×

Cette recherche est sponsorisée par Chanel

Rechercher dans :
GPHG - Grand Prix d'Horlogerie de Genève
GPHG 2016 - Montres inscrites – la parole aux chiffres

GPHG 2016 Montres inscrites – la parole aux chiffres

Analyse des tendances au travers des candidates en lice au GPHG de cette année.

Cette année encore, nous avons soumis les montres candidates au Grand Prix d’Horlogerie de Genève à l’épreuve des statistiques afin de tirer des comparaisons par rapport à l’année dernière et dégager les principales tendances. Première constatation : le nombre de montres inscrites cette année est plus faible qu’en 2015 (175 montres et 86 marques différentes, contre 193 montres l’an dernier), et la distribution des montres dans les 12 catégories est différente. Un moyen intéressant de résumer les candidates est de prendre une valeur moyenne pour un certain nombre de critères afin de dresser le portrait-robot de la montre type qui représente le mieux toutes celles de ce GPHG 2016 et, par extension (étant donné que certaines des grandes marques n’inscrivent aucune pièce au GPHG) le millésime 2016 horloger dans son ensemble.

Nous avons choisi des critères communs à toutes les montres, comme la matière du boîtier, la taille, les fonctions et le prix, qui sont tous inclus dans la liste des montres disponible sur le site officiel du GPHG. L’analyse des données conclut, non sans surprise peut-être, que notre montre type dispose d'un boîtier en acier inoxydable et est très probablement ronde avec un  diamètre de 42mm (41,88mm étant la moyenne exacte, en prenant en compte le côté le plus long pour les montres non-rondes). Mais il y a plus surprenant : le prix moyen s’élève à un peu plus de 97’000 francs suisses. Celui-ci est sans doute faussé par des valeurs extrêmes, comme le million et demi de francs de la Sarcar Goldfish, qui est de loin la montre la plus chère présentée cette année. Cependant, plus d'un quart des montres (42) valent plus de 100’000 francs suisses. Presque la même proportion (41 montres) s’inscrit en dessous de la limite des 8000 francs suisses de la catégorie «Petite Aiguille» des montres «abordables». La moins chère de toutes? Le modèle classique Beatles de Raymond Weil, qui atteint juste les 1500 francs suisses, avec son mouvement mécanique à remontage automatique.

Raymond-weil-maestro_beatles.jpg

La catégorie « Montres dame » remporte le plus gros succès avec 24 concurrentes en lice - une de plus que la catégorie « Montres homme ». Il y a 15 tourbillons en compétition - contre 23 l’année passée, un nombre disproportionné - ce qui reflète vraisemblablement les tendances actuelles du marché. Montblanc et Ulysse Nardin semblent avoir tous deux projeté une surabondance de participants dans cette catégorie tourbillons car ils ont inscrit leurs modèles Minute TimeWalker ExoTourbillon Chronograph Limited Edition et Grand Deck Marine Tourbillon dans la catégorie « Montres de sport ». Nous ne saurons pas avant le 10 novembre si ce choix stratégique s’avèrera payant. Dans l'intervalle, les prétendantes devront passer par une pré-sélection du jury, qui ne gardera que 6 finalistes pour chaque catégorie.

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

Les marques

Montblanc s’attache depuis toujours aux mêmes valeurs : la recherche de la qualité et le savoir-faire artisanal. Cette exigence inflexible des formes, du savoir-faire et des traditions se reflète...

En savoir plus >

Lors de la création de la Marque en 1976, Raymond Weil souhaitait démocratiser la haute horlogerie suisse. Cette approche visionnaire, toujours chère aux trois générations, a permis à la Marque de...

En savoir plus >

Une technologie de pointe alliée à un héritage unique issu de la chronométrie marine, voilà ce qui distingue Ulysse Nardin des autres marques

En savoir plus >

Vous aimerez aussi