X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Urban Jürgensen

Rechercher dans :
Rebellion - Racing deuxième de ses dernières 24 Heures du Mans

Rebellion Racing deuxième de ses dernières 24 Heures du Mans

Pour sa 13e et dernière participation aux 24 Heures du Mans, Rebellion Racing a décroché son meilleur résultat de son histoire au classement général de la mythique course d’Endurance. Les rebelles n’ont malheureusement pas pu partager ce moment avec leurs fans.

Rebellion Racing abordait ce week-end avec l’envie de tirer sa révérence de la meilleure manière après de nombreux mois de préparation. Les deux équipages des Rebellion R13 ont débuté leur week-end jeudi par 10 heures d’essais et 45 minutes de qualifications.

L’écurie helvète ne perd pas une seconde pour commencer le travail en vue de la course lors des essais libres. Les mécaniciens ont dû travailler très dur pour changer le moteur de la R13 N.1 afin qu’elle soit prête pour les qualifications. En essais libres 3, Rebellion sort les griffes et réalise le meilleur temps grâce à un tour en 3:19.158 de Louis Delétraz.

Racing deuxième de ses dernières 24 Heures du Mans

Le Mans 24h, Le Mans, France © Rebellion

Rebellion Racing relève le défi de l’Hyperpole vendredi, avec Gustavo Menezes sur la N.1 et Louis Delétraz sur la N.3. Le talentueux pilote américain réalise la pole provisoire en 3:15.822 avant d’être détrôné par la Toyota N.7 pour seulement 5 dixièmes de seconde ! Sur la voiture sœur, Louis Delétraz s’en sort aussi très bien pour sa première participation en réalisant le 4e chrono.

Le moment tant attendu est arrivé, le départ des 24 Heures du Mans est donné 463 jours après l’arrivée de la dernière édition. Bruno Senna, sur la R13 N.1, et Nathanaël Berthon, sur la R13 N.3, prennent un excellent départ et se portent à la hauteur des Toyota. Bruno Senna prend même la tête pendant quelques mètres avant le premier freinage où la Toyota est mieux placée pour reprendre les commandes. Bruno Senna réalise le meilleur tour en course dans le 4e tour en 3 :19.264. Suite à des problèmes pour la Toyota #8, Nathanaël Berthon remonte au 3e rang dans la première heure. Alors que les pilotes se relayent et enchaînent les relais en piste, les Rebellion R13 tournent comme des horloges.

Racing deuxième de ses dernières 24 Heures du Mans

Le Mans 24h, Le Mans, France © Rebellion

Dans la nuit, peu après la mi-course, la Toyota N.7 de tête rentre dans son garage ce qui permet à Gustavo Menezes de remonter 2e au volant de la N.1 et à Romain Dumas de se classer 3e sur la N.3. Au lever du jour, les positions sont inchangées avec Norman Nato 2e sur la N.1 et Nathanaël Berthon 3e sur la N.3. Un problème avec le capot avant fait perdre 5 minutes à la R13 N.1 qui ressort des stands juste derrière la N.3. Les deux voitures sont ensuite roues dans roues et s’offrent un très beau duel. Louis Delétraz grimpe dans la N.3 mais perd du temps, ainsi que la 2e place, car la voiture a dû mal à redémarrer à cause d’un embrayage fatigué.

Peu avant la dernière heure, Louis se loupe au freinage d’Indianapolis et un léger choc avec le mur de pneus endommage l’avant. L’équipe procède au changement du museau et de l’aileron arrière mais lorsque le pilote veut repartir, l’embrayage continue de faire des siennes et occasionne une grosse perte de temps qui fait chuter la R13 N.3 au 4e rang.

Racing deuxième de ses dernières 24 Heures du Mans

Le Mans24h, Le Mans, France © Rebellion

En franchissant la ligne à la 2e place du classement général derrière la Toyota intouchable à la régulière, Norman Nato, Gustavo Menezes et Bruno Senna grimpent sur le podium pour la sixième fois consécutive cette saison. Un double podium était clairement à la portée de Rebellion Racing sans les soucis d’embrayage rencontrés par Louis Delétraz, Romain Dumas et Nathanaël Berthon dans les dernières heures.

« Félicitations à Toyota pour leur victoire plus que méritée », s'exclame Alexandre Pesci, Président et Propriétaire de Rebellion Racing. « On a travaillé dur pour atteindre cette magnifique deuxième place. Bravo à tout le team pour s’être illustré dans cette belle édition 2020 et d’avoir pendant des heures fait briller très hauts les couleurs de Rebellion Racing. »

« Je suis très fier du travail accompli par l’équipe qui a maintenu une pression saine à Toyota tout au long de cette belle édition 2020 pourtant si particulière », affirme Calim Bouhadra, CEO de Rebellion Corporation.  « Privé d’être aux côtés de toute l’équipe à cause d’un test positif à la Covid-19, c’est le cœur serré que nous quittons la scène des 24 Heures du Mans. »

Racing deuxième de ses dernières 24 Heures du Mans

Le Mans 24h, Le Mans, France © Rebellion

 

Vous aimerez aussi

La marque

C’est la passion des performances ultimes qui anime aussi bien Rebellion Timepieces que Rebellion Racing, deux entités dont les domaines d’activité sont intimement liés.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >