X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Ferdinand Berthoud

Rechercher dans :
Richard Mille - 7e édition des Voiles de St Barth

Richard Mille 7e édition des Voiles de St Barth

L’édition 2016 des désormais célèbres régates antillaises, dont Richard Mille est le partenaire principal, s’est achevée le samedi 16 avril sur la victoire de Proteus, maxi-yacht américain de 72 pieds.

De nouveau cette année, la manifestation a tenu ses promesses de démesure. Les unités les plus prestigieuses au monde s’étaient données rendez-vous dans la baie de Gustavia, pour s’affronter sur un plan d’eau exceptionnel. C’est Proteus, mené par Stu Bannatyne et propriété de l’Américain George Sakellaris qui termine en tête du classement des Maxi Yachts de la 7e édition des Voiles de St Barth. L’équipage s’est vu remettre la RM 60-01 Chronographe Flyback Régate.

La RM 60-01 est animée par un calibre automatique RMAC2 en titane grade 5. Il est doté de 55 heures de réserve de marche, d’un balancier à inertie variable et des fonctions chronographe flyback, calendrier annuel, date surdimensionnée et UTC. La RM 60-01 facilite la navigation grâce à sa lunette tournante ponctuée des quatre points cardinaux et d’un disque gradué à 360° avec échelle des 24 heures. Par sa capacité à orienter le marin sans calcul supplémentaire aussi bien dans l’hémisphère nord que dans l’hémisphère sud, elle se démarque des autres montres de navigation

Richard Mille - RM 60-01

« Richard a tout de suite compris le sens des Voiles de St Barth, mélange de technologie et de plaisir en parfait accord avec le concept de ses montres, précise François Tolède, organisateur des Voiles. La marque fabrique de véritables machines de course pour le poignet et nous, nous réunissons les “Formule 1 des mers” les plus rapides. Cela colle parfaitement à l’esprit de Richard Mille. Depuis la première édition il y a bientôt huit ans, il est un partenaire fidèle, investi. La maison croit en la pérennité de cet événement. Elle nous aide à en améliorer l’organisation et à le développer. »

Pour cette 7e édition des Voiles de St Barth, pas moins de 21 parcours différents ont été proposés à 9 classes de bateaux de 24 à 100 pieds. Si les conditions de navigation ont mis les nerfs des marins à rude épreuve tout au long de la semaine, la dernière journée s’est avérée déterminante. A la bagarre pour la première place dans la classe des Maxi 1 avec l’autre Maxi 72 de la flotte, Proteus et Momo étaient en effet à égalité de points à l’aube de la dernière manche, jusqu’à ce que ce dernier se fasse piéger dans un trou d’air. L’équipage, emmené par Stu Bannatyne, a pu ainsi revenir sur son concurrent et le doubler à quelques mètres de la ligne d’arrivée.

Richard Mille - 7e édition Voiles de St Barth

Rendez vous pour la 8e édition des Voiles de St Barth sur les pontons de Gustavia du 10 au 15 avril 2017.

 

Vous aimerez aussi

La marque

Richard Mille n’a pas cherché à se faire une place dans l’univers horloger, il l’a créée, avec le souci constant de ne rien tenir pour acquis et de faire de l'innovation et de la technique extrême, ses moteurs.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >