X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Zenith

Rechercher dans :
Rebellion - Deux montres pour le Tour Auto

Rebellion Deux montres pour le Tour Auto

Près de 600 pilotes collectionneurs de voitures classiques se sont élancés du Grand Palais à Paris pour 5 jours de course, encadrée par les montres Rebellion.

Avec 298 véhicules pilotés par des tandems engagés sur 5 plateaux, l’édition du Tour Auto Optic 2000 accepte uniquement les voitures affichant au moins une participation au Tour de France Automobile entre 1951 et 1973. Réunies au sein du Grand Palais la veille du départ le 29 avril, elles ont attiré des milliers de visiteurs amoureux d’automobiles de course classiques. Alfa Romeo, Alpine, Aston Martin, Austin-Healey, BMW, Ferrari, Jaguar, MG, Porsche et autres Shelby Cobra ou Triumph, plusieurs modèles voient leur cote dépasser de loin le million d’euros. Un spectacle rare, voire un « musée événement éphémère et roulant », comme le décrit l’organisateur Patrick Peter, dont les acteurs venus d’une trentaine de pays alternent les étapes sur routes et circuits entre Paris et Lyon pour remonter en beauté sur Deauville, traversant plus d’une centaine de communes françaises. L’étape au circuit Bugatti – Le Mans reste incontournable. Le classement régularité, respectant la grande tradition des rallyes, rassemble deux plateaux et le classement compétition (ou VHC pour véhicules historiques de compétition) les trois derniers. Chaque soir, les pilotes prennent part aux dîners officiels, où de grands chefs leur mitonnent de bons petits plats. Les frais d’inscription s’élèvent à 10 000 euros auxquels il convient d’ajouter au moins la moitié en plus pour l’assistance en course. Quel horloger ne s’intéresserait pas à ce concentré de grands enfants plutôt aisés, passionnés de design et de mécanique ? Seul Rebellion peut se targuer de la double légitimité, avec Rebellion Timepieces et Rebellion Racing, dont les deux équipes accompagnent les pilotes tout au long de la course et les accueillent sur chaque étape.

Deux montres pour le Tour Auto

© Mathieu Bonnevie

La seule marque horlogère avec écurie automobile intégrée

La symbiose entre Rebellion Racing et la marque horlogère Rebellion est récemment montée en intensité. En douze ans, l’écurie de course automobile basée sur les bords du Léman s’est forgé une réputation incomparable dans l’univers de l’endurance, à la fois pour son amour du milieu, sa générosité et ses performances exceptionnelles, en tant que seule équipe privée capable de tenir en respect les grandes marques automobiles. La célèbre bande dessinée Michel Vaillant lui a même consacré un livre. Aux poignets des pilotes, les montres Rebellion fascinent tant par leur ADN mécanique puissant que par la diversité de leurs designs, fortement inspirés par les bolides, dans tous les segments de prix. L’entrée de gamme s’est renforcée cet hiver avec la série limitée de la collection Twenty-One dédiée au Rallye Dakar, dont Rebellion était le chronométreur officiel. Propriétaire des deux entités jumelles Rebellion ainsi que de Rebellion Motors, dont les ateliers entretiennent et testent les voitures modernes et vintage, Alexandre Pesci a décidé de passer la vitesse supérieure en accrochant le Tour Auto à son palmarès. Sa Jaguar Type E sert de voiture ouvreuse au départ de Paris, pilotée par Bruno Senna et Nicolas Prost qui portent chacun l’une des deux séries limitées en titane dédiées au Tour Auto. Le même week-end, Rebellion apporte également son soutien au 24H Karting Essec, la plus grande course automobile étudiante en Europe.

Deux montres pour le Tour Auto

© WorldTempus/Brice Lechevalier

Re-Volt et Wraith Tour Auto

La robustesse, le titane, les tonalités tricolores du Tour Auto et un remontage manuel du mouvement distinguent les deux séries limitées frappées du logo fléché rouge du Tour Auto réalisées par les montres Rebellion pour célébrer ce tout nouveau partenariat. Produit en 28 exemplaires, le chronographe Wraith Tour Auto jouit déjà d’une bonne notoriété dans le milieu de la course d’endurance, dans la mesure où cette collection a été associée à des courses telles que Le Mans Series par exemple. Clin d’œil aux bolides automobiles, sa petite seconde à 9h évoque une roue aux jantes rouges. Au poignet, sa légèreté contraste avec les dimensions généreuses de son boîtier, finalement très confortable. Son prix reste inférieur à 10 000 euros, pour rester dans les montants pratiqués sur le Tour Auto ! Il faut compter un peu plus du double pour la Re-Volt au cadran squeletté et au boîtier de forme tonneau, qui dégage plus de sophistication et dont la production se limite à 18 pièces.

Deux montres pour le Tour Auto

La Wraith Tour Auto au poignet © WorldTempus/Brice Lechevalier

La marque

C’est la passion des performances ultimes qui anime aussi bien Rebellion Timepieces que Rebellion Racing, deux entités dont les domaines d’activité sont intimement liés.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi