×

Cette recherche est sponsorisée par HYT

Rechercher dans :
Audemars Piguet - La marque est "bien positionnée"

Audemars Piguet La marque est "bien positionnée"

La société est "bien positionnée pour affronter n'importe quelle situation", considère Philippe Merk.

Romandie.com - 22 janvier 2009Audemars Piguet a connu "un développement spectaculaire" en cinq ans, et gagné des parts de marché.

Audemars Piguet_325068_0



Horloger indépendant aux ambitions mesurées, Audemars Piguet dispose "d'un business model fort" qui n'est pas remis en cause par les circonstances, a indiqué jeudi Philippe Merk, dans un entretien à l'ATS. "L'horlogerie est une industrie lente, jusqu'aux résultats apportés par le marché".

"Le regard des détaillants va nous éclairer au fil des mois. Actuellement, les gens sont assez négatifs", a précisé le patron d'Audemars Piguet. La maison va donc lancer "progressivement" les nouveautés présentées à Genève au Salon international de la haute horlogerie (SIHH).

L'entreprise du Brassus (VD) opère, dans la sérénité, le passage de relais entre Georges-Henri Meylan et Philippe Merk. "Nous partageons les mêmes valeurs, il n'y a pas de raison de changer de cadre".

Convaincu qu'il est possible "d'accroître la valeur ajoutée sur un îlot assez élevé", Philippe Merk se donne toutefois pour mission d'ajouter "comme dans un arbre, une branche stratégique".

Pour cette année, l'objectif est au moins "de maintenir l'activité". Audemars Piguet a terminé 2008 sur un chiffre d'affaires "supérieur à 500 millions de francs".

Pour la suite, "on est encore dans le brouillard total", a commenté le patron de la société vaudoise. "Je suis persuadé que le secteur va réagir plus fortement que l'industrie automobile, car c'est une autre clientèle qui achète". L'horlogerie haut de gamme dispose d'une "bonne résistance".

Concernant l'emploi, Philippe Merk considère "qu'il convient d'être raisonnable", et de trouver "des solutions en interne". Mais aucun plan de réduction des effets n'est d'actualité.

Avec quinze filiales dans le monde, Audemars Piguet réalise, bon an mal an, 25% de ses ventes dans les Amériques, 35 à 40% en Europe et 30% en Asie. "Cela nous donne les moyens de réagir et de bien comprendre le terrain".

La maison d'horlogerie s'achemine pour 2009 vers un exercice de consolidation "à un niveau très élevé". Il fera suite à une croissance "explosive".

Audemars Piguet poursuit par ailleurs le transfert des activités dans sa nouvelle manufacture, prévue pour être opérationnelle à l'été 2009. Représentant un investissement de 35 millions, c'est un exemple d'intégration écologique dans le site préservé de la Vallée de Joux.

"Nous employons un millier de personnes dans le monde, dont 750 en Suisse", rappelle M. Merk. "Les postes de travail et les flux de production ont été entièrement revus afin d'améliorer la qualité. Si un jour la croissance revient, il sera possible de la suivre en temps réel".

Dans cette période agitée, l'entreprise développe ses compétences propres tout en resserrant les liens avec son réseau de fournisseurs. Elle détient notamment une participation majoritaire chez le fabricant de mouvement Renaud & Papi, qui équipe les marques les plus prestigieuses du marché.(ats/jq)

La marque

Audemars Piguet est l’une des très rares entreprises horlogères familiales indépendantes. Elle est installée depuis sa fondation en 1875 au Brassus, dans la Vallée de Joux, au cœur même de la Haute Horlogerie suisse.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >