×

Cette recherche est sponsorisée par Ulysse Nardin

Rechercher dans :
Baselworld
Corum - Créativité à contre courant

Corum Créativité à contre courant

« Stream » (« courant » en anglais) est l’une des nouveautés phare de Corum. La marque s’amuse aussi à contre courant avec son irrésistible Bubble. Pourquoi se priver d’être aussi créatif ?

On n’oserait pas comparer Corum à Cartier : aucun patrimoine commun, pas la même histoire, ni les mêmes gammes, encore moins de convergence de style. Et pourtant : les deux maisons partagent cet art très particulier de jouer la forme dans la forme, de construire des boîtes suivant des géométries libres mais maitrisées à la perfection.

Courant alternatif

La nouvelle Golden Bridge joue cette nouvelle partition. Au départ de sa réflexion de style, il y a un état d’esprit : Corum n’aime rien d’autre que d’aller là où personne ne l’attend. L’esprit créatif est guidé par l’audace. Aussi, lorsque la Golden Bridge a connu le succès en se déshabillant pour ne laisser en guise de « cadran » que le seul mouvement baguette, nu, Corum entreprend aujourd’hui de combler le vide et de rhabiller l’ensemble. La nouvelle « GB Stream » offre donc, de part et d’autre de son mouvement vertical, une composition très « Eiffel », un entrelacs de courbes et d’arches. L’ensemble se définit en un mot : architectural. Voire sculptural.


Créativité à contre courant

L’effet est garanti car, loin d’écraser le mouvement, il lui offre au contraire un terrain d’expression nouveau, le streamline qui, au début du siècle, a donné vie à des objets et bâtiments futuristes se distinguant par leurs courbes et tensions extrêmement dynamiques. « La Golden Bridge Stream concentre nos marqueurs identitaires : audace, équilibre, histoire, technique », précise Davide Traxler, CEO. « C’est une pièce qui démontre la versatilité de notre mouvement Bridge. Il conjugue sans peine un courant né il y a près d’un siècle avec nos sensibilités contemporaines au profit d’une pièce forte, à nulle autre pareille ».

Dans l’œil du cyclone

Corum renforce en parallèle ses partenariats autour de sa Bubble. C’est aujourd’hui au tour du jeune DJ italen Matteo Ceccarini de concevoir son propre modèle. Il risque de ne pas passer inaperçu mais telle n’est pas la vocation de la Bubble !
Au centre de cette création pour le moins saisissante on trouve un œil reproduit presque grandeur nature dans une boite de 52 mm. La pièce est dépourvue d’aiguilles, laissant la place à des index périphériques. Ce regard océanique perçant est amplifié par une technique 3D ainsi que par le célèbre dôme saphir propre à la Bubble. La pièce, limitée à 88 exemplaires, se nomme logiquement « Anima », en lien avec la conception antique de l’œil en tant que miroir de l’âme.


Créativité à contre courant

Cette série limitée n’est que la première d’une longue série qui va irriguer toute l’année 2017. Corum annonce d’ores et déjà des collaborations avec le rappeur Booba (trois pièces distinctes), les photographes Juliette Jourdain (Bubble à paillettes) et Matt Barnes (Magical Vodoo). Bien d’autres suivront.

 

Créativité à contre courant

La marque

Corum érige l’audace esthétique à la hauteur de la perfection technique. Par un ensemble de collections puisant dans les fondamentaux de l’horlogerie traditionnelle, la manufacture poursuit sa route indépendamment des tendances.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi