X
Restez à l'heure de l'actualité horlogère ! OK
×

Cette recherche est sponsorisée par Urban Jürgensen

Rechercher dans :
WorldTempus Newsletter
Édito - Vive la neige, vive la neige !

Édito Vive la neige, vive la neige !

Les indiscutables liens entre horlogerie et mauvais temps.

Mon titre n’est qu’à moitié sérieux. Je suis une fille des tropiques, et donc, pour moi, moins il y a de neige, et mieux c'est. Il n'en reste pas moins que ce matin, en sortant de mon immeuble, j'ai vu la première neige de l'hiver, une fine couche déposée sur une Peugeot 408 isolée dans la rue, l'air abattue.

C'est mon troisième hiver en Suisse, et on pourrait penser que je me suis habituée à la météo. Eh bien non ! Mais j'ai mis au point une technique pour y faire face – et sans surprise, par des moyens horlogers. A mon avis, le problème principal est que je considère la neige, le gel et le froid en général comme une Mauvaise Chose. La meilleure solution serait donc d’associer psychologiquement la neige (par exemple) avec ce que j'aime ; à savoir les montres. Par association, elle deviendrait alors une Bonne Chose. L'expérience mentale Sub-Zero commence....

On a tendance à penser que les montres d'hiver, toutes blanches, étincelantes et en grande partie serties de pierres précieuses, sont un genre destiné aux femmes. Mesdames et messieurs, garçons et filles, cette idée ne pourrait être plus fausse. Les montres en or dépoli (frosted gold) d'Audemars Piguet, par exemple, ont d’abord été présentées en 2006 comme des modèles féminins, pourtant,  elles sont résolument unisexes. Après tout, la Royal Oak Frosted Gold 41mm a attiré mon attention pour la première fois au Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH) 2017, et elle était au poignet de François-Henry Bennahmias, CEO d'Audemars Piguet. 

Rien ne ressemble plus à la surface travaillée à la main de l'or dépoli que le sol du parc de mon quartier, après une soirée d'hiver particulièrement rude, couvert de microscopiques cristaux de glace qui viennent refléter les rayons obliques du soleil matinal. Et sur la lunette de la Royal Oak, des vis polies à six faces se détache du gel comme les plus brillants et parfaits flocons de neige (vous voyez, je commence déjà à aimer froid.)

Si c'est le tapis de neige blanc et opaque que vous préférez, comme celui que j'ai trouvé en sortant de chez moi l'hiver dernier et où je me suis enfoncée jusqu’à mi-cheville avec mes bottes en daim, alors la Chanel J12 en céramique blanche est la montre qu’il vous faut. La céramique de haute technologie (qui, dans la plupart des cas, est de l'oxyde de zirconium soumis à un processus de frittage) est réputée pour sa forte résistance aux rayures, et sa surface reste pratiquement parfaite même après des années d'usure. Les coussins en céramique d'un blanc immaculé des maillons du bracelet J12 rappellent les casquettes de neige qui coiffent les meubles de jardin ; les hectares de neige vierge autour du site de production de céramique de Châtelain à La Chaux-de-Fonds rappellent les boîtiers et bracelets Chanel fabriqués à l'intérieur. Alors que la zénitude de toute cette neige peut se voir gâchée par une simple empreinte de pas, il en faudra beaucoup pour rayer votre Chanel J12.

Genève est traversée par son célèbre lac, qui devient sombre et maussade lorsque soufflent les vents d'hiver, arrosant les jetées et les promenades qui gèle ensuite dangereusement. Plutôt que de penser à cette glissante menace, il est beaucoup plus agréable d'imaginer des feuilles ondulantes de nacre iridescente, comme sur le cadran de la Jaquet Droz Lady 8 Flower, entouré de halos de diamants givrés.

Il s'agit en fait d'oublier le froid et de tourner ses pensées vers des choses agréables et chaleureuses, ce qui, je suppose, est le seul moyen de survivre à des événements comme la Coupe de Noël de Genève, où les gens habillés comme en été nagent dans le lac en plein hiver, effraient les canards et interrogent sur leur forme mentale (la leur, pas celle des canards).

En fait, vous savez quoi, c'est une pensée tellement extrême que je n’arrive pas à l’atténuer, même en pensant à la l’horlogerie. Gardez vos lacs glacés, vos canards paniqués, et vive la neige ! Je vais passer Noël en famille, à Singapour, et ferai ma Coupe de Noël dans la piscine de mes parents.

Lecture 1 commentaire(s)

16 Décembre 2019
Stephane Tencer
Edito sympa et original et belles images pour raconter le froid vu par une fille des tropiques. J'éspère que la méthode coué et les métaphores horlogères feront effet. Bonnes fêtes......au soleil.