×

Cette recherche est sponsorisée par Corum

Rechercher dans :
Chanel - Flying Cloud, le chic de la Côte d’Azur

Chanel Flying Cloud, le chic de la Côte d’Azur

D'inspiration marine, la nouvelle collection de haute joaillerie de Chanel comprend aussi trois montres.

Début juillet, la Haute Couture Fashion Week de Paris a été l'occasion pour Chanel de dévoiler sa nouvelle collection de haute joaillerie Flying Cloud, du nom du yacht de l'aristocrate anglais Hugh Grosvenor, second duc de Westminster et amant de Coco Chanel, qu’elle rencontra en 1923 à Monte-Carlo.
La Côte d'Azur, un yacht de luxe et les eaux bleues de la Méditerranée constituent pour Chanel la toile de fond idéale pour évoquer un nouveau chapitre de la vie de sa fondatrice, source d'inspiration de cette nouvelle collection de bijoux. L'extravagance estivale joue sur le côté le plus rebelle de Mademoiselle Chanel et fournit ce que Frédéric Grangié, Directeur de Chanel Joaillerie et Horlogerie, décrit comme un «élément de surprise» aux bijoux, dont la base reste néanmoins des pierres exceptionnelles.
S’inspirant des croisières de Coco Chanel sur la Méditerranée à bord du quatre mâts à la coque noire pirate et au pont blanc, la collection est une rapsodie de 63 pièces en blanc et bleu, avec des motifs empruntés aux aventures maritimes - marins tatoués, cordes nouées et bouées blanches sur fond de mer bleue.


Flying Cloud, le chic de la Côte d’Azur

Coco Chanel sur le pont du Flying Coud, 1926

Une présentation plus confidentielle de la collection avait été organisée une semaine avant la Fashion Week pour les amis et les VIP, à La Pausa, une demeure que Mademoiselle Chanel possédait autrefois à Roquebrune. Bendor – surnom que ses amis avaient donné au duc de Westminster – était un invité fréquent - tout comme quelques bohémiens chics de la Riviera - de cette maison simple mais élégante que Mademoiselle Chanel avait fait construire sur les collines surplombant le Cap Martin, près de la frontière italienne. Son escalier était la réplique de celui qu'enfant, elle avait souvent dévalé à l'orphelinat de l'abbaye d'Aubazine. Vendue, la propriété a été rachetée par la Maison Chanel en 2015 et restaurée selon les plans originaux de Coco Chanel.
Principalement ancrée sur des diamants, des perles blanches et des saphirs bleus, la collection Flying Cloud comprend 63 pièces, dont dix sont des pièces uniques et trois des montres de haute joaillerie. "Le bleu marine et le blanc sont les seules couleurs possibles", déclarait Gabrielle Chanel après son premier voyage à bord du yacht de luxe, et citée par Justine Picardie dans sa biographie, Chanel Her Life.

Fréquents dans le répertoire Chanel, les motifs d'inspiration marine confèrent à la collection une touche «sportive» qui rappelle cette fascination pour les pulls rayés des pêcheurs de Deauville que Gabrielle avait découverts des années auparavant en compagnie de son compagnon d’alors, Arthur "Boy" Capel. Elle reprendra ces mêmes thèmes en 1924 - année où sera officialisé son couple avec Bendor - pour les costumes qu'elle dessinera pour Le Train Bleu de Jean Cocteau, une production des Ballets Russes de Sergei Diaghilev. Les tenues rayées bleu et blanc des danseurs rappellent les uniformes de 40 membres de l’équipage du Flying Cloud.

"La ligne directrice de cette collection est le cordage", déclare la Maison Chanel, en référence à un nouveau motif "corde" jamais vu encore dans le répertoire de la Maison. Pourtant, c'est ce dessin qui fournit l'ingrédient masculin nécessaire et présent dans tous les designs chics féminins.
Une longue corde nouée forme la montre "Azurean Braid" en or blanc 18 carats, sertie de 658 diamants taille brillant. Ses boucles pavées de diamants sont entrelacées d’une corde en or blanc.


Flying Cloud, le chic de la Côte d’Azur

Montre "Azurean Braid" © Chanel

 

La montre "Sapphire Stripes" en or blanc 18 carats, ornée de 11 saphirs bleus taille marquise et de 248 diamants taille brillant, adhère également aux couleurs du thème marin et présente un design asymétrique qui évoque le relâchement d'un nœud de corde nautique.

Flying Cloud, le chic de la Côte d’Azur

Montre "Sapphire Stripes" © Chanel


Enfin, la montre pendentif "Yachting Day" est une combinaison intemporelle de perles et de diamants. Attachée sur un long rang de perles de culture du Japon, cette montre pendentif transformable se porte au gré de ses envies comme bracelet ou comme long collier. Elle est aussi un clin d'œil aux colliers de perles que le duc offrait chaque année à Coco Chanel pour son anniversaire.

 

Flying Cloud, le chic de la Côte d’Azur

Montre pendentif "Yachting Day" © Nazanin Lankarani/WorldTempus

Toute la modernité de la collection Flying Cloud naît de cette intégration de motifs inattendus - cordes, tatouages et nœuds marins - dans une ligne de haute joaillerie. Elle a la fraîcheur d’une brise marine de fin d'après-midi sur la Côte d’Azur.

Watch Finder

Rechercher par :

Trouvez votre montre >

La marque

De son parcours, Gabrielle Chanel s’est forgé une force, un caractère et une puissante volonté d’indépendance. Avant-gardiste, décalée et en perpétuelle innovation, la Maison CHANEL a su traverser les décennies et est devenue un véritable symbole de distinction, d’élégance et de raffinement.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi