×

Cette recherche est sponsorisée par Meccaniche Veloci

Rechercher dans :
Richard Mille - Rallye des Princesses 2018

Richard Mille Rallye des Princesses 2018

Dimanche 3 juin, place Vendôme, à Paris, les 90 véhicules historiques et leurs 180 pilotes et co-pilotes ont pris le départ du rallye des Princesses.

Pour la première fois en 19 éditions, le rallye a pris la direction du Sud Ouest. Pour Richard MIlle, partenaire titre pour la 4e année consécutive, l’idée était de faire vivre une véritable expérience immersive. Pour ce faire, elle avait mis à disposition 4 Porsche 356 de 1963, une 911 de 1973, ainsi qu’une Mercedes Pagode 250sl de 1969. 6 équipages ont ainsi pu vivre pour la toute première fois, un rallye de l’intérieur. Le rallye n’est pas une simple promenade. Road book, zone de régularité, point de passage obligatoire, contrôle permanent de la vitesse moyenne, les équipages ont fort à faire pour rester dans le rythme. 

Prenant la direction du Zoo de Beauval, les concurrentes ont pu découvrir sous le soleil, la mythique RN20, passage obligé des vacanciers d’antan en partance pour les Pyrénées ou l’Espagne. Dès la première zone de régularité, nos équipages ont pu saisir toute la subtilité de l’épreuve : coller au plus près de la vitesse moyenne de 50km/h. Il faut donc à chaque virage, à chaque stop, relancer la voiture en permanence pour compenser toutes ces infimes pertes d’allure. Un oeil sur le cadenceur, un sur le tachymètre, le 3e sur la route, sous les indications millimétrées de la co-pilote le nez sur ses notes, cette première épreuve a donné du fil à retordre aux pilotes novices.

Rallye des Princesse 2018

© Richard Mille

Le second jour, l’étape « Navigation et Châteaux » a mis à rude épreuve l’acuité des copilotes dans le pays berrichon de Georges Sand. Avec une invité surprise : la pluie, en trombes ! Ce qui pour ces véhicule historique est un sujet de préoccupation : au delà du lent passage de balais d’essuie-glace à l’efficacité contestable, les voitures ont eu maille à partir avec de véritables inondations, dont certaines ont provoqué quelques pannes. Mais grâce à la rapidité de l’assistance et la diligence de l’organisation, la plupart d’entre elles ont pu repartir et rallier la ville étape de Vichy. 

Lors de la journée suivante, visant à rallier Toulouse le long d’un parcours de 482km, la météo ne s’est pas révélée plus clémente, allant de mal en pis au fur et à mesure que la ville rose s’annonçait. A telle enseigne que véritables éboulements lors de la traversée de l’Aubrac ont contraints les organisateurs par mesure de sécurité à annuler certaines épreuves de régularité. Pour quelques équipages, ces torrents d’eau ont transformé les autos en piscine, et eu raison de leur mécanique. 

Rallye des Princesse 2018

© Richard Mille

Au petit matin du 4e jour, direction l'Espagne, sous le soleil, avec l'ascension de deux cols de légende, le Soulor et l’Aubisque, et passage par celui du Pourtalet.

Après 1500 km parcourus, la dernière étape mena les concurrentes aux portes Biarritz pour y franchir la ligne d’arrivée. Pour l’organisation, l’heure des comptages approches. Il faut méticuleusement vérifier tous les points accumulés tout au long de la semaine, avant d’annoncer le verdict. Résultat: Adeline Paquiers et Héléna Euvrard imposent leur AC Cobra in extremis devant la MINI Cooper de Marie Périn et Edith Ragot. Une victoire qui salue la régularité et l’expérience de l’équipage qui revendiquait déjà quelques participations à l’épreuve.

Rallye des Princesse 2018

© Richard Mille

Pour Vivianne Zaniroli, organisatrice de la course, « Cette 19e édition était vraiment passionnante et les 90 équipages qui nous ont rejoint ne s’y sont pas trompés. Le plateau était impressionnant, tant en quantité qu’en qualité et confirme, une fois encore, le succès croissant que connaît le Rallye des Princesses Richard Mille avec 50% de nouvelles participantes cette année ».

Le rendez-vous est pris pour l’année prochaine avec le 20e Rallye des Princesses Richard Mille, une édition anniversaire qui se promet forte en émotion pour la famille Zaniroli qui écrit l’histoire de la course de régularité au féminin, avec le soutien indéfectible de Richard Mille.

Précision, persévérance, détermination, travail d’équipe sont autant de valeur communes aux participantes et à Richard Mille qui présentait juste avant le rallye la nouvelle RM 71-01 Tourbillon Automatique Talisman, son premier calibre tourbillon automatique entièrement développé par la manufacture.

La marque

Richard Mille n’a pas cherché à se faire une place dans l’univers horloger, il l’a créée, avec le souci constant de ne rien tenir pour acquis et de faire de l'innovation et de la technique extrême, ses moteurs.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi