaque, inspirés de dessins du cartographe Andreas Cellarius (XVIIe siècle), met en relief le soleil rayonnant au centre. Terre et Lune sont animées conformément aux règles de l’astronomie par un mécanisme de grande précision qui ne devra être corrigé que d’un jour tous les 8000 ans ! Aucune aiguille traditionnelle ne vient troubler cette scénographie cosmique, les heures et minutes étant pointées par deux triangles en or survolant discrètement le pourtour du cadran.

Métiers d’Art : la prédominance des techniques ancestrales

La montre Joker de Konstantin Chaykin utilise quant à elle la lune pour animer le sourire de sa figure inspirée par le pop-art et les heures et minutes pour définir son regard. Une pièce décalée qui joue les trouble-fête dans cette catégorie. 

Métiers d’Art : la prédominance des techniques ancestrales

Joker de Konstantin Chaykin

 Voir la cérémonie du GPHG

Les marques

La Maison Chopard incarne à la perfection l’alliance entre horlogerie et joaillerie. En tout temps, elle a su répondre aux attentes de son époque, en s'appuyant sur quatre valeurs essentielles : Le...

En savoir plus >

« La Montre Hermès » adopte une philosophie hédoniste qui valorise la création de garde-temps contemporains et épurés.

En savoir plus >

140 ans d’histoire ininterrompue ont permis à Piaget de se forger une expertise joaillière et horlogère unique. Véritable manufacture de Haute Horlogerie où cohabitent l’art de l’extra-plat avec...

En savoir plus >

Entrer dans l’histoire de Vacheron Constantin, c’est entreprendre un voyage initiatique à travers l’excellence d’une horlogerie séculaire. Chaque pièce procède d’un souffle créatif qui anime...

En savoir plus >

Vous aimerez aussi