×

Cette recherche est sponsorisée par A L’Emeraude

Rechercher dans :
A. Lange & Söhne - 1815 “Homage To Walter Lange” – Revue technique

A. Lange & Söhne 1815 “Homage To Walter Lange” – Revue technique

A.Lange & Söhne a réalisé une gamme très spéciale de garde-temps, dont le seul exemplaire en acier sera mis en vente lors d’une enchère caritative, le 13 mai à Genève.

L’”Homage to Walter Lange" est pilotée par un mouvement entièrement nouveau équipé d'une aiguille de "seconde sautante" centrale et d’une petite seconde auxiliaire standard à 6 heures.

1815 “Homage To Walter Lange” – Revue technique

© A. Lange & Söhne

 

“Le fouet et l’étoile”

La complication de la seconde sautante est montée au-dessus de la platine trois-quart au lieu d'être intégrée dans le mouvement et est administrée par un mécanisme de "fouet et d’étoile" ("flirt and star"). La roue d'échappement possède une roue à rochet en forme d’étoile à cinq branches fixée au sommet de son axe central, et toutes deux exécutent une révolution complète toutes les 5 secondes. Un bras de levier (fouet) entre en contact avec la roue à étoile, par l’une de ses extrémités, son autre extrémité se terminant par un pignon.

1815 “Homage To Walter Lange” – Revue technique

Mécanisme "fouet et étoile" © A. Lange & Söhne

 

Une fois par seconde, le levier en contact avec la roue à étoile se dirige vers l'extrémité de la branche, le bras de levier se libère et exécute un tour complet, faisant tourner le pignon attaché. Ce pignon s'engage alors avec une roue intermédiaire qui fait tourner la roue à laquelle la seconde sautante est attachée. L'aiguille centrale des secondes effectue un saut complet d'une seconde, ce processus se répétant toutes les secondes, lorsque le «fouet» entre en contact avec la pointe de «l'étoile».

Alimenter le saut

Le mécanisme de la seconde sautante doit naturellement disposer d’énergie, comme le reste du mouvement. Un train d'engrenages traditionnel est alimenté par un ressort et pour faire fonctionner efficacement la seconde sautante sans utiliser de ressort séparé, il a fallu emprunter une partie de son énergie. Ceci est réalisé via une roue (à cliquet) montée concentriquement sur une roue de train alimentée déjà par l’énergie du ressort. Cette énergie est ensuite transférée à l'aiguille de seconde sautante par le biais d’une série de roues indépendantes.

1815 “Homage To Walter Lange” – Revue technique

© A. Lange & Söhne

Fonction marche/arrêt

Le mouvement est équipé d'un mécanisme de marche/arrêt pour l'heure sautante qui, lorsqu'il est actionné, n'affecte pas le fonctionnement de la montre. Quand le poussoir qui contrôle la fonction marche/arrêt est actionné, un levier, entraîné par une roue à colonnes, bloque le "fouet" ou le pousse hors de la roue à étoile, afin d’éviter que cette dernière ne déclenche le levier qui fait avancer l’aiguille de la seconde sautante.

Cette caractéristique technique peut potentiellement causer des problèmes allant jusqu’à l’arrêt de la montre. Imaginez que vous introduisiez une tige métallique dans une série d'engrenages: tout le mécanisme s'arrêterait, pas seulement l’engrenage concerné. Pour éviter que cela se produise, deux clics ou engrenages glissants sont utilisés. Lorsque la seconde sautante est arrêtée, la roue à cliquet montée sur la roue de train continue à fonctionner puisqu’elle est alimentée par le mouvement de base ; les clics vont alors glisser sur les dents de la roue à cliquet, permettant à l’énergie de s'échapper. La seconde sautante reste arrêtée et le mouvement continue à fonctionner.

Une montre en hommage à un grand homme! 

1815 “Homage To Walter Lange” - Technical Review

1815 “Homage To Walter Lange”, acier, pièce unique © A. Lange & Söhne

La marque

En suivant la vision de Ferdinand Adolph Lange, dont la devise etait « construire les meilleures montres du monde », A. Lange & Söhne poursuit sa recherche de précision et explore de nouvelles voies pour promouvoir l’art de haute horlogerie.

En savoir plus >

Toutes les actualités >

Contacter la marque >

Toutes les montres >

Vous aimerez aussi